Pierre-Laurent De Belloy

Notre citation favorite :

La citation favorite

Pierre-Laurent De Belloy a dit :
Rien n'accable un ingrat comme un nouveau bienfait.

Les 19 citations de Pierre-Laurent De Belloy :

Un grand homme appartient à qui le récompense.
Pierre-Laurent De Belloy ; Gaston et Bayard, I, 4 (1771)

Qui perd des lauriers, s'instruit à les reprendre.
Pierre-Laurent De Belloy ; Pierre le Cruel, III, 4, le 20 mai 1772.

Le crime couronné craint l'innocence aux fers.
Pierre-Laurent De Belloy ; Zelmire, IV, 9, le 6 mai 1762.

Les dieux savent forcer le crime à se trahir.
Pierre-Laurent De Belloy ; Zelmire, II, 1, le 6 mai 1762.

On hérite du crime en recueillant ses fruits.
Pierre-Laurent De Belloy ; Titus, III, 7, le 28 février 1759.

Plus on est bienfaisant et plus on fait d'ingrats.
Pierre-Laurent De Belloy ; Titus, II, 3, le 28 février 1759.

Le Ciel fit pour s'aimer les cœurs qui se ressemblent.
Pierre-Laurent De Belloy ; Le siège de Calais, V, 10, le 13 février 1765.

Quand il est dédaigné, l'amour devient fureur.
Pierre-Laurent De Belloy ; Le siège de Calais, III, 2, le 13 février 1765.

La gloire des Français égale leur valeur.
Pierre-Laurent De Belloy ; Gaston et Bayard, II, 3 (1771)

Quiconque trahit craint qu'on ne le trahisse.
Pierre-Laurent De Belloy ; Titus, II, 2, le 28 février 1759.

On redoute un complot qu'on cherche à découvrir.
Pierre-Laurent De Belloy ; Titus, III, 4, le 28 février 1759.

L'amour dans un grand cœur sait doubler le courage.
Pierre-Laurent De Belloy ; Gaston et Bayard, I, 2 (1771)

Après la bienfaisance, le plus grand des plaisirs est la reconnaissance.
Pierre-Laurent De Belloy ; Pierre le Cruel, II, 4 (1772)

Rien n'accable un ingrat comme un nouveau bienfait.
Pierre-Laurent De Belloy ; Pierre le Cruel, V, 3, le 20 mai 1772.

L'attente de la mort fait mourir mille fois.
Pierre-Laurent De Belloy ; Gabrielle de Vergy, V, 8, le 12 juillet 1777.

Tel brave les tourments, qu'un bienfait peut séduire.
Pierre-Laurent De Belloy ; Le siège de Calais, IV, 1, le 13 février 1765.

Quand on se combat bien, l'on est sûr de se vaincre.
Pierre-Laurent De Belloy ; Gaston et Bayard, III, 5 (1771)

Les vrais pressentiments sont un don de l'amour.
Pierre-Laurent De Belloy ; Pierre le Cruel, II, 3, le 20 mai 1772.

Les grandes passions naissent dans un grand cœur ; qui les sent fortement sait en être vainqueur.
Pierre-Laurent De Belloy ; Gabrielle de Vergy, IV, 2, le 12 juillet 1777.