Raymond Philippe Auguste Brucker

Quelques mots sur l'auteur :

Raymond Brucker

Essayiste et écrivain français né le 5 mai 1800 à Paris, Raymond Brucker est décédé le 28 février 1875 dans sa ville natale. Professeur de philosophie, il écrivit sous divers pseudonymes (Paul Séverin, Aloysius Block, Champercier, Duvernay, Ch. Dupuy, Olibrius). Ses principales œuvres : Le bouquet de mariage (1838) Le portefeuille noir (1839) et Le maçon (1840).

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 22 citations de Raymond Brucker :

On assassine aussi bien avec la plume qu'avec une arme.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

L'abandon dans ses vieux jours est le sort de l’égoïste.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

L'amour est quelquefois indulgent pour une première faute, mais sans pardon pour celles qui suivent.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

Le coupable est souvent celui qui se défend avant qu'on l'accuse.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

L'imposture, cette ruse qui donne au mensonge les dehors du vrai.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

Quand on n'a pas su s'arrêter à temps, on est emporté bien loin sur une pente rapide.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

Qui se rit de Dieu, se rit des hommes.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

L'adultère répond à l'adultère, et la désaffection mutuelle engendre les représailles.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

Deux femmes qui s'entendent déjouent facilement les ruses d'un homme.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

On rendrait bien des lois inutiles si l'on en faisait de bonnes sur l'éducation.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

Dans la vie il faut choisir sa route, prendre son parti, et s'en écarter le moins possible.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

Un homme qui lève la main sur sa femme tombe dans le dernier degré de l'abjection.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

Avec de la franchise et du caractère, on peut faillir, mais on s'éclaire par ses fautes.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

Un honnête homme dans la misère est bientôt secouru par d'honnêtes gens généreux.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

Il ne faut pas un grand génie pour devenir paresseux.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

L'avenir, c'est demain.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

L'oisiveté est la route la plus droite pour mourir de faim.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

Sans un grain de sévérité, la bonté ne serait qu'un encouragement pour le vice.
Raymond Brucker ; Le maçon (1840)

La lâcheté se cache sous le masque d'une écriture empruntée.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

L'épée d'un homme, si lâche qu'il soit, ne se lève jamais sur la poitrine d'une femme.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

Il en coûte de perdre en un instant toute l'estime qu'on avait pour sa fille.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

L'imposture, cette ruse qui donne à l'hypocrisie le masque de la réalité.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)

La liste des auteurs populaires :