Simone Weil

Notre citation favorite :

La citation favorite

Simone Weil a dit :
Il faut mettre des bornes à l'égoïsme et à l'orgueil.

Les 42 citations de Simone Weil :

La beauté, c'est l'harmonie du hasard et du bien.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

L'amour instruit les dieux et les hommes, car nul n'apprend sans désirer apprendre.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

On dégrade l'inexprimable à vouloir l'exprimer.
Simone Weil ; La condition ouvrière, Lettre à Albertine Thévenon (1934)

Il faut mettre des bornes à l'égoïsme et à l'orgueil.
Simone Weil ; L'enracinement (1943)

La charité qu'il faut faire à un pauvre affamé est de lui donner un morceau de pain ; la charité qu'il faut faire à un riche repu est de lui demander un morceau de pain.
Simone weil ; La connaissance surnaturelle (1942)

Pour se rendre invisible n'importe quel homme n'a pas de moyen plus sûr que de devenir pauvre.
Simone weil ; Cahiers (1940-1942)

Un esprit enfermé dans le langage est en prison.
Simone weil ; Écrits de Londres et dernières lettres (1943)

Désirer échapper à la solitude est une lâcheté.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

Le Père fait être le Fils par amour, parce que le Fils est le Bien.
Simone Weil ; La connaissance surnaturelle (1942)

Sacrifice de soi : Principe ! tout amoindrissement de soi est mauvais.
Simone Weil ; Leçons de philosophie (1933-1934)

Le sacrifice s'apparente au suicide.
Simone Weil ; Leçons de philosophie (1933-1934)

La joie est notre évasion hors du temps.
Simone Weil ; La connaissance surnaturelle (1942)

La contemplation du temps est la clef de la vie humaine.
Simone Weil ; La connaissance surnaturelle (1942)

L'intérêt est un principe d'action égoïste qui ne peut engendrer des maux illimités.
Simone Weil ; Oppression et liberté (1955)

Le mal est à l'amour ce qu'est le mystère à l'intelligence.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

Accepter le mal qu'on nous fait comme remède à celui que nous avons fait.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

L'enfer c'est de s'apercevoir qu'on n'existe pas et de ne pas y consentir.
Simone Weil ; La connaissance surnaturelle (1942)

Dieu ne juge pas : par lui les êtres se jugent.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

Dans une âme chrétienne, la présence de la vertu païenne du patriotisme est un dissolvant.
Simone Weil ; L'enracinement (1943)

Ce n'est pas parce que Dieu nous aime que nous devons l'aimer. C'est parce que Dieu nous aime que nous devons nous aimer.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

La politique m'apparaît comme une sinistre rigolade.
Simone Weil ; La condition ouvrière (1934)

Toute forme de récompense constitue une dégradation d'énergie.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

Le beau est ce qu'on ne peut pas vouloir changer.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

On peut, si on veut, ramener tout l'art de vivre à un bon usage du langage.
Simone Weil ; Leçons de philosophie (1933-1934)

Consentir à ne pas être, c'est consentir à la privation de tout bien.
Simone Weil ; La connaissance surnaturelle (1942)

L'homme est libre de consentir ou non à la nécessité.
Simone Weil ; Intuitions pré-chrétiennes (1941-1942)

Aimer, c'est consentir à la distance, c'est adorer la distance entre soi et ce qu'on aime.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

L'amour est une chose divine ; s'il entre dans un cœur humain, il le brise.
Simone Weil ; La connaissance surnaturelle (1942)

C'est un grand danger d'aimer Dieu comme un joueur aime le jeu.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

L'amour a besoin de réalité.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

L'enfer est du néant qui a la prétention et donne l'illusion d'être.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

La vie les vend cher, les progrès qu'elle fait faire.
Simone Weil ; La condition ouvrière, Lettre à Albertine Thévenon (1934)

Jouissez du printemps, humez l'air et le soleil, lisez de belles choses.
Simone Weil ; La condition ouvrière, Lettre à une élève (1934)

La réalité de la vie, ce n'est pas la sensation, c'est l'activité.
Simone Weil ; La condition ouvrière, Lettre à une élève (1934)

On vit au milieu de fantômes ; on rêve au lieu de vivre.
Simone Weil ; La condition ouvrière, Lettre à une élève (1934)

Rien au monde ne peut empêcher l'homme de se sentir né pour la liberté.
Simone Weil ; Oppression et liberté (1955)

La pureté est le pouvoir de contempler la souillure.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

Seul est éternel le devoir envers l'être humain comme tel.
Simone Weil ; L'enracinement (1943)

La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu'à l'âme.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

Tuer par la pensée tout ce qu'on aime : seule manière de mourir.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

Une science qui ne nous approche pas de Dieu ne vaut rien.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)

Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l'existence que de ceux qu'on aime.
Simone Weil ; La pesanteur et la grâce (1940-1942)