Les dictons pour le mois de juin

Les dictons du mois classés par jour :

Le 1er juin :
Bon soleil de juin, n'a jamais ruiné personne.
Eau de juin, ruine le moulin.
Si juin fait la quantité, septembre fait la qualité.
S'il pleut à la saint Trinité, le blé diminue de moitié.
Beau mois de juin, change l'herbe en beau foin.
Pluie de saint Révérien, belles avoines, maigre foin.
Mai couvre l'herbe, et juin l'arrache.
S'il tonne au mois de juin, année de paille et de foin.
La pluie pendant le mois de juin, donne belle avoine et chétif foin.
Pluie de juin n'est que fumée.
Juin larmoyeux rend le laboureur joyeux.
Quand il fait du rouille en juin, cela fait mal au grain.
Fleur de juin n'engendre pas pépin.
S'il tonne au mois de juin, année de paille et de foin.
Qu'il tonne en mai, nous battrons en juin.

Le 2 juin :
Saint Marcellin, bon pour l'eau, bon pour le vin.
À la saint Pothin, bonhomme, sème ton sarrasin.

Le 3 juin :
Beau temps en juin, abondance de grain.
Le temps qu'il fait en juin le trois, sera le temps de tout le mois.
À la sainte Clotilde, de fleur en buisson, abeille butine à foison.

Le 4 juin :
Prépare autant de tonneaux, qu'en juin il y aura de jours beaux.
En juin, brume obscure, trois jours seulement dure.
Mauvais temps le jour de sainte Marthe, n'est rien car il faut qu'il parte.

Le 5 juin :
Qui en juin se porte bien, au temps chaud ne craindra rien.
Prépare autant de tonneaux qu'en juin tu compteras de beaux jours.

Le 6 juin :
La pluie de juin, fait belle avoine et maigre foin.
Les bains que prend saint Norbert, inondent toute la terre.

Le 7 juin :
En juin trop de pluie, et le grenier vide s'ennuie.
Juin froid et pluvieux, tout l'an sera grincheux.

Le 8 juin :
Quand il pleut le jour de saint Médard, le quart des biens est au hasard.
S'il pleut à la saint Médard, la récolte diminue d'un quart.
Saint Médard, grand pissard ; saint Barnabé, s'y casse le nez.
Quand il pleut à la saint Médard, si l'on ne boit du vin, on mange du lard.
Saint Médard, planteur de choux, mangeur de lard.
La pluie de Saint-Médard fait germer les épis au gerbier, de quoi le sarrasin rit.
S'il pleut le jour de saint Médard, nous n'aurons ni vin ni lard.
S'il pleut le jour de saint Médard il pleuvra trente jours plus tard, à moins que saint Barnabé très beau lui coupe le pied ; mais entre eux deux saint Gervais jugera le procès.
Saint Médard éclairci, fait le grenier farci.
S'il pleut le jour de la saint Médard, si t'as pas de vin, tu auras du lard.
S'il pleut à la saint Médard, il pleut quarante jours plus tard, à moins que saint Barnabé, ne vienne l'arrêter.

Le 9 juin :
Juin fait pousser le lin, et juillet le rend fin.

Le 10 juin :
À la saint Landry, s'il tonne restera vide la tonne.
Juin et juillet en fraîcheur, en août orages et chaleurs.

Le 11 juin :
À la saint Barnabé, canards potelés.
À la saint Barnabé, la faux au pré.
À la saint Barnabé, le seigle perd le pied.
Blés fleuris à la saint Barnabé, présage d'abondance et de qualité.
La fleur du blé doit se voir dispersée, au fond de la terre gercée.
Garde-toi, dit le blé, de me couper trop mûr, et je te garderai, moi, de perdre, c'est sûr.
À la saint Barnabé, fauche ton pré.

Le 12 juin :
Abeilles en mai valent un louis d'or, abeilles en juin c'est chance encore.

Le 13 juin :
Saint Antoine ouvre le derrière des poules.
Pour la saint Antoine, les jours croissent comme la barbe d'un moine.

Le 14 juin :
À la saint Rufin, cerises à plein jardin.

Le 15 juin :
À la saint Augustin, le soleil a grillé le serpolet et le thym.
Pluie de saint Guy, c'est tout l'an qui rit.

Le 16 juin :
Si le jour de saint Fargeau la lune se fait dans l'eau, le reste du mois est beau.
S'il pleut le jour de saint Cyr, le vin diminue jusqu'à la tire.
S'il pleut à la saint Gervais, pour les blés c'est signe mauvais.
Pluie de saint Aurélien, bel avoine et mauvais foin.

Le 17 juin :
Soleil à la saint Hervé, fait présager d'un bel été.

Le 18 juin :
Pluie de saint Léonce, pour trente jours s'annonce.

Le 19 juin :
Quand il pleut le jour de saint Gervais, il pleut quarante jours après.
Saint Gervais, quand il est beau, tire Médard et Barnabé de l'eau.

Le 20 juin :
Pluie d'orage à la saint Sylvère, c'est beaucoup de vin dans le verre.

Le 21 juin :
Les récoltes auront trop froid, s'il fait du vent à saint Leufroy.
Été bien doux, hiver en courroux.

Le 22 juin :
À la saint Alban, on peut poser ses vêtements.

Le 23 juin :
Le sage dit qu'à la sainte Audrey, mieux vaut suer que grelotter.

Le 24 juin :
Du jour de saint Jean la pluie fait la noisette pourrie.
Quand il pleut le jour de saint Jean, l'orge s'en va dépérissant.
La pluie de la saint Jean, enlève noisettes et glands.
Eau de saint Jean ôte le vin, et ne donne point de pain.
Si l'on veut avoir une belle récolte, il faut coucher sur son fumier la nuit qui précède saint Jean.
À la saint Jean, verjus pendant, argent comptant.
Montre-moi une olive à la saint Jean, je t'en montrerai mille à la Toussaint.
De saint Jean la pluie, fait noisette pourrie.
À la saint Jean, qui voit une pomme en voit cent.
À la saint Jean, les jours les plus grands.
Pluie à la saint Jean, dure longtemps.
Avant saint Jean, pluie bénite ; après saint Jean, pluie maudite.
La pluie de saint Jean, emporte la noix et le gland.
Pour les prunes à la saint Jean, qu'on en vole une, on en voit cent.
La nuit de saint Jean, est la plus longue de l'an.

Le 25 juin :
S'il fait beau à la saint Guillaume, auras du blé plus que de chaume.
Le jour de la saint Prosper, n'oublie pas de fumer la terre.

Le 26 juin :
En juin trop de pluie, le jardinier s'ennuie.

Le 27 juin :
S'il pleut en juin, le jardinier ronge son poing.
Temps de la saint Fernand, chaleur et soleil riant.

Le 28 juin :
Le jour de la saint Irénée, c'est l'un des plus beaux de l'année.

Le 29 juin :
Quand saint Pierre ne lave le chemin, saint Martial le fait comme il faut.
Saint Pierre et saint Paul pluvieux, pour trente jours sont dangereux.
S'il pleut la veille de saint Pierre, la vinée est réduite au tiers.
Saint Pierre et saint Paul lavent les rues de saint Martial.
De saint Paul la claire journée, nous dénote une bonne année.
Saint Pierre pluvieux, trente jours douteux.

Le 30 juin :
En fin juin vent du soir, pour le blé bon espoir.
Quand saint Pierre laisse de la pluie à saint Martial,
Saint Martial donne des essaims autant qu'il en faut.

Autres rubriques :