Les dictons pour le mois de juin

Les dictons du mois classés par jour :

Le 1er juin :
Bon soleil de juin, n'a jamais ruiné personne.
Eau de juin, ruine le moulin.
Si juin fait la quantité, septembre fait la qualité.
S'il pleut à la Saint-Trinité, le blé diminue de moitié.
Beau mois de juin, change l'herbe en beau foin.
Pluie de Saint-Révérien, belles avoines, maigre foin.
Qu'il tonne en mai, nous battrons en juin.

Le 2 juin :
Saint-Marcellin, bon pour l'eau, bon pour le vin.
À la Saint-Pothin, bonhomme, sème ton sarrasin.

Le 3 juin :
Beau temps en juin, abondance de grain.
Le temps qu'il fait en juin le trois, sera le temps de tout le mois.
À la Sainte-Clotilde, de fleur en buisson, abeille butine à foison.

Le 4 juin :
Prépare autant de tonneaux, qu'en juin il y aura de jours beaux.
En juin, brume obscure, trois jours seulement dure.
Mauvais temps le jour de Sainte-Marthe, n'est rien car il faut qu'il parte.

Le 5 juin :
Qui en juin se porte bien, au temps chaud ne craindra rien.
Prépare autant de tonneaux qu'en juin tu compteras de beaux jours.

Le 6 juin :
La pluie de juin, fait belle avoine et maigre foin.
Les bains que prend Saint-Norbert, inondent toute la terre.

Le 7 juin :
En juin trop de pluie, et le grenier vide s'ennuie.
Juin froid et pluvieux, tout l'an sera grincheux.

Le 8 juin :
S'il pleut à la Saint-Médard, la récolte est au quart.
S'il pleut à la Saint-Médard, le tiers des biens est au hasard.
Saint-Médard éclairci, fait le grenier farci.
S'il pleut le jour de la Saint-Médard, si t'as pas de vin, tu auras du lard.
S'il pleut à la Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard,
À moins que Saint-Barnabé, ne vienne l'arrêter.

Le 9 juin :
Juin fait pousser le lin, et juillet le rend fin.

Le 10 juin :
À la Saint-Landry, s'il tonne restera vide la tonne.
Juin juillet en fraîcheur, en août orages et chaleurs.

Le 11 juin :
À la Saint-Barnabé, canards potelés.
À la Saint-Barnabé, le seigle perd pied.
À la Saint-Barnabé, la faux au pré.
Blé fleuri à la Saint-Barnabé, donne abondance et qualité.
À la Saint-Barnabé, fauche ton pré.

Le 12 juin :
Abeilles en mai valent un louis d'or, abeilles en juin c'est chance encore.

Le 13 juin :
Saint-Antoine ouvre le derrière des poules.
Pour la Saint-Antoine, les jours croissent comme la barbe d'un moine.

Le 14 juin :
À la Saint-Rufin, cerises à plein jardin.

Le 15 juin :
À la Saint-Augustin, le soleil a grillé le serpolet et le thym.
Pluie de Saint-Guy, c'est tout l'an qui rit.

Le 16 juin :
Si le jour de Saint-Fargeau la lune se fait dans l'eau, le reste du mois est beau.
S'il pleut le jour de Saint-Cyr, le vin diminue jusqu'à la tire.
S'il pleut à la Saint-Gervais, pour les blés c'est signe mauvais.
Pluie de Saint-Aurélien, bel avoine et mauvais foin.

Le 17 juin :
Soleil à la Saint-Hervé, fait présager d'un bel été.

Le 18 juin :
Pluie de Saint-Léonce, pour trente jours s'annonce.

Le 19 juin :
Saint-Gervais, quand il est beau, tire Médard et Barnabé de l'eau.

Le 20 juin :
Pluie d'orage à la Saint-Sylvère, c'est beaucoup de vin dans le verre.

Le 21 juin :
Les récoltes auront trop froid, s'il fait du vent à Saint-Leufroy.
Été bien doux, hiver en courroux.

Le 22 juin :
À la Saint-Alban, on peut poser ses vêtements.

Le 23 juin :
Le sage dit qu'à la Sainte-Audrey, mieux vaut suer que grelotter.

Le 24 juin :
Du jour Saint-Jean, la pluie fait la noisette pourrie.
À la Saint-Jean, qui voit une pomme en voit cent.
À la Saint-Jean, les jours les plus grands.
Pluie à la Saint-Jean, dure longtemps.
Avant Saint-Jean, pluie bénite ; après Saint-Jean, pluie maudite.
La pluie de Saint-Jean, emporte la noix et le gland.
Pour les prunes à la Saint-Jean, qu'on en vole une, on en voit cent.
La nuit de Saint-Jean, est la plus longue de l'an.

Le 25 juin :
S'il fait beau à la Saint-Guillaume, auras du blé plus que de chaume.
Le jour de la Saint-Prosper, n'oublie pas de fumer la terre.

Le 26 juin :
En juin trop de pluie, le jardinier s'ennuie.

Le 27 juin :
S'il pleut en juin, le jardinier ronge son poing.
Temps de la Saint-Fernand, chaleur et soleil riant.

Le 28 juin :
Le jour de la Saint-Irénée, c'est l'un des plus beaux de l'année.

Le 29 juin :
Quand Saint-Pierre ne lave le chemin, Saint-Martial le fait comme il faut.
S'il pleut à la veille de Saint-Pierre, la vigne est réduite en tiers.
De Saint Paul la claire journée, nous dénote une bonne année.
Saint-Pierre et Paul pluvieux, est pour trente jours dangereux.

Le 30 juin :
En fin juin vent du soir, pour le blé bon espoir.
Quand Saint-Pierre laisse de la pluie à Saint-Martial,
Saint-Martial donne des essaims autant qu'il en faut.

Autres rubriques :