Les dictons pour le mois de mars

Les dictons du mois classés par jour :

Le 1er mars :
Janvier a fait la faute, et c'est mars qu'on accuse.
Entre mars et avril, on va de la table au lit.
Mars sec et beau remplit cuves et tonneaux.
À mars poudreux, avril pluvieux.
Des fleurs qu'en mars on verra, peu de fruit se mangera.
Quand mars bien mouillé sera, bien du lin se récoltera.
Quand en mars beaucoup il tonne, apprête cercles et tonne.
Quand mars bien mouillé sera, bière de lui se recueillera.
Mars venteux, avril pluvieux, aux ruches ne sont pas heureux.
Quand en mars beaucoup il tonne, apprête ton cercle et ta tonne.
N'est point si petite poulette, qu'en mars ne soit poule toute faite.
Vin de mars fort peu s'entonne, et n'enivre guère personne.
Quand en mars l'abricotier est en fleur, nuit et jour ont même longueur.
Quand mars mouillera, bien du vin tu auras.
Au commencement ou à la fin, mars a son poison et venin.
Mars venteux et avril pluvieux font le mai gai et gracieux.
Quand il pleut à la saint Aubin, l'eau est plus chère que le vin.
Toujours Saint Aubin nous garde quelque chose en son pépin.
S'il pleut à la saint Aubin, il coulera bien trop de vin.
Quand il pleut à la Saint Aubin, il n'y aura ni lin ni foin.
Quand en mars il tonne, l'année sera bonne.
Lorsqu'au mois de mars il tonne, on remplit bouteilles et tonnes.
Quand le mois de mars est poussiéreux, le bouvier devient orgueilleux.
Quand les grenouilles chantent en mars, elles se taisent en avril.
Si le seigle est sans épis au mois de mars, c'est tant pis.
Soit au commencement, soit à la fin, mars nous montrera son venin.
Quand il pleut à la saint Aubin, n'as ni paille, ni foin, ni grain.

Le 2 mars :
À la saint Charles, la gelée parle.
À la saint Joavan dans nos pays, les pies commencent leur nid.
Si mars commence en courroux, il finira tout doux, tout doux.
À la saint Jacob, dans nos pays, les pies commencent leurs nids.
Mars venteux ; vergers pommeux.

Le 3 mars :
À la saint Guénolé, au taureau ferme le pré.
À la sainte Cunégonde la terre redevient féconde.
À sainte Cunégonde le tonnerre, annonce un deuxième hiver.
S'il gèle à la saint Guénolé, au taureau ferme le pré.

Le 4 mars :
Bonhomme ne regarde jamais ton blé en mars, ta fille en mai.
De Saint Casimir la douceur fait peur aux jardiniers et aux laboureurs.

Le 5 mars :
Taille tôt taille tard, il n'est que taille de mars.
Quand en mars il pleut dru, il n'a pas assez plu.
À la sainte Olive, ne verra point la grive.
Souvent, à la saint Adrien, le froid mord le bout des doigts.
À la saint Adrien, froidure ne gèle que les nains.

Le 6 mars :
Au jour de sainte Colette, commence à chanter l'alouette.
À sainte Colette, on voit à vue d'œil, au sureau pousser les feuilles.
À la sainte Colette, siffle siffle l'alouette.

Le 7 mars :
Le jour de la sainte Félicité se voit venir avec gaieté.
Mars aride, avril humide.
Le beau temps de mars se paie en avril.
Quand mars se déguise en été, avril prend ses habits fourrés.
Mars est capable de tuer les bêtes à l'étable.

Le 8 mars :
Mars sec n'a jamas fait manger le pain sec.
Quand vient sainte Véronique, le soleil nous fait la nique.
De saint Jean-de-Dieu à saint Grégoire (12 mars) vents et giboulées font notre désespoir.
En mars, les vaches au pré, si ce n'est pour manger, c'est pour s'y gratter.

Le 9 mars :
Quand en mars il pleut, sois heureux tant que tu peux.
Semé à la sainte Françoise, ton grain aura du poids.

Le 10 mars :
Si saint Vivien est gelé, quarante jours le jardinier aura froid aux pieds.
Pluie de mars grandit l'herbette, et souvent annonce disette.
S'il gèle au jour des quarante martyrs, il gèlera encore quarante jours au pire.

Le 11 mars :
Bon rédeux à saint Euloge, voit les jeunes lapins à l'auge.
Sainte Euloge, voit les jeunes lapins à l'auge.

Le 12 mars :
Le soleil de mars donne des rhumes tenaces.
Le soleil de la saint Grégoire fait le vin bon à boire.
À la saint Grégoire taille la vigne pour boire.
À la saint Grégoire tonds le mouton, tu peux m'en croire.
Le jour de saint Pol, l'hiver se rompt le col.
Censiers, si vous voulez m'en croire, tondez vos moutons à la saint Grégoire.

Le 13 mars :
À la sainte Euphrasie pointe la fraise.
En mars quand il fait beau, prends un manteau.
Le jour de saint Pol, l'hiver se romp le col.
Belle Euphrasie met pommes à l'airie.

Le 14 mars :
Pluie de sainte Mahaud n'est jamais de trop.
Chèvrefeuille planté à sainte Mathilde, fleurit dès sainte Clotilde.

Le 15 mars :
Neige de mars brûle le bourgeon.
À la mi-mars, le coucou est dans l'épinard.
Taille tôt, taille tard ; mais taille toujours en mars.

Le 16 mars :
Mars poudreux, an malheureux.
Quand mars fait avril, avril fait mars.
Quand mars bien mouillé sera, beaucoup de fruits tu cueilleras.

Le 17 mars :
Quand il fait doux à la saint Patrice, de leurs trous sortent les écrevisses.
Sème tes pois à la saint Patrick, tu en auras à ton caprice.

Le 18 mars :
À la saint Narcisse les mouches, aux pêcheurs les touches.
Brouillard en mars, gelée en mai.

Le 19 mars :
Qui veut bonne meulonnière, à la saint Joseph doit la faire.
À la saint Joseph beau temps, promesse de bon an.
Pour la saint Joseph chaque oiseau, bâtit son chateau.

Le 20 mars :
La vigne me dit : en mars me lie, en mars me taille, en mars il faut qu'on me travaille !
Pain et vin viennent de toutes parts, quand en mars le tonnerre part.

Le 21 mars :
Où le vent se tourne le 21 mars, il y reste jusqu'au 21 juin.
À la saint Benoit le coucou chante ; il en a droit, ou bien il est mort de froid.
S'il pleut le jour de saint Benoît, il pleut trente-sept jours plus trois.
Jamais pluie de printemps, n'a passé pour mauvais temps.
Veux-tu oignons, seigle, petits pois ? Sème-les vers la saint Benoît.
À la saint Robert tout arbre est vert.
Quand au printemps la lune est claire, peu de noix espère.

Le 22 mars :
En mars les vaches au pré, si ce n'est pour manger, c'est pour s'y gratter.
Fleur marsière ne tient guère.
Neige à la sainte Isabelle, fait la fleur plus belle.

Le 23 mars :
Quand à glace il gèle à la saint Victorien, en pêches, en abricots il n'y a rien.
S'il pleut à la saint Victorien, on ne ramassera que du foin.
S'il pleut le jour de saint Victorien, tu peux sûrement compter sur du bon foin.

Le 24 mars :
C'est en mars que le printemps chante, et que le rhumatisme augmente.
Quand mars fait avril, avril fait mars.
S'il gèle au vingt-quatre mars, les poires diminuent d'un quart.

Le 25 mars :
Quand il gèle le 25 mars, gelée toute l'année.
S'il gèle le 25 mars, il y aura disette de blé.
S'il gèle le 25 mars, les prairies diminuent d'un quart.
S'il gèle le 25 mars, il faut faire provision de grain et de vin.
Si pour Notre-Dame le coucou n'a pas chanté, il est tué ou bâilloné.
Le vingt-cinq mars le compagnon, rend la chandelle au patron.
Le 25 mars passé plus de bois amasser.
Pour le 25 mars pré et treille garderas, où la peau du cul tu y laisseras.

Le 26 mars :
En mars autant de gelées, en avril autant de poussées.
Saint Gabriel apporte bonnes nouvelles.

Le 27 mars :
Le soleil de mars, donne des rhumes tenaces.
Mars sec et chaud remplit caves et tonneaux.

Le 28 mars :
À la saint Gontran si la température est belle, arrivent les premières hirondelles.
Le temps de saint Gontran voit l'hirondelle arrivant.
S'il gèle à la saint Gontran, le blé ne deviendra pas grand.

Le 29 mars :
De mars la verdure, mauvaise augure.

Le 30 mars :
Souvent, la saint Amédée, est de mars la plus belle journée.
Mars est comme la romance, il finit comme il commence.

Le 31 mars :
Le mois de mars est sans valeur, s'il ne laisse le seigle en fleur.
Pâques en mars, froidures et brouillards.
Pâques en mars, le brouillard tombe de toutes parts.
Que mars, oui ou non, veuille, il faut bien qu'avril feuille.
Quand mars entre comme un mouton, il sort comme un lion.
Autant de brouillard en mars, autant de gelée en avril.
À la saint Benjamin, le mauvais temps prend fin.

Autres rubriques :