Les grands classiques :

Il n'y a pas d'amour heureux.

Recueil : La Diane Française (1943)

Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cœur et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux.

Sa vie elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
À quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes
Il n'y a pas d'amour heureux.

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n'y a pas d'amour heureux.

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n'y a pas d'amour heureux.

Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs
Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour à tous les deux.


Louis Aragon
(1897-1982) Haut de page

L'hymne à l'amour.

Recueil : L'amour (1949)

Le ciel bleu sur nous peut s'effondrer
Et la terre peut bien s'écrouler
Peu m'importe si tu m 'aimes
Je me fous du monde entier.

Tant qu'l'amour inondera mes matins
Tant que mon corps frémira sous tes mains
Peu m'importent les problèmes
Mon amour puisque tu m'aimes.

J'irais jusqu'au bout du monde
Je me ferais teindre en blonde
Si tu me le demandais
J'irais décrocher la lune
J'irais voler la fortune
Si tu me le demandais.

Je renierais ma patrie
Je renierais mes amis
Si tu me le demandais
On peut bien rire de moi
Je ferais n'importe quoi
Si tu me le demandais.

Si un jour la vie t'arrache à moi
Si tu meurs que tu sois loin de moi
Peu m'importe si tu m'aimes
Car moi je mourrai aussi.

Nous aurons pour nous l'éternité
Dans le bleu de toute l'immensité
Dans le ciel plus de problèmes
Mon amour crois-tu qu'on s'aime

Dieu réunit ceux qui s'aiment.


Edith Piaf
(1915-1963) Haut de page

C'est quoi l'amour ?

Recueil : L'amour (1970)

C'est quoi l'amour ?
Un cœur qui s'enflamme
Un sentiment qui vole l'âme
Le frisson qui prend le dessus
Deux êtres touchants la lune.


C'est quoi l'amour ?
La tristesse d'une fin précoce
Un mariage précédent le divorce
Des larmes s'envolant au vent
De la découverte d'un amant.


C'est quoi l'amour ?
Un sentiment sans juste milieu
On est triste ou trop heureux
Ça nous fait pousser des ailes
Ou tomber dans une grande peine.


C'est quoi l'amour ?
C'est pour moi le plus beau paradis
Qui par chance se trouve ici
C'est une personne formidable
Qui rend ma vie si incroyable.


Destroy London Haut de page

L'amour vient des anges.

Recueil : L'amour (1970)

Si tu ne pouvais pas me toucher
Alors je te laisserais me désirer
Me frôler la pointe des ailes
Et puis me prouver que tu m'aimes.

Mais qui cherche l'amour le perd
Mais qui trouve l'amour s'en sert
Mais qui aime l'amour se meure
Mais qui aime l'amour en pleure.

Si tu ne pouvais pas me voir
De tes mains je te ferais croire
Que mon âme est si blanche
Et que je ne suis qu'un ange.

Mais qui vit l'amour se brûle
Mais qui vit l'amour se consume
Mais qui y croit s'en amusera
Mais qui y croit s'en détruira.

Si tu ne pouvais m'écouter
Je ne saurai comment parler
Et les cieux nous expliqueront
Ce que l'amour a de bon.

Mais qui fuit l'amour le subit
Mais qui fuit l'amour s'enfuit
Mais qui s'envole vers l'amour
Le trouve pour toujours.


Destroy London Haut de page

C'est l'amour.

Recueil : C'est l'amour (1960)

C'est l'amour qui fait qu'on aime.
C'est l'amour qui fait rêver.
C'est l'amour qui veut qu'on s'aime.
C'est l'amour qui fait pleurer...

Mais tous ceux qui croient qu'ils s'aiment,
Ceux qui font semblant d'aimer,
Oui, tous ceux qui croient qu'ils s'aiment
Ne pourront jamais pleurer...

Dans l'amour, il faut des larmes,
Dans l'amour, il faut donner...

Et ceux qui n'ont pas de larmes
Ne pourront jamais aimer...
Il faut tant, et tant de larmes
Pour avoir le droit d'aimer...

Mon amour, oh toi que j'aime,
Tu me fais souvent pleurer...

J'ai donné, donné mes larmes,
J'ai pleuré pour mieux t'aimer,
J'ai payé de tant de larmes
Pour toujours le droit d'aimer...
Pour toujours... le droit d'aimer !


Edith Piaf
(1915-1963) Haut de page

Aimons toujours !

Recueil : Les contemplations, Extrait (1856)

Aimons toujours ! Aimons encore !
Quand l'amour s'en va, l'espoir fuit.
L'amour, c'est le cri de l'aurore,
L'amour c'est l'hymne de la nuit.

Ce que le flot dit aux rivages,
Ce que le vent dit aux vieux monts,
Ce que l'astre dit aux nuages,
C'est le mot ineffable : Aimons !

L'amour fait songer, vivre et croire.
Il a pour réchauffer le cœur,
Un rayon de plus que la gloire,
Et ce rayon c'est le bonheur !

Aime, afin de charmer tes heures !
Afin qu'on voie en tes beaux yeux
Des voluptés intérieures
Le sourire mystérieux !

Aimons-nous toujours davantage !
Unissons-nous mieux chaque jour.
Les arbres croissent en feuillage ;
Que notre âme croisse en amour !


Victor Hugo
(1802-1885) Haut de page