George Bernard Shaw

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de George Bernard Shaw
Essayiste et dramaturge irlandais né le 26 juillet 1856 à Dublin, George Bernard Shaw est décédé le 2 novembre 1950 à Ayot St Lawrence en Angleterre. Prix Nobel de littérature en 1925, il meurt à l'âge de 94 ans. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Ce dictionnaire vous propose 40 citations de George Bernard Shaw :

Liberté implique responsabilité, c'est là pourquoi la plupart des hommes la redoutent.
George Bernard Shaw ; Les maximes pour révolutionnaires (1905)
La peur pousse les hommes à n'importe quelle décision extrême.
George Bernard Shaw ; Sainte Jeanne (1924-1939)
Dire la vérité, c'est la plaisanterie la plus drôle du monde.
George Bernard Shaw ; L'autre île de John Bull (1906)
Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel.
George Bernard Shaw ; Les maximes pour révolutionnaires (1905)
Quand un imbécile fait quelque chose dont il a honte, il déclare toujours que c'est son devoir.
George Bernard Shaw ; César et Cléopâtre (1898)
Il est dangereux d'être sincère, à moins d'être également stupide.
George Bernard Shaw ; Bréviaire d'un révolutionnaire (1929)
Le manque d'argent est la racine de tout mal.
George Bernard Shaw ; L'argent n'a pas d'odeur (1892)
Le plus grand des maux et le pire des crimes, c'est la pauvreté.
George Bernard Shaw ; Major Barbara (1905)
Le pire péché envers nos semblables n'est pas de les haïr, mais d'être indifférent à leur égard.
George Bernard Shaw ; Le disciple du diable (1896)
Qui n'a jamais espéré ne peut désespérer.
George Bernard Shaw ; César et Cléopâtre (1898)
Ne fais pas aux autres ce que tu voudrais qu'ils te fassent ; leurs goûts peuvent être différents.
George Bernard Shaw ; L'homme et le surhomme (1903)
L'art du gouvernement consiste à organiser l'idolâtrie.
George Bernard Shaw ; L'homme et le surhomme (1903)
La vie égalise tous les hommes ; la mort en révèle les éminents.
George Bernard Shaw ; L'homme et le surhomme (1903)
L'assassinat est la forme extrême de la censure.
George Bernard Shaw ; Les maximes pour révolutionnaires (1905)
Toutes les grandes vérités sont d'abord des blasphèmes.
George Bernard Shaw ; Annajanska (1919)
Les gens du commun ne prient guère, ils mendient uniquement.
George Bernard Shaw ; Mésalliance (1910)
Ce n'est pas l'incrédulité qui est dangereuse dans notre société, c'est la croyance.
George Bernard Shaw ; Androclès et le lion (1912)
Le secret du succès est d'offenser le plus grand nombre possible de gens.
George Bernard Shaw ; Les maximes pour révolutionnaires (1905)
Il est bien assez temps de penser à l'avenir quand il n'y a plus d'avenir.
George Bernard Shaw ; Pygmalion (1912)
Quand on ne peut pas apprécier ce qu'on a, il vaut mieux avoir ce qu'on peut apprécier.
George Bernard Shaw ; Pygmalion (1912)
La fidélité n'est pas plus naturelle à l'homme que la cage au tigre.
George Bernard Shaw ; L'homme et le surhomme (1903)
Celui qui peut, agit ; celui qui ne peut pas, enseigne.
George Bernard Shaw ; Les maximes pour révolutionnaires (1905)
La règle d'or, c'est qu'il n'y a pas de règles d'or.
George Bernard Shaw ; Les maximes pour révolutionnaires (1905)
La haine, c'est la vengeance du poltron.
George Bernard Shaw ; Major Barbara (1905)
Le premier amour réclame un peu de sottise, et beaucoup de curiosité.
George Bernard Shaw ; La seconde ile de John Bull (1904)
L'hypocrisie est l'hommage que la vérité paie à l'erreur.
George Bernard Shaw ; Bréviaire d'un révolutionnaire (1929)
Rien ne s'est jamais accompli grâce à un homme raisonnable.
George Bernard Shaw ; Bréviaire d'un révolutionnaire (1929)
Grattez un Anglais, et vous trouverez un protestant.
George Bernard Shaw ; Sainte Jeanne (1924-1939)
Il est beaucoup plus dangereux d'être un saint qu'un conquérant.
George Bernard Shaw ; Sainte Jeanne (1924-1939)
Le silence est l'expression la plus parfaite du mépris.
George Bernard Shaw ; L'homme et le surhomme (1903)
La modestie n'est pas une vertu, seulement de la prudence.
George Bernard Shaw ; L'homme et le surhomme (1903)
La solitude de Dieu est sa force.
George Bernard Shaw ; Sainte Jeanne (1924-1939)
À quoi sert l'argent s'il faut travailler pour en avoir ?
George Bernard Shaw ; L'homme et le surhomme (1903)
La pitié, c'est l'éboueur de la misère.
George Bernard Shaw ; Les maximes pour révolutionnaires (1905)
L'indépendance vaut bien que l'on supporte la solitude.
George Bernard Shaw ; Mes inscriptions (1943-1944)
Créer la vie, c'est se créer des ennuis.
George Bernard Shaw ; Pygmalion (1912)
Qu'est-ce que la vie, sinon une série de folies inspirées ?
George Bernard Shaw ; Pygmalion (1912)
Un miracle, c'est un événement qui crée la foi.
George Bernard Shaw ; Sainte Jeanne (1924-1939)
Le sacrifice de soi permet de sacrifier les autres sans rougir.
George Bernard Shaw ; Les maximes pour révolutionnaires (1905)
Il n'y a pas d'amour plus sincère que celui de la bonne chère.
George Bernard Shaw ; L'homme et le surhomme (1903)

La liste des auteurs populaires :