Jean Racine

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Jean Racine
Célèbre dramaturge et poète français né le 22 décembre 1639 à La Ferté-Milon dans le département de l'Aisne. Jean Racine est élu à l'Académie française le 5 décembre 1672, il décède à l'âge de cinquante-neuf ans des suites d'une tumeur au foie le 21 avril 1699. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Ce dictionnaire vous propose 48 citations de Jean Racine :

Plus un jaloux est malheureux, plus il est redoutable.
Jean Racine ; Mithridate, I, 5, le 13 janvier 1673.
Quiconque a pu franchir les bornes légitimes peut violer enfin les droits les plus sacrés.
Jean Racine ; Phèdre (1677)
La foi d'un ennemi doit être un peu suspecte.
Jean Racine ; Alexandre le Grand, II, 4, le 4 décembre 1665.
Quelques crimes toujours précèdent les grands crimes.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 2, le 1er janvier 1677.
Puisse le ciel verser sur toutes vos années, mille prospérités l'une à l'autre enchaînées.
Jean Racine ; Bérénice, V, 7 (1670)
Permettez que dans tous mes malheurs, je puisse à votre amour ne coûter que des pleurs.
Jean Racine ; Mithridate, IV, II, le 13 janvier 1673.
Pour louer la vie et la journée, attends la fin de l'une et le soir de l'autre.
Jean Racine ; Lettre à M. Vitard, le 17 janvier 1652.
Les plus beaux jours que vous donne le printemps ne valent pas ceux que l'hiver nous laisse.
Jean Racine ; Lettre à M. Vitard, le 17 janvier 1652.
J'ai perdu tout mon caquet, moi qui savais fort bien écrire, et jaser comme un perroquet.
Jean Racine ; Lettre à Mlle. Vitard, le 24 janvier 1662.
La faiblesse aux humains n'est que trop naturelle.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 6, le 1er janvier 1677.
Il y a de la honte à se laisser vaincre à l'amour d'un malhonnête homme : Il y a de l'honneur à se rendre à l'amitié d'un homme qui a de la vertu.
Jean Racine ; Le Banquet de Platon (entre 1678 et 1686)
L'esclave craint le tyran qui l'outrage, mais des enfants l'amour est le partage.
Jean Racine ; Athalie, I, 4, le 5 janvier 1691.
J'adore le Seigneur, on m'explique sa loi, dans son livre divin, on m'apprend à la lire.
Jean Racine ; Athalie, II, 7, le 5 janvier 1691.
Il commande au soleil d'animer la nature.
Jean Racine ; Athalie, I, 4, le 5 janvier 1691.
Heureuse l'enfance que le Seigneur instruit et prend sous sa défense !
Jean Racine ; Athalie, II, 9, le 5 janvier 1691.
Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule.
Jean Racine ; Athalie, II, 7, le 5 janvier 1691.
Un songe entretient dans mon cœur un chagrin qui le ronge.
Jean Racine ; Athalie, II, 5, le 5 janvier 1691.
Dès qu'on est suspect, on n'est plus innocent.
Jean Racine ; Athalie, II, 5, le 5 janvier 1691.
Démentez un bruit injurieux ; de ceux qui l'ont semé confondez l'insolence.
Jean Racine ; Alexandre le Grand, II, 4, le 4 décembre 1665.
Tous mes moments ne sont qu'un éternel passage de la crainte à l'espoir, de l'espoir à la rage.
Jean Racine ; Bérénice, V, 4 (1670)
Dieu lui seul est éternel.
Jean Racine ; Athalie, II, 9, le 5 janvier 1691.
La modération n'est qu'une vertu ordinaire quand elle ne se rencontre qu'avec des qualités ordinaires.
Jean Racine ; À Monseigneur le duc de Chevreuse (1669)
La mort aux malheureux ne cause point d'effroi.
Jean Racine ; Phèdre, III, 3, le 1er janvier 1677.
La mort au désespoir ouvre plus d'une voie.
Jean Racine ; Mithridate, V, 1, le 13 janvier 1673.
Allez, le temps est cher : il le faut employer.
Jean Racine ; Mithridate, III, 5, le 13 janvier 1673.
On voit tous ses vœux l'un l'autre se détruire !
Jean Racine ; Phèdre, I, 3, le 1er janvier 1677.
Craignez que le Ciel rigoureux ne vous haïsse assez pour exaucer vos vœux.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 3, le 1er janvier 1677.
Que ne peut la frayeur sur l'esprit des mortels ?
Jean Racine ; Athalie, II, 5, le 5 janvier 1691.
Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie ; qui sait si nous serons demain ?
Jean Racine ; Athalie, II, 9, le 5 janvier 1691.
L'audace et le mépris sont d'infidèles guides.
Jean Racine ; Alexandre le Grand, I, 2, le 4 décembre 1665.
La honte suit de près les courages timides.
Jean Racine ; Alexandre le Grand, I, 2, le 4 décembre 1665.
Avec quelle rigueur, Destin, tu me poursuis ! je ne sais où je vais, je ne sais où je suis.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 1, le 1er janvier 1677.
Que ne fait point un cœur pour plaire à ce qu'il aime, et gagner son vainqueur ?
Jean Racine ; Bérénice, II, 2, le 21 novembre 1670.
Est-il d'autre bonheur que la tranquille paix d'un cœur qui t'aime ?
Jean Racine ; Athalie, III, 8, le 5 janvier 1691.
Elle flotte, elle hésite : en un mot, elle est femme.
Jean Racine ; Athalie, III, 3, le 5 janvier 1691.
Le plus grand fruit de la persécution, c'est l'humiliation.
Jean Racine ; L'abrégé de l'histoire de Port-Royal (1696)
II est honteux de céder à un homme riche.
Jean Racine ; Le Banquet de Platon (entre 1678 et 1686)
Jamais on n'a vu la timide innocence passer subitement à l'extrême licence.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 2, le 1er janvier 1677.
On ne peut vaincre sa destinée.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 6, le 1er janvier 1677.
C'est un grand dieu que l'amour, et véritablement digne d'être honoré des dieux et des hommes.
Jean Racine ; Le Banquet de Platon (entre 1678 et 1686)
Amant avec transport mais jaloux sans retour, sa haine va toujours plus loin que son amour.
Jean Racine ; Mithridate, I, 5, le 13 janvier 1673.
Les peines légères trouvent des paroles, les grandes douleurs n'en ont point.
Jean Racine ; Fragments de Sénèque.
La foi qui n'agit point, est-ce une foi sincère ?
Jean Racine ; Athalie, I, 1, le 5 janvier 1691.
L'amour avidement croit tout ce qui le flatte.
Jean Racine ; Mithridate, III, 4, le 13 janvier 1673.
Ainsi que la vertu, le crime a ses degrés.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 2, le 1er janvier 1677.
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
Jean Racine ; Alexandre Le Grand, le 4 décembre 1665.
Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon cœur.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 2, le 1er janvier 1677.
Heureux qui de la sagesse attendant tout son secours, n'a point mis en la richesse l'espoir de ses derniers jours.
Jean Racine ; Cantique sur le bonheur des justes.

Ses citations classées par œuvres :