Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Samuel Barclay Beckett

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Samuel BeckettÉcrivain, poète et dramaturge irlandais né le 13 avril 1906 à Foxrock dans l'agglomération de Dublin, Samuel Beckett est décédé le 22 décembre 1989 à Paris à l'âge de 83 ans. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1969 pour l'intégralité de son œuvre. Beckett repose au cimetière du Montparnasse aux côtés de son épouse Suzanne. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 22 pensées et citations de Samuel Beckett :

Se taire et écouter, pas un être sur cent n'en est capable.
Samuel Beckett - Œuvre : Molloy (1951)

C'est pénible de ne plus être soi-même, encore plus pénible que de l'être.
Samuel Beckett - Œuvre : Le premier amour (1945)

Plus je rencontre de gens, plus je suis heureux. Avec la moindre créature on s'instruit, on s'enrichit, on goûte mieux son bonheur.
Samuel Beckett - Œuvre : En attendant Godot (1952)

On vous aime moins lorsque votre pif commence à s'effriter.
Samuel Beckett - Œuvre : Mercier et Camier (1946)

Il y a deux besoins : Celui que l'on a, et celui de l'avoir.
Samuel Beckett - Œuvre : Mercier et Camier (1946)

Aux vieillards impotents on donne la pâture, jusqu'au bout. Et quand ils ne peuvent plus ingurgiter on leur enfile un tuyau dans l'œsophage, ou dans le rectum, et on leur entonne de la bouillie vitaminée, histoire de ne pas avoir un meurtre sur les bras.
Samuel Beckett - Œuvre : Malone meurt (1952)

Ci-gît un pauvre con, tout lui fut aquilon.
Samuel Beckett - Œuvre : Malone meurt (1952)

Lorsque se trouve à portée de la main l'unique amour partagé d'une vie démesurée, il est naturel qu'on veuille en profiter, pendant qu'il en est encore temps, et qu'on ne s'en laisse pas détourner par des dégoûts bons pour les tièdes mais dont l'amour n'a cure, s'il est véritable.
Samuel Beckett - Œuvre : Malone meurt (1952)

On pleure, on pleure, pour rien, pour ne pas rire, et peu à peu... une vraie tristesse vous gagne.
Samuel Beckett - Œuvre : Fin de partie (1957)

L'asile vaut mieux que l'exil.
Samuel Beckett - Œuvre : Murphy (1938)

Réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.
Samuel Beckett - Œuvre : Molloy (1951)

On ne peut pas tout avoir.
Samuel Beckett - Œuvre : Molloy (1951)

La vie est faite de récidives.
Samuel Beckett - Œuvre : Molloy (1951)

Ce n'est pas le pire, de penser, ce qui est terrible, c'est d'avoir pensé.
Samuel Beckett - Œuvre : En attendant Godot (1952)

Il n'est de jouissance possible qu'au sein de l'interminable même.
Samuel Beckett - Œuvre : Molloy (1951)

On est ce qu'on est, en partie tout au moins.
Samuel Beckett - Œuvre : Molloy (1951)

Rien n'est plus drôle que le malheur, c'est la chose la plus comique de monde.
Samuel Beckett - Œuvre : Fin de partie (1957)

La fin est dans le commencement, et cependant on continue.
Samuel Beckett - Œuvre : Fin de partie (1957)

Pour chacun qui se met à pleurer, quelque part un autre s'arrête.
Samuel Beckett - Œuvre : En attendant Godot (1952)

L'habitude est une grande sourdine.
Samuel Beckett - Œuvre : En attendant Godot (1952)

Quand on est dans la merde jusqu'au cou, il ne reste plus qu'à chanter.
Samuel Beckett - Œuvre : Les aphorismes et pensées (1906-1989)

Nous naissons tous fous, quelques-uns le demeurent.
Samuel Beckett - Œuvre : En attendant Godot (1952)

La liste des auteurs populaires :