Émile Salomon Wilhelm Herzog, dit André Maurois

Quelques mots sur l'auteur :

André Maurois

Romancier, conteur et essayiste français né le 26 juillet 1885 à Elbeuf dans la Seine-Maritime, André Maurois est décédé le 9 octobre 1967 à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine. Maurois est élu à l'Académie française le 23 juin 1938, il meurt à l'âge de 82 ans et repose au cimetière de Neuilly.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 198 citations de André Maurois :

Persévère, et considère que le bonheur naît du travail et de la piété.
André Maurois ; Robert et Elizabeth Browning (1957)

Il ne suffit pas d'avoir de l'esprit. Il faut encore en avoir assez pour éviter d'en avoir trop.
André Maurois ; La conversation (1964)

Il n'y a qu'une forme d'orgueil qu'on pardonne aux femmes, c'est d'être jalouse.
André Maurois ; Sept visages de l'amour (1946)

La politique qui consiste à imaginer que l'adversaire est idiot n'a jamais conduit à rien.
André Maurois ; Terre promise (1946)

À certaines amours mal venues, une franche coupure est le seul remède.
André Maurois ; Lélia ou la vie de George Sand (1952)

La haine s'endort dans l'absence comme le serpent dans le froid.
André Maurois ; Nouveaux discours du Docteur O'Grady (1947)

La sincérité est de verre, la discrétion est de diamant.
André Maurois ; Lettre ouverte à un jeune homme sur la conduite de la vie (1966)

Le danger de la sincérité, c'est qu'elle est rarement sincère.
André Maurois ; Sept visages de l'amour (1946)

II faut croire avant de savoir parce qu'il faut agir avant de savoir.
André Maurois ; Œuvres complètes (1952)

La naissance de l'amitié est lente, elle suppose un véritable choix. À ses débuts, l'amitié ressemble à une plante si frêle que tout amour, semé bien trop près de cette tige faible et pâle, l'étoufferait.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

L'amitié est une estime mutuelle, l'accord parfait de deux sensibilités.
André Maurois ; Œuvres complètes (1952)

Le désintéressement est l'un des caractères nécessaires de l'amitié, et ajoutons que le devoir d'un ami qui peut rendre un service, est de deviner les soucis de l'autre et de rendre le service avant qu'il ait été demandé.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Nous acceptons tout de celui qui nous aime ou nous admire parce que, de lui, nous pouvons accepter un blâme sans perdre cette confiance en nous-même, faute de laquelle la vie serait trop pénible.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Pour être heureux, il n'est pas nécessaire d'être, comme beaucoup le croient, admiré et estimé par un grand nombre d'hommes. Mais il est indispensable d'être estimé par ceux qui vous entourent.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

L'humour est un masque pour cacher ce cynisme profond que la vie fait naître en tous les hommes.
André Maurois ; Mes songes que voici (1932)

Vis dans le présent, et ne réveille pas sans cesse un passé auquel tu ne peux rien changer.
André Maurois ; Œuvres complètes (1952)

Dans le présent, ce qui importe, c'est de tirer de chaque moment ce qu'il peut contenir d'intensité.
André Maurois ; Climats (1936)

Pour toute mère, son enfant est un dieu.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Un amour, augmenté par une parfaite confiance de l'un dans l'autre, ne connaît plus de bornes.
André Maurois ; Ariel ou la vie de Shelley (1923)

Il y a des êtres en qui l'on peut avoir une foi entière qui donnent tout sans jamais rien demander.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Un amour, si réussi soit-il, ne peut être toujours parfait : le plus beau des étés a ses jours d'orages.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

L'amour maternel, c'est un amour sans réserve qui ne demande aucune récompense.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

La seule chose qui puisse faire de l'amour un sentiment très beau, c'est la fidélité jusqu'à la mort.
André Maurois ; Climats (1936)

L'amour le plus beau est fait d'innombrables et minuscules conflits toujours résolus.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

L'adolescence, c'est le temps des confidences et des secrets, et le temps des premières déceptions.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)