Charles de Saint-Évremond

Quelques mots sur l'auteur :

Charles de Saint-Évremond

Moraliste et critique libertin français né le 5 janvier 1614 à Saint-Denis-le-Gast, Saint-Évremond est décédé le 29 septembre 1703 à Londres.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 45 citations de Charles de Saint-Évremond :

Les femmes savent mieux feindre de ne pas aimer qu'elles ne savent aimer véritablement ; elles ont plus de plaisir à devoir un cœur à leur adresse qu'à leur sincérité. Leur vanité se trouve flattée de tous les tourments qu'elles font souffrir, et je ne doute point qu'elles soient plus touchées de l'embarras d'un amant qui ne sait à quoi s'en tenir, que du plaisir de le rendre parfaitement heureux.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Avec la beauté, il n'y a point d'infortune dont une femme ne puisse se consoler ; sans beauté, il n'y a point de bonheur qui puisse satisfaire une femme.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

L'indulgence qu'on a pour les femmes qui font l'amour est moins une grâce à leur péché qu'une justice à leur faiblesse.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Quand on a perdu la jeunesse, c'est une folie de croire qu'on en puisse retenir les agréments.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Les hommes ne louent jamais gratuitement, ni sans intérêt.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

On ne quitte guère les voluptés que par lassitude.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Il faut avoir bien de la vanité pour ne pas connaître sa faiblesse.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Une vieille coquette ressemble à une rose que l'on a trop respiré.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

La conversation est un bien particulier à l'homme, de même que la raison : c'est le lien de la société, c'est par elle que s'entretient le commerce de la vie civile, que les esprits se communiquent leurs pensées, que les cœurs expriment leurs mouvements, que les amitiés se commencent et se conservent.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Un ami qui nous avertit judicieusement de nos défauts est un bien inestimable.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

L'écoute au conseil ne doit pas être aveugle, il est juste de se réserver la liberté de raisonner.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Le remède salutaire est rarement de bon goût ; le médecin le plus doux, n'est pas le meilleur.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Un bon conseil perd sa force dans la bouche d'un ami trop complaisant.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Rien n'est si tyrannique qu'un ami qui prend avantage de son expérience, qui impose ses avis comme des lois et d'un air de maître, et qui veut forcer votre esprit par l'autorité, plutôt que par le discours.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Il faut autant de discrétion pour donner un conseil que de docilité pour le suivre.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Un bon conseil, il faut voir si l'on en peut tirer quelque avantage, avant de le rejeter.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

La santé, comme la fortune, retire ses faveurs à ceux qui en abusent.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Les hommes seront toujours plus insensés que méchants.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Il n'y a que l'étude, les connaissances, les réflexions, qui élèvent les hommes.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Malheur à ceux qui, par le mot de plaisir, n'imaginent que ceux des sens !
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Obéir à tous les plaisirs en esclave, c'est se dégrader.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

L'empire du plaisir est le plus absolu, vouloir s'y soustraire absolument, c'est une chimère.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

On ne définit point le plaisir, on le sent, ou on ne le sent pas.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

L'esprit ne s'use pas, il se perfectionne par l'usage qu'on en fait.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Les livres sont à l'âme ce que la nourriture est au corps.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)