Charles Régismanset

Quelques mots sur l'auteur :

Charles Régismanset

Écrivain, poète, critique littéraire, chroniqueur colonial au Mercure de France, romancier et haut fonctionnaire français né le 22 juillet 1877 à Paris, Charles Régismanset est décédé le 5 janvier 1945 dans sa ville natale. Cari Siger fut son pseudonyme le plus souvent utilisé.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 75 citations de Charles Régismanset :

Douter de l'amour et de l'amitié, c'est s'épargner bien des souffrances, et peut-être, un jour, se ménager quelque heureuse surprise.
Charles Régismanset ; Le livre de mes amis (1921)

J'ai connu pas mal de gens importants qui se trompaient avec certitude et autorité : Ils possédaient l'infaillibilité de l'erreur !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

C'est une chose amusante et pleine d'une savoureuse ironie que la sévérité des médiocres à l'égard des médiocres. Ils sont impitoyables : Est-ce parce qu'ils sont connaisseurs ?
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

L'inconscience du danger couru peut faire des héros.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

La politique, un fléau ! Mais, qu'y faire ? La moitié du pays en vit aux dépens de l'autre !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Rien de plus rigoureux que la logique d'un fou.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Pour bien des gens, admirer un homme est un moyen indirect d'en déprécier un autre.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Pensée consolante : S'il y a un Dieu, il ne s'occupe certainement pas de nous !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Avoir le libéralisme en politique est la suprême habileté.
Charles Régismanset ; Questions coloniales (1900-1912)

En art, le bien est l'ennemi du mieux.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Au pouvoir, tous les partis se valent. Traduis : Ne valent pas grand-chose.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

L'hésitation : une infirmité ! L'hésitant qui traverse une rue s'expose toujours à se faire écraser, et, chose plus grave, à faire écraser son voisin.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Suffisance provient presque toujours d'insuffisance.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Comprendre, c'est sympathiser.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Les mots s'usent encore plus vite que les idées.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Détester : Verbe féminin.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Les femmes s'attribuent en général l'honneur de tout le bien qu'on leur fait.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Dis-moi ce que tu désires, je te dirai qui tu es.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Parler faux, sans mesure, sans arrêt : Pour beaucoup, l'art oratoire !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

C'est toujours l'élève le plus crétin de la classe qui relève le lapsus du professeur.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Certains ne louangent jamais un homme que pour mieux en déprécier un autre.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Si nous étions vraiment ce que nous croyons être, personne ne nous reconnaîtrait plus !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

L'indiscrétion est contagieuse.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Les vrais rêves, les plus dangereux, sont ceux que l'on fait étant éveillé.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)