Charles Régismanset (2)

Les citations célèbres de Charles Régismanset :

Les vrais rêves, les plus dangereux, sont ceux que l'on fait étant éveillé.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Le meilleur moyen de tenir ses promesses, c'est de n'en point faire.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Le bon gouvernement : le prochain !
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Les gens sans mémoire sont bien heureux : la même histoire qui leur est racontée pour la vingtième fois les fait toujours rire.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Il n'y a que les gens riches qui puissent rapidement gagner beaucoup d'argent : les pauvres ne s'enrichissement que pauvrement.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
La pudeur n'est souvent que le souci conscient ou inconscient d'une difformité à dissimuler.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Agir et s'agiter ne sont pas même chose. Certains s'y trompent cependant.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Se déshabiller voluptueusement, et, en même temps, décemment, c'est pour la femme tout un art.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Être un grand homme : le rêve de tous les nains !
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Les sottises exigent d'être dites avec beaucoup d'assurance.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Les imbéciles croient toujours éprouver des sensations exceptionnelles refusées aux autres hommes.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Certains nous plaignent avec tant d'entrain et de conviction qu'on ne sait plus comment les remercier.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
On aime mieux dire : « J'ai été bête ! » qu'avouer : « Je suis bête ! ».
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
À trop bien se connaître, on finit par ne plus se connaître.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Qui est fidèle par indifférence, c'est la fidélité la plus sûre !
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
L'amour, pour les femmes, c'est aller du connu à l'inconnu.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Il est toujours sage d'écouter un conseil. Il est souvent dangereux de le suivre.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Un sot croirait se déshonorer en reconnaissant la valeur d'autrui.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
En politique, les amis sont souvent plus encombrants que les adversaires.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Savoir finir, c'est tout l'art. Mais, hélas ! combien ne devraient jamais commencer !
Charles Régismanset ; Le livre de mes amis (1921)
Que d'individus sont comme le noyer, à l'ombre duquel il ne pousse rien !
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Le monde est rempli d'honnêtes gens qu'on ne rencontre jamais.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Éduquer sans abîmer, difficile !
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Vivre, c'est se battre avec son doute.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
L'indulgence que nous témoignent certaines canailles constitue pour un honnête homme le pire des ironies.
Charles Régismanset ; Le livre de mes amis (1921)
Ce que nous aimons surtout chez autrui, c'est notre reflet !
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Le jeu : hommage universel rendu à la chance par les hommes de tous les pays, de tous les temps.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Il est des gens si compatissants qu'ils ressusciteraient volontiers nos vieux chagrins oubliés pour pouvoir nous en consoler.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Les gens très occupés sont rarement malfaisants : ils n'ont pas le temps.
Charles Régismanset ; Le livre de mes amis (1921)
On commence à voir clair avec les yeux de l'esprit quand nos yeux tout court réclament des lunettes.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)