Frédéric Charles Antoine Dard (3)

Les meilleures citations de Frédéric Dard :

C'est le combat de David contre Colgate.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

La seule chose qu'il soit impossible de reconstituer à partir d'un certain âge, c'est sa bibliothèque.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Une nana réussie, tu peux te moucher dans ses doigts ou te torcher le cul avec son slip, elle est éperdue de gratitude, de passivité, de béanterie incomblable par autre chose que ta grosse bitoune. Elle te veut tout, n'en perd pas une miette.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

On était deux animaux happés par les dents féroces du piège de l'amour, comme l'écrit Hervé Bazin dans son Je croise en Dieu qui lui a valu le prix Staline et le prix Karl Marx.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Le verbe être et le vert bavoir.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

L'existence est une sorte de rue à traverser... gardez-vous à gauche, gardez-vous à droite.
Fréderic Dard ; Mausolée pour une garce (1958)

Le seul vrai plaisir de ce monde, c'est l'assouvissement.
Fréderic Dard ; Le monte-charge (1961)

La force des femmes réside dans leur ingénuité.
Frédéric Dard ; Georges et la dame seule (1944)

Se croire propriétaire d'une femme est puéril : une femme n'appartient à personne.
Frédéric Dard ; Saint-Gengoul (1945)

Sa femme est tellement frigide qu'il lui a fait ses mômes sous anesthésie.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Sa femme est encore bien pour mon âge.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Avec sa gueule de cul, elle doit utiliser le papier hygiénique comme démaquillant.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Les deux hommes sont de la même mère, mais pas de la même paire.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Le pétomane est mort : pet à son âme.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

L'amour est à portée de toutes les bourses.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Les femmes sont la femelle de l'homme.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Le plus court chemin d'un cul à un autre, c'est encore ma bite.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

On est comme on naît.
Frédéric Dard ; San-Antoniaiseries (1989)

Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
Frédéric Dard ; San-Antoniaiseries (1989)

Les femmes sont comme les artichauts : le cœur est sous les poils.
Fréderic Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

L'amour, c'est une onde de bonheur en cours de matérialisation.
Fréderic Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Quand on est con et qu'on n'a pas de parachute, on s'écrase.
Fréderic Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Puisque notre destin est de finir dans un trou, fasse le ciel qu'il ait du poil autour !
Fréderic Dard ; La sexualité, Roman (1971)

La plupart des gens que je fréquente gagnent à être méconnus.
Fréderic Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Mieux vaut charrier des remords que des regrets.
Fréderic Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

La liste des auteurs populaires :