Henri-François-Joseph de Régnier, dit Henri de Régnier

Quelques mots sur l'auteur :

Henri de Régnier

Romancier, écrivain et poète français né le 28 décembre 1864 à Honfleur dans le Calvados, Henri de Régnier est décédé le 23 mai 1936 à Paris. Il meurt à l'âge de 71 ans des suites d'une longue maladie du cœur, et repose auprès de son épouse au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 121 citations de Henri de Régnier :

L'amour complet unit la fidélité du désir à la durée du sentiment.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Je raille ses amants, douloureux et farouches, dont l'amer fureur s'irrite et se nourrit de l'écume, à leurs bouches, des orages du cœur.
Henri de Régnier ; Le miroir des heures, Choix (1910)

Il y a des êtres très purs qui meurent comme un cristal se brise.
Henri de Régnier ; Donc (1927)

Le renom d'habileté vient souvent de maladresses dont on a su tirer parti.
Henri de Régnier ; Donc (1927)

Il faut savoir être trompé quand on aime ; je lui demanderai pardon, elle me reprendra !
Henri de Régnier ; La double maîtresse (1900)

Toi qui fus ma joie et ma douleur, mon ivresse et mon désespoir, sais-je si je te hais ou si je t'aime, car si je saigne encore du mal que tu m'as fait, je tremble à la pensée du mal que l'on peut te faire !
Henri de Régnier ; Moi, elle et lui (1935)

Je vous souhaite de travailler heureusement et fructueusement, c'est-à-dire, tout ce que je ne fais pas !
Henri de Régnier ; Lettres à André Gide (1891-1911)

Une femme, jusque de l'abandon, peut tirer une sorte de vanité : Elle se dit : « N'est-ce pas à m'avoir aimée qu'il a pris le goût d'en aimer une autre ? » L'infidélité lui est encore un hommage !
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Il y a une telle sottise peinte sur certains visages de femmes, qu'elles semblent l'enseigne même de leur stupidité !
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Il vous a beaucoup aimée ? — Oui. Et qu'a-t-il fait pour vous le prouver ? — Rien. C'est peu ! — Mais non, c'est le mieux qui se puisse attendre d'un homme !
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

La femme, qui se croit être une déesse, ne demande pas mieux que de se montrer nue.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Il n'est pas besoin de beaucoup d'esprit pour plaire aux femmes ; il suffit d'avoir celui qui leur plaît !
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Le meilleur moment pour écrire ce que nous pensons des femmes, est celui où elles ne pensent plus à nous.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Les femmes préfèrent la brutalité à l'ironie : Le brutal se met nettement dans son tort à leur égard ; l'ironiste les met en méfiance vis-à-vis d'elles-mêmes, et cela ne se pardonne jamais.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Le miroir de la vérité n'est pas celui où les femmes aiment le mieux à se regarder !
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Les femmes obéissent moins à leur goût qu'à leur intérêt.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Les femmes excellent autant à dissimuler un sentiment vrai qu'à en simuler un qui ne l'est pas.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Quand on a aimé et qu'on cesse d'aimer, il y a, à n'aimer plus, une sorte de repos désespéré.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

L'homme n'est satisfait que lorsque, d'une femme qui lui plaît, il a découvert ce qui ne lui plaît plus.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

L'égoïsme est l'état naturel de l'homme ; la vanité celui de la femme.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Les femmes tiennent moins à leur vertu qu'à la réputation qu'elles en ont, et il leur importerait assez peu d'être vertueuses si elles étaient assurées d'être crues telles.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Que les femmes soient plus faciles, les hommes qui les ont seront plus discrets, car les ayant eues plus facilement, ils se vanteront moins facilement de les avoir.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Si les femmes étaient assurées du secret de leurs faiblesses, combien peu sauraient résister au plaisir d'être faibles.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Ce qui nuit le plus aux hommes dans l'esprit des femmes, c'est leur indiscrétion.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

Les femmes sont toujours assez contentes d'elles-mêmes pour être mécontentes de nous.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)