Jean-Baptiste Massillon

Quelques mots sur l'auteur :

Jean-Baptiste Massillon

Oratorien, professeur et évêque de Clermont-Ferrant né le 24 juin 1663 à Hyères dans le Var, Jean-Baptiste Massillon est décédé le 28 septembre 1742 à Beauregard-l'Évêque, ville située dans le département du Puy-de-Dôme. Nommé évêque de Clermont en 1717, il fut élu membre de l'Académie française en 1718. Massillon repose en la cathédrale de Clermont-Ferrand, son cœur et ses entrailles furent déposés en l'église de Beauregard-l'Évêque.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 57 citations de Jean-Baptiste Massillon :

La fierté, qui d'ordinaire est le vice des grands, ne devrait être que comme la triste ressource de la roture et de l'obscurité. Il paraîtrait bien plus pardonnable à ceux qui naissent, pour ainsi dire, dans la boue, de s'enfler, de se hausser, et de tâcher de se mettre, par l'enflure secrète de l'orgueil, de niveau avec ceux au-dessous desquels ils se trouvent si fort par le rang et par la naissance. Les grands, au contraire, placés si haut par la nature, ne sauraient plus trouver de gloire qu'en s'abaissant, et s'il est encore un orgueil qui puisse leur être permis, c'est celui de se rendre humains et accessibles.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

La véritable sagesse ne se trouve que dans l'observance de la loi de Dieu.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Plus on goûte au plaisir de faire le bien, plus on se rend digne de le goûter.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

L'orgueil est l'écueil fatal du repos et du bonheur des hommes.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Le monde perd à être approfondi, il n'a de riant que la surface et le premier coup d'œil.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

L'ambition, ce désir insatiable de s'élever au-dessus et sur les ruines mêmes des autres ; ce ver qui pique le cœur et ne le laisse jamais tranquille ; cette passion qui est le grand ressort des intrigues et de toutes les agitations du cœur ; cette passion qui ose tout, et à laquelle rien ne coûte, rend malheureux le plus souvent celui qui en est possédé.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Plus l'homme semble s'oublier, plus l'orgueil est attentif à faire en sorte qu'il se retrouve.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Le passé doit être pour chacun d'entre nous une instruction continuelle.
Jean-Baptiste Massillon ; Mystères (1834)

Le comble de l'injustice, c'est que tous ceux qui nous refusent les qualités que nous n'avons pas, et les louanges que nous ne méritons pas, et qui jugent de nous comme nous en jugeons nous-mêmes en secret, nous les haïssons, nous les décrions, nous leur faisons un crime de l'iniquité de leurs jugements, et nous nous en prenons à eux de nos misères et de nos faiblesses.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

L'orgueilleux est souvent un homme qui souhaite qu'on le prenne pour ce qu'il n'est pas.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

L'orgueilleux suppose en lui plus de force et de lumières que dans le reste des hommes.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Le luxe et le désir insatiable d'accumuler, voilà les seules vertus que le monde estime.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Le bonheur est une vaine image après laquelle nous courons sans jamais l'atteindre.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Une conscience criminelle peut devenir indifférente, mais elle n'en est pas plus tranquille.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Rien n'est constant en ce monde, ni les fortunes les plus florissantes, ni les amitiés les plus vives, ni les réputations les plus brillantes, et encore moins les faveurs les plus enviées.
Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Pour l'homme le plus triste un chagrin l'emporte sur mille plaisirs.
Jean-Baptiste Massillon ; Mystères (1834)

S'inquiéter pour l'avenir est le poison le plus amer de la vie humaine.
Jean-Baptiste Massillon ; Mystères (1834)

Faire du bien est un plaisir qui ne s'use point.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

L'humanité envers les peuples est le premier devoir des grands.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

Hâtez-vous de jouir, le temps fuit inexorablement.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

La langue du jaloux flétrit tout ce qu'elle touche.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

La jalousie est la passion la plus dangereuse, parce qu'elle est incurable.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

Un ambitieux ne connaît de loi que celle qui le favorise.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

On est toujours petit quand on n'est grand que par la vanité.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

L'amour ne peut se payer que par l'amour.
Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)