Hippolyte Jean Giraudoux

Quelques mots sur l'auteur :

Jean Giraudoux

Écrivain et diplomate français né le 29 octobre 1882 à Bellac en Haute-Vienne, Jean Giraudoux est décédé le 31 janvier 1944 à Paris. Giraudoux meurt à l'âge de soixante et un ans suite à un empoisonnement alimentaire, il repose au cimetière de Passy dans le 16e arrondissement.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 63 citations de Jean Giraudoux :

Quand on vit avec un monstre, on le préfère avec le sourire.
Jean Giraudoux ; L'impromptu de Paris (1937)

Les hommes n'éprouvent pas leurs sentiments, ils les miment, et cela leur suffit.
Jean Giraudoux ; Sodome et Gomorrhe (1943)

L'innocent est celui qui n'explique pas, pour qui la vie est à la fois un mystère et une clarté totale, qui ne récrimine pas.
Jean Giraudoux ; Littérature (1941)

L'innocence d'un être est l'adaptation absolue à l'univers dans lequel il vit.
Jean Giraudoux ; Littérature (1941)

Je te perds ta vie, et je m'excuse.
Jean Giraudoux ; Électre (1937)

Il n'y a pas deux façons de se rendre immortel ici-bas, c'est d'oublier qu'on est mortel.
Jean Giraudoux ; La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935)

Aucune mâchoire de bouledogue n'est plus tenace que les doigts d'une femme qui hait.
Jean Giraudoux ; Pour Lucrèce (1953)

Un criminel revient toujours sur le lieu de son crime.
Jean Giraudoux ; Intermezzo (1933)

Une justice qui veut être saine exige des criminels sains.
Jean Giraudoux ; Intermezzo (1933)

Ceux qui veulent faire la guerre pour une femme, c'est la façon d'aimer des impuissants.
Jean Giraudoux ; La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935)

Les femmes qui doivent le plus dire aux hommes qu'ils sont beaux, ce sont les plus belles.
Jean Giraudoux ; La folle de Chaillot (1945)

Les femmes sont sur terre pour dire aux hommes qu'ils sont beaux.
Jean Giraudoux ; La folle de Chaillot (1945)

Le destin est simplement la forme accélérée du temps.
Jean Giraudoux ; La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935)

Toutes les vraies forces du monde : mensonge, vengeance, poisons et vices, elles sont à mes ordres.
Jean Giraudoux ; Judith (1931)

Tout est limite, en ce bas monde, pour l'âme : la joie, l'amitié, la victoire, tout, excepté la défaite.
Jean Giraudoux ; Judith (1931)

Une femme qui trouve le ciel beau, c'est une femme qui caresse le ciel.
Jean Giraudoux ; L'apollon de Bellac (1942)

Au fond, les femmes sont plus jolies que les chevaux : on les voit sans leurs jockeys !
Jean Giraudoux ; Combat avec l'ange (1934)

Beaucoup trompent celles qu'ils aiment pour ne pas être orgueilleux.
Jean Giraudoux ; Ondine (1939)

Si la femme reste une heure sans se voir, elle se perd de vue.
Jean Giraudoux ; Sodome et Gomorrhe (1943)

Le plus bête des hommes voit toujours assez clair pour devenir aveugle.
Jean Giraudoux ; Ondine (1939)

La fiancée la plus fidèle peut écrire à un tiers des lettres d'amour.
Jean Giraudoux ; Cantique des cantiques (1938)

Une femme fidèle, c'est celle qu'effleure une main étrangère, et qui déjà n'est plus.
Jean Giraudoux ; Pour Lucrèce (1953)

L'amour d'une épouse ressemble au devoir : le devoir à la contrainte, la contrainte tue le désir.
Jean Giraudoux ; Amphitryon 38 (1929)

À leur franchise, je reconnais l'hypocrisie des dieux, leur malice.
Jean Giraudoux ; Électre (1937)

Mourir n'est rien, il s'agit de ne mourir qu'une fois.
Jean Giraudoux ; Simon le pathétique (1918)