Marie de Vichy-Chamrond, marquise du Deffand

Quelques mots sur l'auteur :

Marie du Deffand

Épistolière et salonnière française née le 25 septembre 1697 au Château de Chamrond, près de Charoles (Saône-et-Loire), Marie du Deffand est décédée le 23 août 1780 à Paris. Elle est morte au couvent de Saint Joseph, paroisse de Saint-Sulpice, à l'âge de 83 ans.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 80 citations de Marie du Deffand :

Les vieilles connaissances valent mieux que les nouveaux amis.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 24 mars 1760.

L'ennui est un mal dont on ne peut se délivrer, c'est une maladie de l'âme.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 7 février 1773.

Les phrases et les lieux communs dénotent une disette de sentiments et de pensées.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 20 juin 1779.

La finesse de l'esprit et la délicatesse du goût sont des qualités bien dangereuses lorsqu'elles ne sont pas accompagnées de l'indulgence et de la prudence.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

La calomnie n'est bonne qu'à déprécier les talents, c'est l'arme préférée des envieux.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Un homme qui plaît par ses propres défauts, on serait bien fâché qu'il fût plus parfait.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Le langage de la passion est la sublime et véritable éloquence.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Quand vous n'avez rien d'intéressant à dire, ne dites rien, c'est tellement plus agréable.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 21 février 1769.

Il n'y a de bonne recette pour trouver le bonheur, que de prendre le temps comme il vient, les gens comme ils sont, et d'être bien avec soi-même.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

L'ennui est le tombeau de tous les sentiments.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 27 juin 1770.

Il ne peut y avoir de liaisons solides qu'entre les gens raisonnables.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 25 octobre 1775.

Se supporter soi-même est le plus difficile, surtout pour ceux qui ne sont que des poules mouillées.
Marie du Deffand ; Lettre à Victor-François de Broglie, le 22 septembre 1764.

Qui n'ose rien, n'a rien ; qui se donne les moyens de réussir, obtient.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

La meilleure manière de vivre heureux, c'est de prendre le temps comme il vient.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Faire des courbettes dans le but d'obtenir d'autrui, c'est se rabaisser.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Les choses qui ne peuvent nous être connues, ne nous sont pas nécessaires.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Il n'y a, pour toute entreprise, que le premier pas qui coûte.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

L'indépendance financière est un trésor, l'étude et le travail en sont la clé.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Il n'y a pas de mensonges plus nuisibles que ceux que nous nous faisons à nous-mêmes.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Ce qui est doux dans la vie, c'est de retrouver chez un ami, toutes les pensées de son âme.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Il n'est de maux qui ne puissent être soulagé par l'amitié.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

On plaît souvent en parlant peu ; on plaît rarement en parlant trop.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Ceux qui ont d'urgentes choses à faire, doivent fuir ceux qui n'ont rien à dire.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

La volonté et la réflexion, nous permettent de gravir, bien souvent, les plus hautes montagnes.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

J'aime l'ordre, j'aime la raison, et si je m'en écarte quelquefois, ce n'est pas sans remords.
Marie du Deffand ; Lettre au chevalier de l'Isle, le 10 décembre 1773.