Natalie Clifford Barney

Quelques mots sur l'auteur :

Natalie Clifford Barney

Femme de lettres américaine née le 31 octobre 1876 à Dayton dans l'État de l'Ohio, Natalie Clifford Barney est décédée le 2 février 1972 dans le 1er arrondissement de Paris. Elle meurt à l'âge de 96 ans, et repose avec sa soeur, Laura Clifford Barney (1879-1974), au cimetière de Passy à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 76 citations de Natalie Clifford Barney :

Je ne juge d'après leurs actes que ceux pour qui j'ai de l'antipathie.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

Je ne m'explique pas, je m'obéis.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

Une vive rupture vaut mieux que de lents pourrissements.
Natalie Clifford Barney ; Souvenirs indiscrets (1960)

Tes yeux sont de limpides scènes où tout défile tour à tour, les pantomimes de l'amour et les tempêtes de la haine.
Natalie Clifford Barney ; Sonnets de femmes, poèmes (1900)

L'amour partagé est le plus grand des sacrifices de soi.
Natalie Clifford Barney ; Traits et portraits (1963)

Plus que les mauvaises langues il y a de mauvaises oreilles.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

L'amour est comme le radium, il ne nous est connu que dans l'union qu'il forme avec ses composés.
Natalie Clifford Barney ; Pensées d'une Amazone (1920)

L'arrêt dans la fidélité, ce point mort de l'union !
Natalie Clifford Barney ; Traits et portraits (1963)

L'union par la pensée est la plus difficile des unions.
Natalie Clifford Barney ; Aventures de l'esprit (1929)

Il y a probablement autant d'heureuses liaisons que de mauvais mariages.
Natalie Clifford Barney ; Souvenirs indiscrets (1960)

On ne joue pas sa vie deux fois.
Natalie Clifford Barney ; Souvenirs indiscrets (1960)

Tout sentiment non partagé est une sorte d'agression.
Natalie Clifford Barney ; Aventures de l'esprit (1929)

En amour, tout devient un prétexte à augmenter l'amour : mais, dans ces attirances plus complexes, où la chair médiatrice ne joue aucun rôle, il y a de mystérieux abandons sans adieux, des divorces sans grief.
Natalie Clifford Barney ; Aventures de l'esprit (1929)

Un cœur qui ne bat de toutes ses forces, et qui ne connaît des faiblesses, n'est qu'un organe.
Natalie Clifford Barney ; Souvenirs indiscrets (1960)

À éviter : l'intimité et ses impudeurs progressives.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

Des femmes passent fraîchement fardées : mauvaises peintures que nul ne voudrait signer.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

Il y a peu d'amour dans la plupart des amours ! Si, les yeux dans les yeux, deux amants n'arrivent pas à se voir, c'est que le visage de l'amour est sans regard !
Natalie Clifford Barney ; Souvenirs indiscrets (1960)

Les amants, ces paresseux qui se contentent de la première volupté venue.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

On ne saurait mieux trahir ce qu'on prétend aimer !
Natalie Clifford Barney ; Traits et portraits (1963)

Plus il y a de volonté dans l'amour, moins le vent de l'absence peut l'éteindre.
Natalie Clifford Barney ; Pensées d'une Amazone (1920)

Qu'ils aient peur de perdre leur jeunesse ceux à qui la vieillesse n'ajoute rien.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

N'oser critiquer que ce qu'on admire.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

Je ne peux me donner à ceux qui ne savent pas me prendre.
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

Les femmes aiment toujours les clichés rassurants de ceux qui savent ne pas les troubler par une personnalité autre que celle de l'amant coutumier ; c'est peut-être leur manière de lui être fidèle !
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

L'oubli n'a pas d'affinité avec le sentiment : le désir impossible sculpte la fidélité.
Natalie Clifford Barney ; Pensées d'une Amazone (1920)