Pascal Bruckner

Notre citation favorite :

La citation favorite

Pascal Bruckner a dit :
La première liberté d'un individu, c'est de dire non !

Les 41 citations de Pascal Bruckner :

La peur ne tue pas, elle empêche de vivre.
Pascal Bruckner ; Le divin enfant (1992)

L'ennui est un compagnon qu'on ne supporte que dans la solitude.
Pascal Bruckner ; Lunes de fiel (1981)

Aucune difficulté n'est en soi insurmontable ; seul est dangereux d'apporter des réponses anciennes à des situations nouvelles.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)

La vraie vie n'est pas absente, elle est intermittente.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)

Chose curieuse : les êtres malheureux attirent le malheur.
Pascal Bruckner ; Lunes de fiel (1981)

Sexe - Encore un pompier, la barbe ! quel ennui, ces pipes ! c'est toujours pareil.
Pascal Bruckner ; Le nouveau désordre amoureux (1977)

L'adultère est le compagnon de route du mariage : ils sont impensables l'un sans l'autre.
Pascal Bruckner ; Fourier (1975)

Désir de vivre à deux et peur du couple : Les amants s'installent de plain-pied dans cette contradiction impossible.
Pascal Bruckner ; Au coin de la rue, l'aventure (1979)

On ne va pas dans un bordel pour faire l'amour mais pour se détacher de l'amour.
Pascal Bruckner ; Parias (1985)

Le corps n'est pas seulement le poison de l'âme, il en est le tombeau.
Pascal Bruckner ; Le divin enfant (1992)

Le pire pour un menteur, c'est qu'il puisse dire la vérité.
Pascal Bruckner ; Les voleurs de beauté (1997)

Autant que le devoir d'ouverture, existe le devoir de persévérance avec soi-même.
Pascal Bruckner ; Le vertige de Babel (1999)

L'entente sexuelle est devenue le critère de réussite du couple.
Pascal Bruckner ; Au coin de la rue, l'aventure (1979)

À vingt ans la beauté est une évidence, à trente-cinq une récompense, à cinquante un miracle.
Pascal Bruckner ; Les voleurs de beauté (1997)

L'Europe, c'est la préférence donnée au pardon sur la vengeance.
Pascal Bruckner ; Le vertige de Babel (1999)

Rien de plus triste que l'avenir quand il ressemble à ce que nous avions imaginé.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)

La première liberté d'un individu, c'est de dire non !
Pascal Bruckner ; Le divin enfant (1992)

Voyager, c'est vivre plusieurs passés, plusieurs présents, renverser le sablier du temps.
Pascal Bruckner ; Au coin de la rue, l'aventure (1979)

Toute fidélité à soi n'implique pas forcément le dédain des autres, et toute volonté d'ouverture n'est pas synonyme de respect d'autrui.
Pascal Bruckner ; Le vertige de Babel (1999)

La fidélité est un prix trop cher payé pour n'être pas compensée par une excitation égale.
Pascal Bruckner ; Lunes de fiel (1981)

Le plus pénible avec les impuissants, c'est qu'ils parlent.
Pascal Bruckner ; Lunes de fiel (1981)

On fait un médiocre usage du monde quand on est fatigué de sa propre existence.
Pascal Bruckner ; La tyrannie de la pénitence (2006)

Une grande familiarité est nécessaire aux amants avant de faire l'amour pour le plaisir.
Pascal Bruckner ; Au coin de la rue, l'aventure (1979)

Dans l'indigent, on ne perçoit que l'indigence, pas l'homme.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)

Si la paix favorise le commerce, le commerce n'a jamais garanti la paix.
Pascal Bruckner ; Misère de la prospérité (2002)

Aimer, c'est vivre l'alliance indissoluble de la terreur et du miracle.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)

Une douleur surmontée, c'est presque une joie de gagnée.
Pascal Bruckner ; Les voleurs de beauté (1997)

Le secret d'une bonne vie, c'est de se moquer du bonheur.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)

Il y a plus de noblesse d'âme à se réjouir de la gaieté d'autrui qu'à s'affliger de son malheur.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)

La plus belle femme du monde ne remplacera jamais un bon banquet.
Pascal Bruckner ; Les ogres anonymes (1998)

Croyez-vous qu'un seul bébé accepterait de naître si on lui exposait ce qui l'attend ?
Pascal Bruckner ; Le divin enfant (1992)

Ne pas vivre en couple, c'est renoncer à sa propre légende, c'est perdre l'unité d'une histoire.
Pascal Bruckner ; Lunes de fiel (1981)

L'horreur de l'amour, c'est de resserrer le monde autour d'un être qui vous enchaîne.
Pascal Bruckner ; Les voleurs de beauté (1997)

L'amour est myope, il ne voit pas plus loin que le bout de son nez.
Pascal Bruckner ; Au coin de la rue, l'aventure (1979)

La déception n'est peut-être qu'une catégorie du merveilleux.
Pascal Bruckner ; Nostalgie express (1978)

Sérénité ou inquiétude, autarcie ou ivresse, nous échappons rarement à ce dilemme.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)

La beauté est un fragment d'éternité que le temps finit toujours par détruire.
Pascal Bruckner ; Les voleurs de beauté (1997)

Le couple est la capitalisation des griefs que chacun fait payer à l'autre avec intérêts.
Pascal Bruckner ; Les voleurs de beauté (1997)

La patience est une ruse de l'espoir.
Pascal Bruckner ; Parias (1985)

Raffinement suprême du salaud : imputer à sa victime le mal qu'il lui a infligé.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)

Naître, c'est comparaître.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)