Vladimir Jankélévitch

Notre citation favorite :

La citation favorite

Vladimir Jankélévitch a dit :
Le pur amour désintéressé est l'oubli de soi.

Les 31 citations de Vladimir Jankélévitch :

Le pur amour désintéressé est l'oubli de soi.
Vladimir Jankélévitch ; Quelque part dans l'inachevé (1978)

La défiance encourage l'infidélité, comme l'infidélité légitime la méfiance.
Vladimir Jankélévitch ; Les vertus et l'amour (1970)

Qui excuse n'aura même pas l'occasion de pardonner.
Vladimir Jankélévitch ; L'innocence et la méchanceté (1972)

La fidélité dans la sottise est une sottise de plus.
Vladimir Jankélévitch ; Traité des vertus (1968-1972)

Une confiance qui résulte de la fidélité n'est jamais qu'une confiance motivée.
Vladimir Jankélévitch ; Les vertus et l'amour (1970)

Contre le scrupule les meilleures armes sont la confiance du cœur et la virginité des pensées.
Vladimir Jankélévitch ; La mauvaise conscience (1966)

Le meilleur des mondes n’est que le moins mauvais.
Vladimir Jankélévitch ; Le pardon (1967)

La raison de l'amour, c'est l'amour ; la raison de l'amour, c'est qu'on aime.
Vladimir Jankélévitch ; Qui suis-je ? (1986)

Qui fuit la mort fuit la vie, car la mort est la vie même.
Vladimir Jankélévitch ; La mort (1966)

Ce qui est humain, ce n'est pas l'oubli mais la mémoire, la vigilance et la fidélité.
Vladimir Jankélévitch ; In « La Presse Nouvelle » (1980)

L'infidélité est une trahison.
Vladimir Jankélévitch ; Traité des vertus (1968-1972)

La vérité et l'évidence ont toujours le dernier mot.
Vladimir Jankélévitch ; Le Je-ne-sais-quoi et le presque rien (1980)

Quand on se sent la force de dire quelque chose, le mieux est de le dire tout de suite.
Vladimir Jankélévitch ; Lettres à Louis Beauduc (1923-1980)

La rancune fait souvent du mariage amoureux un mariage malheureux.
Vladimir Jankélévitch ; Le Je-ne-sais-quoi et le presque rien (1980)

La violence : une force faible.
Vladimir Jankélévitch ; Le pur et l'impur (1960)

On peut être responsable sans être coupable.
Vladimir Jankélévitch ; Le Je-ne-sais-quoi et le presque rien (1980)

Une haine est pure quand elle est sans nulle goutte de sympathie.
Vladimir Jankélévitch ; Le pur et l'impur (1960)

Désespérer, c'est ne savoir que devenir ni où aller.
Vladimir Jankélévitch ; L'ironie (1936)

Philosopher, c'est se comporter vis-à-vis de l'univers comme si rien n'allait de soi.
Vladimir Jankélévitch ; La mauvaise conscience (1966)

Le malheur du regret est dans l'impossibilité du retour au passé.
Vladimir Jankélévitch ; La mauvaise conscience (1966)

La manière de dire vaut mieux que les mots.
Vladimir Jankélévitch ; Le Je-ne-sais-quoi et le presque rien (1980)

La manière de donner vaut mieux que les dons.
Vladimir Jankélévitch ; Le Je-ne-sais-quoi et le presque rien (1980)

Mieux vaut se tromper par excès de hâte que par excès de lenteur.
Vladimir Jankélévitch ; L'irréversible et la nostalgie (1974)

On ne peut être heureux que sans cause, les causes n'étant jamais des causes de bonheur.
Vladimir Jankélévitch ; Quelque part dans l'inachevé (1978)

Après le bonheur, il ne nous manque plus rien que d'être heureux.
Vladimir Jankélévitch ; La mauvaise conscience (1966)

La passion est la distraction du cœur.
Vladimir Jankélévitch ; L'ironie (1936)

Si tout est permis, rien n'est permis.
Vladimir Jankélévitch ; L'ironie (1936)

Un amant spécialisé dans l'amour de l'aimable est un amant suspect.
Vladimir Jankélévitch ; Traité des vertus (1968-1972)

Le mensonge est une fleur du mal.
Vladimir Jankélévitch ; L'austérité et la vie morale (1956)

Le mensonge, c'est la fleur de la perversité.
Vladimir Jankélévitch ; Du mensonge (1942)

L'amour, c'est un problème résolu à l'infini.
Vladimir Jankélévitch ; Alcyone (1925)