Paul Marie Verlaine

Biographie :

Paul Verlaine

Paul Verlaine est un poète français né à Metz le 30 mars 1844, il est décédé à Paris le 8 janvier 1896. Sa famille s'installe à Paris où Verlaine est bientôt mis en pension à cause de son caractère. Enfant unique longtemps désiré, il est choyé par sa mère qui lui passe tous ses caprices. Paul Verlaine découvre " Les fleurs du mal " de Baudelaire et ainsi décide de devenir poète. Il abandonne sa femme pour suivre Rimbaud en Angleterre et en Belgique. Mais les relations entre ces deux hommes trop différents sont orageuses : en 1873 Verlaine blesse Rimbaud avec un révolver et sera condamné à deux ans de prison. Il se convertit au catholicisme pendant sa détention, et il écrit plusieurs poèmes de Sagesse. Après sa libération, il devient professeur en Angleterre, puis à Rethel dans les Ardennes, mais il est chassé de ce dernier poste pour avoir recommencé à boire (1877). Tout en continuant à écrire et à publier des poèmes (Sagesse, 1881 ; Jadis et naguère, 1885), il s'est fait agriculteur dans le Nord. Verlaine est de nouveau arrêté et emprisonné pour avoir battu sa mère, qui meurt en 1886. Lui-même passe ses dernières années dans la misère, l'ivrognerie et la débauche, errant d'hôpital en taudis, exploité par ses nombreuses maîtresses. Paul Verlaine est pourtant devenu célèbre et sacré " Prince des poètes ", après Lecomte de Lisle, deux ans avant de mourir le 30 mars 1844.

Quelques citations :

Tout est au mieux dans ce monde pire.
Prends l'éloquence et tords-lui son cou !
Baiser ! Rose trémière au jardin des caresses !
Aime-moi, car, sans toi, rien ne puis, rien ne suis.
Rien n'est meilleur à l'âme, que de faire une âme moins triste.
Tes yeux sont les plus beaux du monde et de ton sein je suis avide.

Lire d'autres citations.

Quelques poèmes :

Autre rubrique :