Paul Marie Verlaine

Biographie :

Paul Verlaine

Paul Verlaine est un poète français né à Metz le 30 mars 1844, il est décédé à Paris le 8 janvier 1896. Sa famille s'installe à Paris où Verlaine est bientôt mis en pension à cause de son caractère. Enfant unique longtemps désiré, il est choyé par sa mère qui lui passe tous ses caprices. Paul Verlaine découvre Les fleurs du mal de Baudelaire et ainsi décide de devenir poète. Il abandonne sa femme pour suivre Rimbaud en Angleterre et en Belgique. Mais les relations entre ces deux hommes trop différents sont orageuses : en 1873 Verlaine blesse Rimbaud avec un révolver et sera condamné à deux ans de prison. Il se convertit au catholicisme pendant sa détention, et il écrit plusieurs poèmes de Sagesse. Après sa libération, il devient professeur en Angleterre, puis à Rethel dans les Ardennes, mais il est chassé de ce dernier poste pour avoir recommencé à boire (1877). Tout en continuant à écrire et à publier des poèmes (Sagesse, 1881 ; Jadis et naguère, 1885), il s'est fait agriculteur dans le Nord. Verlaine est de nouveau arrêté et emprisonné pour avoir battu sa mère, qui meurt en 1886. Lui-même passe ses dernières années dans la misère, l'ivrognerie et la débauche, errant d'hôpital en taudis, exploité par ses nombreuses maîtresses. Paul Verlaine est pourtant devenu célèbre et sacré Prince des poètes , après Lecomte de Lisle, deux ans avant de mourir à Paris le 8 janvier 1896 à l'âge 51 ans.

Quelques citations :

Tout est au mieux dans ce monde pire.
Prends l'éloquence et tords-lui son cou !
Baiser ! Rose trémière au jardin des caresses !
Aime-moi, car, sans toi, rien ne puis, rien ne suis.
Rien n'est meilleur à l'âme, que de faire une âme moins triste.
Tes yeux sont les plus beaux du monde et de ton sein je suis avide.

Lire d'autres citations.

Quelques poèmes :

Autre rubrique :