Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations d'Adolphe d'Houdetot.

1 — Qui est Adolphe d'Houdetot ?

Photo de Adolphe d'Houdetot Biographie courte : Écrivain et littérateur français né le 31 août 1799 à Paris, Adolphe d'Houdetot est décédé le 30 Juillet 1869 au Havre en Seine-Maritime. Capitaine d'infanterie, officier de la Légion d'Honneur, puis receveur particulier des finances au Havre, il épouse le 14 janvier 1836 Augustine-Louise-Isoline-Sidonie de La Roque de Mons. Adolphe d'Houdetot est l'auteur d'un certain nombre d'ouvrages, dont : Types militaires français (1844), Le tir au pistolet (1847), Le chasseur rustique (1847), Honfleur et le Havre (1850), Chasses exceptionnelles (1850).

2 — Les 68 pensées et citations d'Adolphe d'Houdetot :

L'homme qui croît tout connaître le plus souvent ne sait rien.

Adolphe d'Houdetot - Le chasseur rustique (1848)

Les rides sont les chevrons qui attestent l'ancienneté des douleurs.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les cages ont été faites pour les oiseaux, mais les oiseaux ne sont pas faits pour les cages.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Quand on a le malheur de blesser l'amour-propre de quelqu'un, il faut l'achever ! Lui, et son amour-propre, car l'un et l'autre ne pardonnent jamais.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les flatteurs ressemblent aux charançons, ils s'insinuent dans le cœur de l'homme tant qu'ils peuvent le ronger, mais l'épi vide est bientôt délaissé pour un autre.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'homme sensé ne fait pas deux fois la même erreur.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Pour bien se haïr, il faut s'être aimés.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les habiles gens font ceux qui ont recours aux finesses pour déguiser leur habileté.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Une église de plus, c'est un bagne de moins.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On parle mieux qu'on n'écrit parce qu'on veut écrire mieux qu'on ne parle.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On pardonne un bonheur, mais jamais un succès.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La lune de miel existe pour l'amitié comme pour l'amour.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

C'est au débiteur de tarifer la reconnaissance, et non au créancier.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On ne se gêne pas avec ses amis, dit le proverbe : Qui ne se gêne pas gêne les autres.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On ne pardonne pas, on oublie.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Pour voyager impunément il faut être très heureux ou très malheureux, très pauvre ou très riche, aimer tout un peu et rien beaucoup.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La maternité est tellement supérieure à la paternité, que je voudrais être la mère et non le père de mes enfants.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Il faut si peu de chose pour faire des heureux, dis-tu ! Erreur, il faut, au contraire, beaucoup pour cela : Il faut déjà être heureux soi-même.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Il ne faut pas écrire de lettres trop longues, crainte que le lecteur ne les rende trop courtes.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Pour les gourmands, l'estomac est une succursale du cœur : il a ses amours comme le cœur même.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On se plaît partout où l'on plaît.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'embonpoint d'un gourmand est une grossesse honteuse comme celle d'une vieille fille.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'homme ruiné est celui qui n'a plus rien dans le cœur.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On a l'âge de son cœur !

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Le vieillard qui fuit les fêtes assiste d'ordinaire à tous les enterrements, c'est un commencement de politesse qu'il se fait à lui-même.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Plus l'ambition est grande, et moins quelquefois on paraît ambitieux.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'homme a des yeux pour voir, la femme en a pour être vus.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Si tu ne peux te faire aimer beaucoup, fais-toi craindre un peu.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Fraternité ! ce mot qui devrait être buriné dans tous les cœurs, je ne l'ai jamais lu que sur les murailles ! il est vrai que la pierre est plus tendre que le cœur.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les gendarmes ne peuvent nous protéger efficacement que le lendemain de l'évènement, il faut être en état de se protéger soi-même la veille.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'esprit parlé est l'or pur, il a cours partout ; l'esprit écrit est le papier monnaie, estimé aujourd'hui, déprécié demain.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La popularité s'exerce comme la mendicité, en tendant la main.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Qui se dévoue à nous, nous dévoue à lui.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Il est des choses qu'on oublie toujours, quand on les a oubliées un seul instant.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Quand l'honneur est en péril, il faut que le corps y soit aussi.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Dans toute chose, il y a le défaut de sa cuirasse.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La seule manière délicate de diminuer la valeur de ses bienfaits, c'est de les multiplier.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Tu ne m'as jamais donné signe de vie, et l'on me fait part aujourd'hui de ta mort, n'est-ce pas un peu tard pour faire connaissance ?

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les suicides les plus fréquents sont occasionnés par l'amour, mais les statistiques ne disent pas ceux que l'amour a empêchés.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Pour être content de son sort, il suffit de faire un mauvais rêve.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Tu voudrais une belle rente, une belle propriété et une belle femme ; mais la rente, la propriété et la femme appartiennent à un autre ! Sais-tu ce que tu demandes ? Le vol, moins le bagne.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Quand les administrés sont bien sages, on récompense les administrateurs. Ne serait-ce pas plutôt les administrés qu'on devrait récompenser ?

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Ce qu'on éprouve lorsqu'on aime, on l'éprouve déjà un peu moins lorsqu'on est aimé.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On fuit les honneurs comme un général habile fuit l'ennemi, pour nous faire poursuivre.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Le flatteur se courbe comme l'arc, pour mieux décocher ses traits.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Un médecin est un homme qui nous fait du mal pour nous faire du bien.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'amitié qui succède à l'amour est portée au crédit de l'amour, elle devrait l'être à son débit.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Si l'on ne se liait pas sans se connaître, se lierait-on jamais !

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Je plains autant ceux qui n'ont pas d'ennemis que ceux qui ont beaucoup d'amis.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Il y a dans la haine que nous inspirons quelque chose de doux qui flatte notre orgueil.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On ne prend pas les lièvres au son du tambour.

Adolphe d'Houdetot - Le chasseur rustique (1848)

La fine raillerie est une épine qui a conservé un peu de parfum de la fleur.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Aucun homme n'en peut déshonorer un autre, c'est un service qu'on se rend à soi-même.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'ivresse est un changement de pays, on est à mille lieues de soi quand on est ivre.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'homme sauvage se peint le corps pour épouvanter ses ennemis : la femme non sauvage se met du rouge et du blanc sur le visage pour charmer ses amis ! Lequel des deux est le plus ridiculement tatoué ?

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La haine est un effet de mémoire.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Un fat doit bien souffrir quand il est épris de tout autre que de lui-même.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Il en est du naufrage sur terre comme sur mer : on se perd corps et âme, au lieu de se perdre corps et biens, voilà toute la différence !

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La solitude la plus affreuse est celle qu'on trouve au milieu de la foule.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Il est des critiques si outrées qu'elles semblent plutôt l'œuvre d'un compère que d'un ennemi.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La peur est le cauchemar de l'homme éveillé.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Il y a de l'amour dans tout, et de tout dans l'amour.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Plus on approche du terme de la vie, plus on est lâchement avare de ses jours.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les pensées et maximes peuvent se rencontrer, mais elles ne se saluent pas, de peur de se reconnaître.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La jeunesse sans l'amour n'est pas la jeunesse ; l'amour sans la jeunesse n'est pas l'amour.

Adolphe d'Houdetot - Une histoire invraisemblable (1847)

L'amour est à la portée de tous, mais l'amitié est l'épreuve du cœur.

Adolphe d'Houdetot - Types militaires français (1844)

La prière est à la méchanceté ce qu'est la quinine à la fièvre, elle en coupe les accès.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Aime et tu seras aimé.

Adolphe d'Houdetot - Le chasseur rustique (1848)

3 — La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top