Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Alfred Bougeard

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Alfred BougeardPubliciste et écrivain français né en 1815 à Paris, Alfred Bougeard est décédé en 1880. Outre ses maximes dans Pailles et Poutres (1877), Alfred Bougeard a publié les ouvrages suivants : Observations (1856), Les moralistes oubliés (1858), Danton (1861), Les hommes de la Révolution française (1841).

Les 40 pensées et citations d'Alfred Bougeard :

Lequel est le plus vil d’un riche méprisable ou de celui qui le considère ?
Alfred Bougeard - Œuvre : Les moralistes oubliés (1858)

Ceux -là sont les plus méprisables qui ne craignent point d'être méprisés.
Alfred Bougeard - Œuvre : Les moralistes oubliés (1858)

Il semble que les sots font tout ce qu'ils peuvent pour paraître ce qu'ils sont quand ils se trouvent avec des gens d'esprit.
Alfred Bougeard - Œuvre : Les moralistes oubliés (1858)

Nous ne louons franchement que ceux qui s'élèvent sans nous dépasser.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Le bonheur rassemble, mais le malheur réunit.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Nous ne prenons guère la généreuse détermination de dire à chacun ses vérités que quand elles sont blessantes.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

L'amitié entre femmes n'est qu'un prétexte à mille jeux charmants et à mille affreux tours.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Un railleur est un envieux en belle humeur.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Si les femmes soignent leur beauté, c'est que nous ne les aimons guère qu'à cause de cela.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Le bonheur est le sommeil de l'amour, le chagrin en est le réveil.
Alfred Bougeard - Œuvre : Les moralistes oubliés (1858)

On veut bien d'une femme à deux, pourvu qu'on soit le suborneur.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Nous accusons les femmes à tort ; ce sont moins elles qui nous trompent que l'idéal que nous nous en faisons.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

On a fait du cœur le synonyme de ce qu'on n'oserait nommer, et sous ce couvert, la plus pudique des femmes peut tout éprouver et tout dire. Puissance des mots !
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

On arrive au cœur des femmes par la galanterie, l'assurance, les jolis mots, la gaieté folie.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

On a du cœur, du talent, du génie, de la fortune, de grandes places, et l'on s'étonne de ne pas être aimé de sa femme. La femme est bien plus logique : elle estime, elle exalte son époux qui a tout cela, mais elle raffole de son amant, qui lui a autre chose.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Le rêve de la femme la plus vertueuse serait de nous avoir tous repoussés, mais après nous avoir tous attirés.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Aimer est un plaisir, être aimé de la personne que l'on aime est le bonheur.
Alfred Bougeard - Œuvre : Les moralistes oubliés (1858)

Le mariage est la traduction en prose du poème de l'amour.
Alfred Bougeard - Œuvre : Observations (1856)

Les hommes médiront des femmes tant qu'ils croiront ne pas en être aimés autant qu'ils le méritent. Cela risque de durer très longtemps, mais les femmes le savent et elles en rient.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Les femmes entre elles sont amies jusqu'à l'homme.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

C'est une preuve de sincère amitié d'accueillir sans réserve un redoublement d'amitié.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Soyons indulgents aux grandes actions, elles sont si rarement préméditées.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Un amour défini est un amour fini.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

L'égalité d'humeur décèle un grand mérite ou l'absence de tout mérite.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Quand on a éprouvé l'envie d'être caressé, on comprend la nécessité d'être aimable.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Nous nous connaissons si bien que nous ne haïssons rien plus que les clairvoyants.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Demandez à bon nombre de femmes ce que c'est qu'un sot, et vous saurez où la plupart placent l'esprit.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Le manque de tact a des prétentions à la franchise.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Un ennemi tient plus de place dans notre tête qu'un ami dans notre cœur.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Le génie crée, le talent reproduit.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Rien ne se paye plus cher que l'audace de dire tout haut ce que chacun pense tout bas.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Si les vieillards valent mieux, c'est qu'ils peuvent moins.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

L'amour de la vérité n'est que l'amour de nos propres opinions.
Alfred Bougeard - Œuvre : Les moralistes oubliés (1858)

Pour faire fortune, ce n'est pas de l'esprit qu'il faut, c'est de la délicatesse qu'il ne faut pas.
Alfred Bougeard - Œuvre : Les moralistes oubliés (1858)

Les sots ont l'esprit de corps.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Un ami de notre âge est longtemps un jeune homme.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Le regret est le commencement du blâme.
Alfred Bougeard - Œuvre : Marat l'ami du peuple (1865)

Étrange bizarrerie des hommes de vouloir savoir le mieux la chose qu'ils savent le moins !
Alfred Bougeard - Œuvre : Marat l'ami du peuple (1865)

En amour, on ne quitte jamais que ce qu'on remplace.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

Quand une femme consent à vous quitter, soyez sûr qu'elle sait où aller.
Alfred Bougeard - Œuvre : Pailles et poutres (1877)

La liste des auteurs populaires :