Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

André Giroux

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de André GirouxHomme de lettres québécois, écrivain et fondateur de la revue Regards né le 10 décembre 1916 à Québec, André Giroux est décédé le 28 juillet 1977 près de Drummondville au Canada. Âgé de 61 ans, il meurt à la suite d'un accident de la circulation au centre hospitalier de Sherbrooke. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 25 pensées et citations d'André Giroux :

Toute règle trop générale comporte des exceptions !
André Giroux - Œuvre : Au-delà des visages (1948)

Le malheur d'un homme, la souffrance d'un homme, la solitude d'un homme, le désespoir d'un homme est plus grand, tellement plus atroce, plus intolérable lorsqu'il n'a plus sa mère.
André Giroux - Œuvre : Au-delà des visages (1948)

Depuis que je fuis mes camarades, mes camarades me fuient. Cela est juste et répond parfaitement aux règles du jeu. Depuis deux mois je ne reçois plus d'appels téléphoniques, on ne me relance plus pour me demander : « Et alors, que fais-tu ce soir ? » J'ai la solitude désirée, celle qui me permet de penser intensément à toi, d'attendre, en toute fébrilité d'esprit, cette lettre qui finira bien par arriver. La tristesse circule en moi comme un vin aigre. Je viens de vivre quelques secondes d'intense émoi. Étendu sur mon divan, immobile, les yeux ouverts, je pensais à toi.
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

Par ta seule présence à mes côtés, présence éphémère, mais combien fascinante, tu as ennobli mon âme. Je n'aurai pas eu besoin des réponses de ton cœur, de ton esprit et de ta volonté pour que tu demeures le grand souvenir de ma vie, le vrai bonheur de mon existence.
André Giroux - Œuvre : Au-delà des visages (1948)

L'absence quotidienne de tes lettres d'amour accentue chaque jour ma décomposition.
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

L'attente n'est plus une souffrance pour moi. Je suis à ce point annihilé que je n'offre plus aucune prise à l'attente ; elle ne mord plus sur moi. Je suis dans un état presque absolu d'insensibilité. J'ai dû dépasser certaine frontière.
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

Qu'il est donc difficile à un célibataire de mon âge, qui n'a jamais écrit une lettre d'amour, de s'y aventurer ! Oh ! bien sûr, des visages m'ont ému, jeune homme, qui ont traversé ma vie. Mais j'étais alors d'une timidité maladive, je n'osais pas, je tergiversais pendant des semaines, des mois, et lorsque j'allais écrire l'aveu qui me brûlait, j'apprenais que l'élue n'était plus libre. N'allez pas conclure de ce qui précède que j'ai collectionné les amours, et plus particulièrement les amours ratées. Je n'ai rien d'un conservateur de musée. Mais deux fois j'ai frôlé, sans oser la saisir, sans tenter de la saisir, ou alors en le tentant trop tard, une possibilité de bonheur. Par un revirement de cet humour cruel dont elle a si souvent le secret, la fatalité s'acharnera-t-elle de nouveau sur moi et me fera-t-elle, cette fois, parler trop tôt ?
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

Tant que monsieur n'a pas eu ce qu'il désire, c'est comme si vous parliez à un bloc de marbre.
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

Je puis bien t'avouer, aujourd'hui, je puis bien te crier, comme j'ai souffert de ne pas émouvoir ton cœur, de n'être pour toi qu'une amie, de n'être pas ta chose, ta femme. J'ai eu faim de toi jusqu'à en hurler.
André Giroux - Œuvre : Au-delà des visages (1948)

Les bras d'une inconnue sont quelquefois moins trompeurs que certaines poignées de main ou que certaines effusions. Ils sont au moins sans lendemains, ces embrassements, et donc sans trahison !
André Giroux - Œuvre : Au-delà des visages (1948)

L'âge est une question de foi, d'espérance, d'amour, une question de disponibilité ; le temps ne marque pas les êtres constamment à l'affût de la vie.
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

L'arme du démon, c'est le scrupule.
André Giroux - Œuvre : Le gouffre a toujours soif (1953)

Un malade espère toujours, mais quand le médecin lui dit : « C'est sérieux, vous savez, votre cas, » et même s'il s'empresse d'ajouter : « Remarquez, bien des gens dans votre état en sont revenus », sa phrase classique reste sans effet : l'angoisse s'est ancrée.
André Giroux - Œuvre : Le gouffre a toujours soif (1953)

Un véritable chagrin d'amour dure toute la vie.
André Giroux - Œuvre : Le gouffre a toujours soif (1953)

S'il est une personne qui ne devrait être surprise du succès d'un homme, c'est bien son épouse !
André Giroux - Œuvre : Au-delà des visages (1948)

L'ivrognerie, voyez-vous, est sans doute l'habitude qui a le moins de conséquence dans l'éternité. Un ivrogne expie de son vivant : il subit le mépris de tous les honnêtes gens que sont parfois les orgueilleux, les avares, les envieux, les coléreux, les paresseux et les impudiques. Moi, j'ai toujours pensé que l'ivrognerie était d'abord une maladie.
André Giroux - Œuvre : Le gouffre a toujours soif (1953)

Heureux les gens qui ne recherchent pas d'oasis dans le désert de leur cœur !
André Giroux - Œuvre : Au-delà des visages (1948)

Le bonheur est une mauvaise école.
André Giroux - Œuvre : Le gouffre a toujours soif (1953)

Comme chez tous les scrupuleux, la peur du péché conduit au péché.
André Giroux - Œuvre : Le gouffre a toujours soif (1953)

Quand le doute est solidement implanté, le découragement suit.
André Giroux - Œuvre : Le gouffre a toujours soif (1953)

Pour la plupart des gens, l'amitié n'est qu'un moyen élégant et commode de fuir la solitude.
André Giroux - Œuvre : Au-delà des visages (1948)

Les remords n'ont jamais empêché de récidiver !
André Giroux - Œuvre : Le gouffre a toujours soif (1953)

Les médecins c'est comme les épouses ; elles ne sont jamais là quand on en a besoin.
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

L'enfer, c'est l'attente sans espoir.
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

Certains remords facilitent les séparations.
André Giroux - Œuvre : Malgré tout, la joie (1958)

La liste des auteurs populaires :