François de Salignac de La Mothe-Fénelon (3)

Les meilleures citations de Fénelon :

Si vous voulez juger un homme, observez quels sont ses amis.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
La santé donne de plus véritables plaisirs que les plaisirs mêmes.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
On se perd en se donnant trop aux autres ; on se retrouve quand on sait un peu être seul.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
On n'est pas homme quand on n'aime que soi.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Les plaies du corps ne sont rien en comparaison de celles de l'âme.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Dialogues des morts et fables (1700)
L'amitié est si jalouse et si délicate qu'un atome qui s'y mêle la blesse.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Sur le pur amour (1713)
Les savants ne savent guère se contraindre ni dissimuler, parce qu'ils sont au-dessus des passions grossières des hommes.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Louis XI et le cardinal Bessarion (1712)
Les savants ne sont pas d'ordinaire trop propres à l'action, parce qu'ils aiment le repos des muses.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Louis XI et le cardinal Bessarion (1712)
La cruauté et la perfidie, bien loin de diminuer les périls, les augmentent sans mesure.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Charles VII et Jean, Duc de Bourgogne (1712)
La critique de nos ennemis, toute sévère et vigilante qu'elle est, ne peut aller jusqu'à nous désabuser de nous-mêmes ; leur malignité sert même de prétexte à notre amour-propre, par l'indulgence qui veut nous inspirer en faveur de nos plus grands défauts, et l'aveuglement de cet amour-propre va tous les jours jusqu'à trouver moyen de faire en sorte qu'on soit content de soi, quoiqu'on ne contente personne.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Rien ne doit être si sacré aux hommes que les lois destinées à les rendre bons, sages et heureux.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
L'imagination est la folle de la maison, elle ne cesse de faire du bruit et d'étourdir, l'esprit même est entraîné par elle, il ne peut s'empêcher de voir les images qu'elle lui présente.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
La grandeur est comme certains verres qui grossissent tous les objets.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Ceux qui ont dans leurs mains les lois pour gouverner le peuple, doivent toujours se laisser gouverner eux-mêmes par les lois : c'est la loi, et non pas l'homme, qui doit régner.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
La solidité de l'esprit consiste à vouloir s'instruire exactement de la manière dont se font les choses qui sont le fondement de la vie même ; toutes les plus grandes affaires roulent là-dessus.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
La véritable élévation est une disposition sublime de l'âme ; son effet est de donner de grandes vues à l'esprit et d'inspirer au cœur de nobles sentiments.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
L'ambition met l'honneur à ne compter pour rien la sincérité et la justice.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Louis XI et Louis XII (1712)
Il vaut mieux périr en combattant pour la patrie que la vaincre et triompher d'elle.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Le connétable de Bourbon et Bayard (1712)
Une patience à toute épreuve n'est pas moins la vertu d'un héros que le courage.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Le connétable de Bourbon et Bayard (1712)
Si vous reconnaissez votre faute, hâtez-vous de la réparer.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Le connétable de Bourbon et Bayard (1712)
Rien n'est si honteux que de promettre une chose de mauvaise foi.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Charles Quint et François Ier (1712)
Un homme intrépide se laisse égorger plutôt que de promettre ce qu'il ne peut pas tenir.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Charles Quint et François Ier (1712)
L'excellente prière n'est autre chose que l'amour de Dieu.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Le manuel de la piété chrétienne (1713)
L'aliment de l'âme, c'est la vérité et la justice.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Réflexions pour tous les jours du mois (1715)
Le vrai courage consiste à envisager tous les périls, et à les mépriser quand ils deviennent nécessaires.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)
Il ne faut point s'opiniâtrer à faire goûter aux enfants certaines personnes pieuses dont l'extérieur est dégoûtant.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Traité de l'éducation des filles (1687)
La vraie, la bonne simplicité, être soi-même, fait la parfaite politesse.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
La vertu surmonte tout quand elle est douce, simple, ingénue et modeste.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
On ne peut voir la vertu sans l'aimer, et l'on ne peut l'aimer sans être heureux.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Rien ne menace tant de quelque grand malheur qu'une trop grande prospérité.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Il ne suffit pas d'avoir raison, c'est la gâter, c'est la déshonorer, que de la soutenir d'une manière brusque et hautaine.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Celui qui n'a point senti sa faiblesse et la violence de ses passions, n'est point encore sage, car il ne se connaît point encore, et ne sait pas se défier de soi.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
La sagesse n'a rien d'austère ni d'affecté, c'est elle qui donne les vrais plaisirs. Elle seule sait les rendre purs et durables ; elle prépare le plaisir par le travail, et elle délasse du travail par le plaisir.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)
La condition des hommes serait pire que celle des bêtes, si la solide philosophie et la vraie religion ne les soutenaient.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Heureux celui qui, n'étant point esclave d'autrui, n'a point la folle ambition de faire d'autrui son esclave.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)
Le bon gouvernement est celui où les citoyens sont élevés dans le respect des lois, dans l'amour de la patrie et du genre humain, qui est la grande patrie.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Quand vous cherchez la vérité, ne croyez pas à vos sentiments, et ne vous appuyez pas trop sur vos pensées.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Les enfants sont les fruits de la bénédiction du mariage.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Le premier pas dans le vice mène insensiblement jusqu'au crime, et l'homme aveugle n'aperçoit le précipice qu'après y être tombé.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
L'innocence est une santé précieuse de l'âme, c'est une ressource et une consolation dans les plus affreuses douleurs.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
L'amour est lui seul plus à craindre que tous les naufrages.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)
L'amour, il faut le désirer, travailler à le mériter, sans sentir le malheur d'en être privé.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les lettres sur la religion (1713)
La politesse est de toutes les nations ; les manières de l'exprimer sont différentes, mais indifférentes de leur nature.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
L'ambition et l'avarice des hommes sont les seules sources de leur malheur.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)
Le bien qu'on fait n'est jamais perdu ; si les hommes l'oublient, les dieux s'en souviennent.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)
L'amour-propre subtil et pénétrant ne pardonne rien à l'amour-propre d'autrui.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Lettre à la duchesse Douairière de Mortemart, le 11 octobre 1710.
La bassesse est quelquefois le chemin de la fortune, mais elle ne procure jamais l'estime.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Il y a dans la véritable vertu une candeur et une ingénuité que rien ne peut contrefaire et à laquelle on ne se méprend point.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Malgré toute son impudence, le vice rend un hommage forcé à la vertu, en voulant se parer de ce qu'elle a de plus beau, pour recevoir les honneurs qu'elle se fait rendre.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Les news de mon-poeme.fr
Vous aimez les citations d'auteurs célèbres ? Découvrez nos dernières citations sur le thème de l'ambition, dont cette citation de Victor Cherbuliez qui dit ceci : Il y a deux sortes d'ambitieux : les dévorants et les rongeurs, les premiers happent le morceau, les autres le grignotent à petits coups de dents.

La liste des auteurs populaires :