Françoise Giroud (2)

Les citations célèbres de Françoise Giroud :

Une société française où les femmes auraient perdu le désir de séduire serait d'une tristesse infinie.
Françoise Giroud ; Arthur ou le bonheur de vivre (1997)
Le désir éperdu de changer le monde, c'est masculin.
Françoise Giroud ; On ne peut pas être heureux tout le temps (2001)
Tous les hommes que j'ai connu ont aimé que je sache m'habiller, du matin au soir, et pas seulement me déshabiller.
Françoise Giroud ; Arthur ou le bonheur de vivre (1997)
Avant de s'éteindre, il faut vieillir, c'est là une série de petites morts qu'il faut subir. Perdre ses moyens, c'est mourir un peu, et c'est révoltant. Voir un visage se faner, un corps se déformer, des mains se couvrir de taches, c'est mourir un peu, et c'est dégoûtant. Renoncer enfin à sa capacité de séduction, devenir transparente aux yeux des hommes, c'est mourir à toute une part de soi-même, et c'est dur à vivre.
Françoise Giroud ; Arthur ou le bonheur de vivre (1997)
Si vous compreniez à quel point l'ignorance humaine conduit la Terre à sa destruction, vous en seriez terrifié !
Françoise Giroud ; La rumeur du monde (1999)
Il y a des choses, pour les comprendre, il faut les avoir vécues.
Françoise Giroud ; On ne peut pas être heureux tout le temps (2001)
Il n'est pas d'amour sans respect réciproque. S'il n'existe pas tout de suite, il n'existera jamais.
Françoise Giroud ; On ne peut pas être heureux tout le temps (2001)
Libre, c'est le mot que l'on emploie pour désigner les hommes en instance de séparation. Des femmes en rupture de mariage ou de liaison, on dit qu'elles sont seules.
Françoise Giroud ; Mon très cher amour (1994)
Dans tout homme et femme s'éveille un jour le besoin de donner la vie qu'engendre la peur de la mort, le besoin de se ressentir indispensable, puissant auprès d'un faible, aimé sans avoir à solliciter.
Françoise Giroud ; La nouvelle vague (1958)
Protéger le gros contre le faible, voilà l'idéal des sociétés actuelles !
Françoise Giroud ; La nouvelle vague (1958)
Vivre sans téléphone portable, vous imaginez le supplice ?
Françoise Giroud ; La rumeur du monde (1999)
La plus grande injustice de la société actuelle, c'est l'état « d'intouchable » dans lequel se trouvent les « puissants » de ce monde. Non pas seulement les puissants d'un pays, mais ceux d'une ville, d'un village même, ceux que l'on n'osera jamais affronter même s'ils ont commis la plus odieuse des injustices.
Françoise Giroud ; La nouvelle vague (1958)
Les raisons du commerce sont toujours les plus fortes.
Françoise Giroud ; Gais-z-et-contents (1997)
Il y a des abîmes d'où personne ne peut vous sortir.
Françoise Giroud ; Mon très cher amour (1994)
Bonheur ne dit pas absence d'angoisse ; il en faut même pour mieux apprécier son bonheur.
Françoise Giroud ; La nouvelle vague (1958)
Pour transformer le monde, il faut le comprendre.
Françoise Giroud ; Journal d'une parisienne (1994)
Le propre des véritables œuvres d'art, c'est de paraître laides et de devenir belles.
Françoise Giroud ; Une poignée d'eau (1973)
Les enfants ont un besoin absolu et continuel d'affection pour se développer.
Françoise Giroud ; La nouvelle vague (1958)
Dès qu'il y a rivalité, même cachée, l'influence s'évanouit ; l'autre doit être écarté, voire écrasé.
Françoise Giroud ; Si je mens (1972)
L'envie est un vilain défaut.
Françoise Giroud ; Gais-z-et-contents (1997)
Bien vieillir, c'est ce qu'il y a de plus difficile.
Françoise Giroud ; Journal d'une parisienne (1994)
On ne peut pas être heureux tout le temps.
Françoise Giroud ; On ne peut pas être heureux tout le temps (2001)
Quand on aime, tout est permis.
Françoise Giroud ; Une poignée d'eau (1973)
On ne possède pas un chat, c'est lui qui vous possède.
Françoise Giroud ; Journal d'une parisienne (1994)
On ne prend pas une nationalité comme on prend son parapluie.
Françoise Giroud ; La rumeur du monde (1999)
La jeunesse est courte, c'est la vie qui est longue.
Françoise Giroud ; Journal d'une parisienne (1994)
Mieux vaut un amour sans fidélité qu'une fidélité sans amour.
Françoise Giroud ; La nouvelle vague (1958)
Le seul véritable plaisir, c'est celui de faire rire.
Françoise Giroud ; Leçons particulières (1990)
Se souvenir, c'est s'écorcher.
Françoise Giroud ; Gais-z-et-contents (1997)
Les news de mon-poeme.fr
Vous aimez les citations d'auteurs célèbres ? Découvrez nos dernières citations sur le thème de l'ambition, dont cette citation de Victor Cherbuliez qui dit ceci : Il y a deux sortes d'ambitieux : les dévorants et les rongeurs, les premiers happent le morceau, les autres le grignotent à petits coups de dents.

La liste des auteurs populaires :