Gaston Bachelard (2)

Les citations célèbres de Gaston Bachelard :

L'image démontre, le symbolisme affirme.
Gaston Bachelard ; La flamme d'une chandelle (1961)

Les nuits profondes nous rendent à l'équilibre de la vie stable.
Gaston Bachelard ; La poétique de la rêverie (1960)

Le temps se charge de réaliser le probable, de rendre effective la probabilité.
Gaston Bachelard ; Le nouvel esprit scientifique (1934)

Le mot âme est un mot immortel : Dans un poème, il est ineffaçable.
Gaston Bachelard ; La poétique de l'espace (1957)

Comprendre la vie, c'est plus que la vivre, c'est la propulser.
Gaston Bachelard ; L'intuition de l'instant (1932)

Amour de la paix ; respect de la vie.
Gaston Bachelard ; L'homme devant la science (1953)

Un vrai sur fond d'erreur, telle est la forme de la pensée scientifique.
Gaston Bachelard ; Le rationalisme appliqué (1949)

Une intuition ne se prouve pas, elle s'expérimente.
Gaston Bachelard ; L'intuition de l'instant (1932)

Avouer qu'on s'est trompé, c'est rendre le plus éclatant hommage à la perspicacité de son esprit.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Le rêve est plus fort que l'expérience.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Entendre est plus dramatique que voir.
Gaston Bachelard ; L'air et les songes (1943)

Quand un poète parle sympathiquement d'un autre poète, ce qu'il en dit est deux fois vrai.
Gaston Bachelard ; La flamme d'une chandelle (1961)

La page blanche ! ce grand désert à traverser, jamais traversé.
Gaston Bachelard ; La flamme d'une chandelle (1961)

Se moquer de soi-même, c'est avancer.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Être poète, c'est multiplier la dialectique temporelle, c'est refuser la continuité facile de la sensation.
Gaston Bachelard ; La dialectique de la durée (1936)

Quand il s'agit d'écrire des sottises, il serait vraiment trop facile de faire un gros livre.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

La poésie a un bonheur qui lui est propre, quelque drame qu'elle soit amenée à illustrer.
Gaston Bachelard ; La poétique de l'espace (1957)

Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Sans un regard de femme, que vaut la peine des hommes ?
Gaston Bachelard ; Le droit de rêver (1942-1962)

La science est l'esthétique de l'intelligence.
Gaston Bachelard ; La formation de l'esprit scientifique (1938)

L'amour est le contact de deux poésies, la fusion de deux rêveries.
Gaston Bachelard ; La poétique de la rêverie (1960)

La mort accumule le désespoir, mais c'est peut-être le désespoir qui fait désirer la mort.
Gaston Bachelard ; La terre et les rêveries de la volonté (1948)

Le temps des hypothèses décousues et mobiles est passé, comme est passé le temps des expériences isolées et curieuses. Désormais, l'hypothèse est synthèse.
Gaston Bachelard ; Le nouvel esprit scientifique (1934)

Reconnaître n'est pas connaître ; on reconnaît facilement ce qu'on ne connaît pas.
Gaston Bachelard ; Le nouvel esprit scientifique (1934)

Qui est enseigné doit enseigner.
Gaston Bachelard ; La formation de l'esprit scientifique (1938)

La liste des auteurs populaires :