Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Henri Boucher (2)

Les citations célèbres de Henri Boucher :

La pureté, le désintéressement, la grandeur d'âme arrivées à leur perfection n'ont aucun besoin de se cacher ; lorsqu'un homme est parvenu à les fondre dans sa nature, les plus surprenantes vertus n'ont plus à craindre l'indiscrétion.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La vie des écrivains s'éclaire surtout par leurs ouvrages.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
L'homme supérieur sait les discours de ses adversaires et ses adversaires ne savent pas les siens.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Nous ne pouvons endurer qu'un homme s'estime plus grand que nous ne l'estimons nous-mêmes.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
D'où vient que l'on ne trouve jamais trop orgueilleux l'homme que l'on admire ?
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
On a bien raison de dire que les auteurs de génie manquent de tact et de discernement, car ils supposent toujours un peu de génie à leur public.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La confiance, c'est la bravoure de l'âme.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Plus un homme a de vertus, moins on lui passe de faiblesses. Plus un écrivain a de beautés, moins on lui passe de défauts.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Si violentes qu'elles soient, les passions contraires s'équilibrent dans une grande âme comme les mondes emportés s'équilibrent dans l'univers.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Le dictionnaire est un lien d'iniquité, une sorte de bagne où chaque vertu est attachée avec le vice qui lui est contraire sous la même casaque et sous le même nom.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La langue a été si profondément troublée par les équivoques de l'incrédulité et de la mauvaise foi qu'elle ne fournit plus aucun terme pour désigner, dans l'ordre moral, intellectuel et politique, l'orgueil légitime, l'imagination vraie et la liberté sans licence.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Les prétentions sont l'apanage de la médiocrité.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
L'orgueil coupable ne se mesure pas à l'estime que l'on a de soi, mais au mépris que l'on a des autres.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Que celui qui désire tout abaisser commence par s'abaisser lui-même.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Il faut se défier de toute vertu qui tend à nous fermer la bouche ou à nous retenir la main.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Les hautes natures, alors qu'elles paraissent briguer nos applaudissements, ne songent qu'à nous offrir un idéal. Elles ne demandent rien, elles donnent.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La flatterie est infâme, elle ment et elle mendie ; la louange est auguste, elle dit vrai.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
On juge mieux d'un homme par ses admirations que par ses antipathies.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La colère des grandes âmes contre le criminel triomphant est sans bornes comme leur compassion pour le criminel vaincu.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La dureté du destin encourage celle des hommes.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Quand vient la fortune, les petits hommes se redressent, les grands hommes se penchent.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Il est aussi impossible à un homme public de mettre une suite et une harmonie complètes dans sa vie qu'il le serait à un peintre d'esquisser une composition sur une toile immense qui se roulerait au fur et à mesure tsar elle-même et ®e le laisserait juger d'aucun ensemble. C'est beaucoup qu'à l'heure du déroulement, on puisse à travers le flottement et l'enchevêtrement des lignes deviner quelques intentions principales et un vigoureux effort d'enchaînement.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
L'invention est une fleur merveilleuse qui éclot d'ordinaire sur une tige méprisée.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Il n'y a pas d'émeraude qui embellisse un front comme la louange. C'est un présent magnifique que le plus pauvre peut toujours offrir à ceux qu'il aime.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Pour qu'un grand artiste s'enivrât complétement des acclamations de la foule, il ne faudrait pas qu'il fût condamné à voir au-dessus du tableau qu'il a fait le tableau qu'il avait rêvé.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Les génies modernes ne sont peut-être pas plus grands que ceux de l'antiquité, mais ils sont plus développés.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
II ne suffit pas de mettre son idéal dans la charité, il faut mettre la charité dans la lutte.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Pour avoir le droit de tout soupçonner, il faudrait se sentir la force de tout expliquer.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Ceux qui connaissent le moins un grand homme, ce sont ses connaissances.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Plus on a de vanité, plus on en croit voir chez les autres.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Pour ne rien affecter, l'homme renonce à être sincère.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Tout est science, même la conscience.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Tout despote a l'âme d'un insubordonné.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
C'est souvent une garantie contre le soupçon que d'être coupable.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Le génie est un aiguillon. Il n'y a point d'homme de génie flegmatique.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Le voile des vertus, ce n'est pas l'humilité, c'est le naturel.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
L'admiration est plus sagace que la haine.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La critique est l'art d'admirer.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La vanité est l'ennemie jurée du légitime orgueil.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
L'esprit est fréquent chez les enthousiastes, l'enthousiasme est rare chez les gens d'esprit.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Nul n'est grand, s'il l'ignore.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Les gens simples s'imaginent que, pour être naturel, il faut nécessairement leur ressembler.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)

La liste des auteurs populaires :