Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Henry de Montherlant

Quelques mots sur l'auteur :

Photo d'Henry de MontherlantRomancier, dramaturge et essayiste français né le 20 avril 1895 à Paris, Henry de Montherlant est mort le 21 septembre 1972 dans sa ville natale. Il fut élu à l'Académie française le 24 mars 1960, devenant quasiment aveugle à la suite d'un accident, il se suicide d'une balle dans la bouche après avoir avalé une capsule de cyanure. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 71 pensées et citations d'Henry de Montherlant :

Ce qui me dégoûte dans la haine, c'est sa grossièreté : elle accueille n'importe quel bruit, se nourrit de tout, sans examen, sans discernement. Comme elle est bête et rend bête ! Un grand esprit qui hait devient aussi stupide qu'un bouvier.
Henry de Montherlant - Œuvre : Malatesta (1946)

Je ne souffre pas des hommes qui m'insultent ; je souffre des hommes qui m'indignent.
Henry de Montherlant - Œuvre : Le Cardinal d'Espagne (1960)

L'intelligence est la faculté qui fait que l'on s'abstient.
Henry de Montherlant - Œuvre : Les carnets 1934-1944.

Le monde d'aujourd'hui est gouverné par des imbéciles.
Henry de Montherlant - Œuvre : Le chaos et la nuit (1963)

Vivent mes ennemis ! eux du moins ne peuvent pas me trahir.
Henry de Montherlant - Œuvre : Malatesta (1946)

Lorsqu'un homme a l'air sérieux, une femme dit qu'il a l'air désagréable.
Henry de Montherlant - Œuvre : Pitié pour les femmes (1936)

Qui a pitié des autres a pitié de soi.
Henry de Montherlant - Œuvre : Les carnets (1934-1944)

Il ne faut jamais oublier le mal, ni lui pardonner, ce serait lui donner raison.
Henry de Montherlant - Œuvre : Mors et vita (1932)

Mieux vaut passer la nuit avec la colère qu'avec le repentir.
Henry de Montherlant - Œuvre : Malatesta (1946)

Il ne faut ni oublier, ni pardonner une injustice : Toutes les fois qu'une injustice est commise dans le monde, quelque part des hommes deviennent plus mauvais, par découragement.
Henry de Montherlant - Œuvre : Mors et vita (1932)

Les belles femmes se reconnaissent au dédain, car, neuf fois sur dix, c'est la sotte qui dédaigne.
Henry de Montherlant - Œuvre : Sur les femmes (1958)

On s'adapte à tout, à l'inconfort, au froid, à la continence, au risque quotidien ; mais non à l'ignorance du sort de ce qu'on aime.
Henry de Montherlant - Œuvre : Le fils de personne (1943)

J'aime avoir de l'argent juste assez pour n'avoir pas à y penser.
Henry de Montherlant - Œuvre : Tous feux éteints (1965)

On ne doit pas accorder sa confiance à quelqu'un qui ne sourit jamais.
Henry de Montherlant - Œuvre : Tous feux éteints (1965)

La principale différence entre écrire et faire l'amour, c'est qu'en faisant l'amour on cherche autant le plaisir de l'autre que le sien, sinon davantage, tandis qu'en écrivant on ne cherche que le sien.
Henry de Montherlant - Œuvre : Tous feux éteints (1965)

Il faut être très simple avec ceux qui vous aiment.
Henry de Montherlant - Œuvre : Celles qu'on prend dans ses bras (1950)

Quand on aime, la fidélité n'est guère difficile.
Henry de Montherlant - Œuvre : Le démon du bien (1937)

À force d'être anxieuse sans que rien arrive, le jour où la foudre tombe on se trouve presque calme.
Henry de Montherlant - Œuvre : La reine morte, le 8 décembre 1942.

Le pardon est vain, ce qui est fait est fait, et ce qui n'est pas fait n'est pas fait !
Henry de Montherlant - Œuvre : La reine morte, le 8 décembre 1942.

Le pur amour égalise tout.
Henry de Montherlant - Œuvre : Aux fontaines du désir (1927)

On se donne davantage à une femme en dormant auprès d'elle après l'acte de chair.
Henry de Montherlant - Œuvre : Textes sous une occupation (1940-1944)

La beauté de la femme intéresse moins les hommes que sa possession, mais elle les fait rêver.
Henry de Montherlant - Œuvre : Textes sous une occupation (1940-1944)

Rien n'est moins éloquent que l'amour véritable.
Henry de Montherlant - Œuvre : Les jeunes filles (1936)

L'hésitation est le propre de l'intelligence.
Henry de Montherlant - Œuvre : Le démon du bien (1937)

Les rêves sont de la vie sans souvenir.
Henry de Montherlant - Œuvre : Les carnets (1932-1934)

L'odeur est l'intelligence des fleurs.
Henry de Montherlant - Œuvre : Les carnets (1932-1934)

Les grandes idées ne sont pas charitables.
Henry de Montherlant - Œuvre : Le maître de Santiago (1947)

On naît traître comme on naît jaloux ; ça ne pardonne pas.
Henry de Montherlant - Œuvre : La guerre civile (1965)

Il n'y a pas le pouvoir, il y a l'abus de pouvoir, rien d'autre.
Henry de Montherlant - Œuvre : Le Cardinal d'Espagne (1960)

Le suicide est le dernier acte par lequel un homme puisse montrer qu'il a dominé sa vie.
Henry de Montherlant - Œuvre : Les carnets (1930-1944)

La liste des auteurs populaires :