Nicolas Boileau, dit aussi Boileau-Despréaux (2)

Les citations célèbres de Nicolas Boileau :

Adultère - D'un doux accueil ; l'un est payé d'un mot, l'autre d'un clin d'œil !
Nicolas Boileau ; Satire X, Les femmes (1693)
Quelle joie de s'entendre appeler petit cœur, ou mon bon ! de voir autour de soi croître dans sa maison, sous les paisibles lois d'une agréable mère, de petits citoyens dont on croît être le père !
Nicolas Boileau ; Satire X, Les femmes (1693)
L'honneur est comme une île escarpée et sans bords ; on n'y peut plus y rentrer dès qu'on en est dehors.
Nicolas Boileau ; Satire X, Les femmes (1693)
L'homme en ses passions toujours errant sans guide, a besoin qu'on lui mette et le mors et la bride.
Nicolas Boileau ; Satire X, Les femmes (1693)
Ainsi que ses chagrins l'hymen a ses plaisirs ; quelle joie, quelle douceur extrême, de se voir caressé d'une épouse qu'on aime !
Nicolas Boileau ; Satire X, Les femmes (1693)
Le plus fou souvent est le plus satisfait.
Nicolas Boileau ; Satire IV, À M. l'abbé Le Vayer (1664)
Souvent de tous nos maux la raison est le pire.
Nicolas Boileau ; Satire IV, À M. l'abbé Le Vayer (1664)
Chacun pour soi-même est toujours trop indulgent.
Nicolas Boileau ; Satire IV, À M. l'abbé Le Vayer (1664)
Tous les hommes sont fous, et malgré tous leurs soins, ne diffèrent entre eux que du plus ou du moins.
Nicolas Boileau ; Satire IV, À M. l'abbé Le Vayer (1664)
L'homme le moins sage croit toujours avoir la sagesse.
Nicolas Boileau ; Satire IV, À M. l'abbé Le Vayer (1664)
Le plus sage est celui qui ne pense point l'être.
Nicolas Boileau ; Satire IV, À M. l'abbé Le Vayer (1664)
Hâtons-nous de vivre, le temps fuit, et nous entraîne avec lui.
Nicolas Boileau ; Épître III, À M. Arnault (1673)
La vertu se contente, et vit à peu de frais.
Nicolas Boileau ; Épître V, À M. De Guilleragues (1674)
L'argent en honnête homme érige un scélérat.
Nicolas Boileau ; Épître V, À M. De Guilleragues (1674)
C'est l'erreur que je fuis, c'est la vertu que j'aime.
Nicolas Boileau ; Épître V, À M. De Guilleragues (1674)
Qui vit content de rien possède toute chose.
Nicolas Boileau ; Épître V, À M. De Guilleragues (1674)
À soi-même incommode, l'homme change à tout moment d'esprit comme de mode.
Nicolas Boileau ; Satire VIII, À M. M*** docteur de Sorbonne (1667)
L'or même à la laideur donne un teint de beauté ; mais tout devient affreux avec la pauvreté.
Nicolas Boileau ; Satire VIII, À M. M*** docteur de Sorbonne (1667)
Quiconque est riche est tout ; sans sagesse, il est sage.
Nicolas Boileau ; Satire VIII, À M. M*** docteur de Sorbonne (1667)
L'homme, il va du blanc au noir, il condamne au matin ses sentiments du soir.
Nicolas Boileau ; Satire VIII, À M. M*** docteur de Sorbonne (1667)
Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme.
Nicolas Boileau ; Satire VIII, À M. M*** docteur de Sorbonne (1667)
Un discours trop sévère aisément nous outrage.
Nicolas Boileau ; Satire VII, Sur le genre satirique (1663)
Le mal qu'on dit d'autrui ne produit que du mal.
Nicolas Boileau ; Satire VII, Sur le genre satirique (1663)
Médire est un méchant métier.
Nicolas Boileau ; Satire VII, Sur le genre satirique (1663)
Il faut avec les grands un peu de retenue.
Nicolas Boileau ; Satire V, À M. Le marquis de Dangeau (1665)
L'ignorance vaut mieux qu'un savoir affecté.
Nicolas Boileau ; Épître IX, Au marquis de Seignelay (1675)
Le mérite en repos s'endort dans la paresse.
Nicolas Boileau ; Épître VII, À M. Jean Racine (1677)
Quand un homme est riche, il vaut toujours son prix.
Nicolas Boileau ; Satires, V, 115 (1665)
Heureux est le mortel qui, du monde ignoré, vit content de soi-même en un coin retiré.
Nicolas Boileau ; Épître VI, À M. De Lamoignon (1677)
La vertu sans argent est un meuble inutile.
Nicolas Boileau ; Épître V, À M. De Guilleragues (1674)
N'imite point ces fous dont la sotte avarice va de ses revenus engraisser la justice.
Nicolas Boileau ; Épître II, À M. l'abbé Des Roches (1669)
Pour paraître honnête homme, il faut l'être.
Nicolas Boileau ; Satire XI, À M. Valincour (1698)
Mon cœur, toujours conduisant mon esprit, ne dit rien aux lecteurs qu'à soi-même il n'ait dit.
Nicolas Boileau ; Épître IX, Au marquis de Seignelay (1675)
Rien n'est beau que le vrai : le vrai seul est aimable.
Nicolas Boileau ; Épître IX, Au marquis de Seignelay (1675)
Les news de mon-poeme.fr
Vous aimez les citations d'auteurs célèbres ? Découvrez nos dernières citations sur le thème de l'ambition, dont cette citation de Victor Cherbuliez qui dit ceci : Il y a deux sortes d'ambitieux : les dévorants et les rongeurs, les premiers happent le morceau, les autres le grignotent à petits coups de dents.

La liste des auteurs populaires :