Adrien Rose Destailleur

Quelques mots sur l'auteur :

Adrien Destailleur

Littérateur et homme de lettres français né en 1788 à Paris, Adrien Destailleur est décédé en 1867 dans sa ville natale. Outre la publication, en 1854 chez Paul Jannet, de la nouvelle édition avec toutes ses variantes des Caractères ou mœurs de ce siècle par Jean de La Bruyère, Adrien Destailleur est l'auteur des ouvrages suivants : Observations morales, critiques et politiques (1830), Les caractères de Théophraste (1854).

Les 86 citations de Adrien Destailleur :

Un homme fort se relève quelquefois plus fort encore après une chute.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

L'on est inconstant, ou parce qu'on ne connaît pas assez le monde, ou parce qu'on le connaît trop. Ainsi l'homme novice et l'homme blasé sont également sujets à changer : l'un, parce que tout le séduit ; l'autre, parce que tout l'ennuie.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

L'amitié véritable se nourrit de franchise, de sincérité et de confiance.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

L'espérance ne sort de notre maison que lorsque la mort y entre.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Le plus vil des avares est celui qui refuse l'hospitalité.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Les hommes sont naturellement portés à croire les choses qui leur font plaisir.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Une femme sans douceur est un fruit sans suc, une fleur sans parfum.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La bonté est dans le cœur, la douceur dans l'humeur.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Le bon goût est la grâce de l'esprit, et la délicatesse du jugement.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La modestie est au mérite ce que la pudeur est à la beauté.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Les grandes adversités recherchent les grandes âmes.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Les besoins de l'homme, sont la source de ses maux, de ses biens, de ses vices et de ses vertus.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La raison ne triomphe pas des passions, elle leur succède.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

L'intelligence a été donnée à l'homme pour doubler ses biens et adoucir ses maux.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Le bonheur consiste dans le degré ou la durée du plaisir. Il y a le bonheur du moment, qui est l'excès du plaisir, et le bonheur de la vie, qui est la prolongation du plaisir.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Le bonheur n'est qu'un état précaire, et la crainte de le perdre en empoisonne toujours la jouissance.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Les souvenirs sont des amis qui conseillent et qui consolent, ou des bourreaux qui punissent et qui torturent.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La vie paraît courte à certains hommes parce qu'ils ne savent pas la remplir. L'homme qui a beaucoup senti et beaucoup réfléchi, a toujours beaucoup vécu, quel que fût le temps de son existence. Que se retrace-t-on d'un voyage pendant lequel on a dormi constamment ? Deux seuls points : le départ et l'arrivée. Mais si l'on a eu les yeux ouverts, si l'on a examiné les lieux, les habitants, s'instruisant avec soin de tout ce qui les concerne, que de choses on se rappelle, et combien l'on aime à s'entretenir avec ses amis, avec soi-même, de tout ce qu'on a vu et éprouvé !
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Le plus grand défaut des hommes n'est pas d'ignorer, c'est de ne pas reconnaître qu'ils ignorent.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Le plus grand défaut de la jeunesse n'est pas de manquer d'expérience, c'est d'ignorer qu'elle en manque, et de croire qu'elle pensera toujours comme elle pense, et qu'elle fera toujours ce qu'elle souhaite faire.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La jeunesse est un temps d'erreurs et de folies auquel il faut que chacun paie tribut. L'on est romanesque ou libertin, l'on égare son cœur ou ses mœurs ; et cela seul distingue l'honnête homme de l'homme vicieux.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La vanité fait de mauvaises copies, et l'orgueil fait de mauvais originaux. Tous deux conduisent au ridicule, par un excès contraire ; l'un en nous éloignant trop de notre nature, l'autre en nous y attachant trop fortement.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Les défauts de l'humeur et les travers de l'esprit, font plus de tort, dans le monde, que les vices de l'âme.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Une des qualités les plus essentielles pour briller en société, est la présence d'esprit.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

On ne recherche guère les succès de la vanité, quand on peut aspirer aux triomphes de la gloire.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)