Adrien Rose Destailleur (2)

Les citations célèbres de Adrien Destailleur :

Ce n'est pas l'expérience qui manque aux hommes, mais la volonté d'en profiter. Ce ne sont pas les vérités qui leur manquent, mais le jugement qui sait en faire les applications.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

La science et la vertu sont comme ces femmes d'un mérite solide, que l'on commence par courtiser, et que l'on finit par aimer.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

La science, ainsi que la vertu, a le privilège d'ennoblir les intentions qui la font cultiver. La vanité, l'intérêt, quelquefois, nous portent à l'étude ; le plaisir nous y attache.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

La perfection de la science nous rend simples comme la nature, et le vrai sage est plus près de l'entier ignorant que du demi-savant. Mais quel est donc l'avantage de la science humaine, si son dernier terme est de connaître qu'on ne sait rien ? — C'est de le connaître.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Le temps, qui rouille tant de choses, polit la gloire.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Les applaudissements de la multitude ne produisent que la vanité.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Les encouragements des hommes éclairés développent le talent, s'ils ne le font naître.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Pour être estimé de certaines gens, il suffît souvent de s'estimer soi-même.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Les menteurs finissent par se persuader des fables qu'ils ont inventées.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Rien de plus habile et de plus sot que l'amour-propre : c'est par lui qu'on gouverne, et par lui qu'on se laisse gouverner.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

On doit se trouver honoré d'être la dupe de certaines gens.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Rien n'élève une âme forte comme la persécution des médisants.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

L'orgueil veut faire parler de soi ; il dédaigne d'en parler.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

L'homme de mérite, apprécié et admiré, a souvent de la vanité : méconnu et outragé, il conçoit de l'orgueil. Ainsi, l'âme se rappetisse dans la bonne fortune, et s'élève dans la mauvaise.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Il est facile d'être modeste quand on a beaucoup de mérite, comme il est facile d'être modéré quand on a beaucoup de force.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

La pédanterie est la fatuité de la science.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

La modestie n'est souvent que la coquetterie du mérite. Rarement on ignore celui qu'on a, mais en feignant de l'ignorer, on sait le faire valoir. Un homme d'esprit n'est donc qu'un sot quand il se vante, et les louanges qu'il se donne, diminuent celles qu'on voudrait lui donner.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Perfectionnons notre âme pour perfectionner notre esprit.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Quand on prête à de trop gros intérêts, on s'expose à perdre le fonds.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

L'amitié rapproche les hommes, l'intérêt les éloigne.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

L'amitié véritable se nourrit de franchise, de sincérité et de confiance.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

L'espérance ne sort de notre maison que lorsque la mort y entre.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Le plus vil des avares est celui qui refuse l'hospitalité.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Les hommes sont naturellement portés à croire les choses qui leur font plaisir.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Une femme sans douceur est un fruit sans suc, une fleur sans parfum.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)