Simone de Beauvoir

Quelques mots sur l'auteur :

Simone de Beauvoir

Philosophe, romancière et essayiste française née le 9 janvier 1908 à Paris, Simone de Beauvoir est décédée dans sa ville natale le 14 avril 1986. Compagne de Jean-Paul Sartre, elle repose à ses côtés au cimetière du Montparnasse situé dans le 14e arrondissement de Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 100 citations de Simone de Beauvoir :

Puisque l'homme est projet, son bonheur comme ses plaisirs ne peuvent être que projets.
Simone de Beauvoir ; Pour une morale de l'ambiguïté (1947)

L'abandon de projets communs est une offense à l'amitié.
Simone de Beauvoir ; La force de l'âge (1960)

Seul le misérable peut se déclarer libre au sein de sa misère.
Simone de Beauvoir ; Pyrrhus et Cinéas (1944)

La fatalité triomphe dès que l'on croit en elle.
Simone de Beauvoir ; L'Amérique au jour le jour (1948)

Qui nie les liens du sang foule aux pieds les valeurs les plus sacrées.
Simone de Beauvoir ; La longue marche (1957)

Une femme qui n'a pas peur des hommes leur fait peur.
Simone de Beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

Il est des mariages en coup de tête dont on se repent ensuite toute sa vie.
Simone de Beauvoir ; Quand prime le spirituel (1979)

Je n'ai jamais voulu que mes filles ignorent les réalités de la vie, je les renseigne assez librement, c'est le meilleur moyen de tuer les curiosités malsaines.
Simone de Beauvoir ; Quand prime le spirituel (1979)

C'est une infirmité d'être incapable d'aimer.
Simone de Beauvoir ; La force de l'âge (1960)

La femme est champ et pâturage, mais elle est aussi Babylone.
Simone de Beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

La vie est comme un pendule qui oscille de droite à gauche, de la souffrance à l'ennui.
Simone de Beauvoir ; Cahiers de jeunesse (1926-1930)

Si le mariage diminue l'homme, presque toujours il annihile la femme.
Simone de Beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

Le mariage encourage l'homme à un capricieux impérialisme : la tentation de dominer est la plus universelle, la plus irrésistible qui soit ; livrer l'enfant à la mère, livrer la femme au mari, c'est cultiver sur terre la tyrannie.
Simone de Beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

L'ivresse confiante de l'amour change l'absence même en présence.
Simone de Beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

Il n'est pire amertume que de se sentir la fleur, le parfum, le trésor qu'aucun désir n'exige : qu'est-ce qu'une richesse qui ne m'enrichit pas moi-même, et dont personne ne souhaite le don ?
Simone de Beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

Quand on a été mal aimé dans son enfance et qu'on a adopté le point de vue de ses parents, on a constitué de soi une image déplaisante dont on ne se débarrasse jamais.
Simone de Beauvoir ; Tout compte fait (1972)

Il n'y a pas à calculer ses chances quand on a tout à gagner d'un côté, et rien à perdre de l'autre.
Simone de Beauvoir ; L'invitée (1943)

Là où le destin triomphe, le passé et l'avenir s'équivalent, le présent n'a plus de réalité.
Simone de Beauvoir ; La force de l'âge (1960)

Le désir crée le désirable, et le projet pose la fin.
Simone de Beauvoir ; Pour une morale de l'ambiguïté (1947)

On ne naît pas femme : on le devient.
Simone de Beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

Bien des femmes englouties dans le mariage ont été perdues pour l'humanité.
Simone de Beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

La vérité se rencontre dans le vin et les pleurs.
Simone de Beauvoir ; La force de l'âge (1960)

La beauté se raconte encore moins que le bonheur.
Simone de Beauvoir ; Lettres de 1937.

Le mariage multiplie par deux les obligations familiales et toutes les corvées sociales.
Simone de Beauvoir ; La force de l'âge (1960)

Le monde devient chaque jour plus hostile, le contact des êtres plus décevant.
Simone de Beauvoir ; Quand prime le spirituel (1979)