Blaise Pascal

Quelques mots sur l'auteur :

Blaise Pascal
Mathématicien, philosophe, moraliste et théologien français, Blaise Pascal est né à Clermont-Ferrand le 19 juin 1623. Âgé de 39 ans, il meurt le 19 août 1662 d'une maladie génétique et repose dans l'église Saint-Étienne-du-Mont dans le Ve arrondissement de Paris. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Ce dictionnaire vous propose 63 citations de Blaise Pascal :

La conscience est le meilleur livre de morale que nous ayons, celui qu'on doit consulter le plus souvent.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
La vraie éloquence se moque de l'éloquence.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Deux excès : exclure la raison, n'admettre que la raison.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Il faut bien se connaître soi-même. Quand cela ne servirait pas à trouver le vrai cela au moins sert à régler sa vie, et il n'y a rien de plus juste.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Le bonheur n'est ni dans nous, ni hors de nous ; il est en Dieu et en nous.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
On ne consulte que l'oreille parce qu'on manque de coeur.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Qu'il est difficile de proposer une chose au jugement d'un autre, sans corrompre son jugement par la manière de la lui proposer !
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
L'âme ne trouve rien en elle qui la contente, c'est ce qui la contraint à se répandre au dehors. Il suffit, pour la rendre misérable, de l'obliger de se voir et d'être avec soi.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
On n'apprend pas aux hommes à être honnêtes, on leur apprend tout le reste.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Il n'est pas certain que nous voyions demain, mais il est certainement possible que nous ne le voyions pas.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Les hommes s'occupent à suivre une balle et un lièvre, c'est le plaisir même des rois.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
La pensée fait la grandeur de l'homme.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
La vertu d'un homme ne doit pas se mesurer par ses efforts, mais par ce qu'il fait d'ordinaire.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Il faut qu'il y ait dans l'éloquence de l'agréable et du réel, mais il faut que cet agréable soit réel.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Il y a des vices qui ne tiennent à nous que par d'autres, et qui, en ôtant le tronc, s'emportent comme des branches.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Rien ne donne l'assurance que la vérité ; rien ne donne le repos que la recherche sincère de la vérité.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Quand la force combat la force, la plus puissante détruit la moindre.
Blaise Pascal ; Les provinciales (1656-1657)
Les hommes se gouvernent plus par caprice que par raison.
Blaise Pascal ; De l'esprit géométrique et de l'art de persuader (1657)
L'art de persuader consiste autant en celui d'agréer qu'en celui de convaincre.
Blaise Pascal ; De l'esprit géométrique et de l'art de persuader (1657)
Toute histoire qui n'est pas contemporaine est suspecte.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Je puis bien concevoir un homme sans mains, sans pieds, sans tête, car ce n'est que l'expérience qui nous apprend que la tête est plus nécessaire que les pieds. Mais je ne puis concevoir l'homme sans pensée, ce serait une pierre ou une brute.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
L'éloquence continue ennuie.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Une action ne peut être imputée à blâme lorsqu'elle est involontaire.
Blaise Pascal ; Les provinciales (1656-1657)
À force de lui dire qu'il est un sot, il se croit sot.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Notre raison est toujours déçue par l'inconstance des apparences.
Blaise Pascal ; Les pensées sur les faiblesses de l'homme (1670)
Les sens abusent souvent la raison par de fausses apparences.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Il faut savoir douter où il faut, se soumettre où il faut, croire où il faut.
Blaise Pascal ; Les pensées sur la religion (1670)
Nier, croire et douter sont à l'homme ce que le courir est au cheval.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Douter de Dieu, c'est y croire.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Le cœur a ses raisons que la raison ignore.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)

Quelques œuvres de Blaise Pascal :