Les citations de la Chine (2)

Les citations et sentences chinoises :

Qu'on entende dire du mal d'une personne, bien souvent on le croit ; du bien, parfois on en doute. Quand on s'accoutume à parler des défauts des autres, on ne fait plus attention à leurs vertus.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Se vaincre soi-même, c'est le moyen de n'être pas vaincu par les autres ; se maîtriser soi-même, c'est le moyen de n'avoir pas d'autres maîtres.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Tu regardes d'un œil d'envie les richesses d'autrui, mais ces vains désirs ne t'enrichiront pas : ne vaudrait-il pas mieux fermer ton cœur à cette folle cupidité ? Tu nourris la volonté de nuire à ton ennemi, mais cette volonté ne lui nuit pas : ne vaudrait-il pas mieux lui pardonner de bonne foi ?
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Celui-ci jouit de la véritable richesse qui sait mesurer sa dépense à ses revenus.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Le secret est l'âme des grandes entreprises, soyez discret : un ancien chinois écrivait sur la cendre la minute de ses projets futurs, il soufflait, et il n'en restait plus aucune trace, sauf en son esprit.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Un léger secours donné à propos vaut mieux que cent bienfaits mal distribués.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Une longue prospérité enfante souvent la négligence et l'orgueil.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

L'eau trop claire est sans poissons ; l'homme trop méfiant est sans ami.
Citation chinoise ; Les sentences, adages et pensées chinoises (1782)

La montagne engendre un volcan, et ce volcan la déchire ; l'arbre produit le ver dans son sein, et ce ver ronge ses entrailles : l'homme enfante mille projets, et ses projets le dévorent.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Tel le chien servile, le serviteur obéissant baisse la tête et prête l'oreille.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Craignez que celui dont vous faites l'éloge aujourd'hui ne vous poignarde demain : c'est dans l'automne que le paysan juge de l'année, c'est dans l'arrière saison de la vie que l'on juge un homme.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Apprends dans la souffrance de ton ennemi, si tu as un bon cœur, le pardon.
Citation chinoise ; Les pensées et morales chinoises (1782)

L'amitié est comme la santé, sa valeur est rarement reconnue avant qu'elle ne soit perdue.
Citation chinoise ; Les sentences et adages et proverbes chinois (1812)

Si avec ton ami tu as eu quelques déboires, n'attend pas que cela s'envenime : fais le premier pas.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Quand un mot est une fois lancé, un char attelé de quatre chevaux ne saurait le rattraper.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Si tu n'as pas exercé de charges publiques, tu ne sais pas qu'il est difficile de gouverner les peuples ; si tu n'as pas eu d'enfants, tu ne connais pas les soins et les sollicitudes d'un père. Ne parle jamais des devoirs que tu n'as pas eu l'occasion de remplir : parle seulement en connaissance de cause.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Le railleur s'attire toujours de mauvaises affaires, et le beau parleur ne manque jamais d'ennemis.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Ne point parler des défauts d'autrui, et publier seulement leurs vertus, c'est le caractère de l'homme honnête. Retiens ceci, ne juge jamais tes proches et tes amis, c'est le moyen de te faire aimer.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Avant de vous engager dans un procès, songez à tout ce que la partie adverse ne manquera pas de dire contre vous ; réfléchissez bien, combien cela va vous coûter, êtes-vous certain de gagner ? Bien souvent, cela n'en vaut pas la peine, jetez tous vos papiers au feu, et passez à autre chose.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Si vous rougissez de ce que vous avez fait, de ce que vous avez pensé dans l'ivresse du vin, c'est un pas vers la sagesse. Mais n'oubliez jamais que, l'ivresse des passions n'est pas moins dangereuse.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Instruisez l'enfance, dès que son esprit devient capable d'instruction : mais ménagez sa faiblesse, et sachez vous accommoder à sa raison naissante. Laissez à cette jeune fleur le temps de pousser et de s'épanouir, et ne la flétrissez pas pour toujours, en l'échauffant imprudemment dans votre sein.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Pour l'ivoire on n'hésite pas à chasser et à tuer l'éléphant ; on ouvre l'huître, on lui donne la mort, pour en tirer des perles ; le langage du perroquet lui fait perdre sa liberté, on l'enferme dans une cage : ainsi est l'homme, il doit bien souvent sa perte à tous les avantages dont il s'enorgueillit.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Tu n'as qu'un âne pour monture, et un homme avance devant toi monté sur un bon cheval : tu te plains, tu t'affliges, tu l'envies ? Homme, tourne la tête, regarde cette foule qui te suit à pied, courbée sous des fardeaux : Console-toi, et dis-toi, qu'en ce monde il y a plus malheureux que toi.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

N'ayez ni aversion ni mépris pour les esprits bornés : n'exigez pas qu'un homme soit parfait en tout.
Citation chinoise ; Les sentences, adages et pensées chinoises (1782)

Aimes-tu les autres sans en obtenir un retour ? Cherchent-ils à te fuir, quoique tu les abordent avec prudence ? Manquent-ils pour toi d'égards, quand tu les traites avec honnêteté ? Examine-toi bien, et cherche en toi quel défaut secret nuit à tes vertus.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Celui qu'on aime n'a point de vices, mais si l'on vient à le haïr, il n'aura plus de vertus.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Il faut avoir beaucoup de vertus pour savoir vivre avec les gens qui en ont peu.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Mieux vaut modérer son orgueil que de perdre un véritable ami.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

L'arbre renversé par le vent avait plus de branches que de racines.
Citation chinoise ; Les sentences, adages et pensées chinoises (1782)

Autre rubrique sur la Chine :