Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Émile de Girardin, né Émile Delamothe

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Émile de Girardin Journaliste et homme politique français né le 21 juin 1802 à Paris, Émile de Girardin est décédé le 27 avril 1881 dans sa ville natale. Fondateur du quotidien la Presse en 1836, il épouse en juin 1831 Delphine Gay (femme de lettres française) connue pour ses talents littéraires. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia »

Ce dictionnaire vous propose 79 citations de Émile de Girardin :

En France, on fausse tout en voulant allier ce qui s'exclut.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Le bonheur est moins dépendant des circonstances que du caractère.
Émile de Girardin ; Émile (1827)
À vingt ans on peut être mécontent de son sort, mais on n'est pas encore détaché de la vie ; l'espérance, ce mirage qui nous abuse jusqu'à la tombe, et nous y conduit, glace le courage, enchaîne la volonté. Non ! à vingt ans, ce n'est pas de la vie dont il est difficile de se défaire : c'est de l'espérance.
Émile de Girardin ; Émile (1827)
L'impôt est et doit être la mesure de la richesse.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Enfermer un malfaiteur avec des malfaiteurs plus pervertis que lui, ce n'est pas le punir, c'est encore moins le corriger ; c'est faire descendre dans son cœur le ressentiment, ce n'est pas faire monter la honte à son front !
Émile de Girardin ; Du droit de punir (1871)
La fausse fermeté amasse les nuages ; la vraie fermeté les dissipe.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
La vie qu'on ôte à l'assassin ne rend pas la vie à la victime.
Émile de Girardin ; Du droit de punir (1871)
Je ne demande pas aux baïonnettes où elles ont été forgées, aux balles où elles ont été fondues. Je demande aux baïonnettes de se changer en socs de charrue ; je demande aux balles de se changer en lettres d'imprimerie.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Les détails sont à toute bonne organisation ce que les racines sont à l'arbre. Sans l'étendue et la profondeur de ses racines, le chêne séculaire ne résisterait pas à la violence des ouragans.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
De vaincu à vainqueur, il n'y a pas de traités ; il n'y a que des trêves.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Qui est gravement menacé se croit facilement trahi.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Il y a des torts qu'on n'efface qu'en les expiant.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
La tolérance qui n'est pas la même pour tous a un nom, elle s'appelle partialité.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
La maternité, ce devrait être la vertu de la femme, son honneur et son bonheur, sa récompense !
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Tuer le meurtrier, c'est l'absoudre par imitation.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Quand on n'est pas le plus fort, il faut être le plus courageux.
Émile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Il est plus facile d'armer les nations que de les désarmer.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Ce qui est juste est toujours opportun.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Laissez l'homme aller selon sa pente naturelle, ce ne sera pas à la liberté qu'elle le conduira, ce sera à l'intolérance. L'homme naît à la fois ignorant et intolérant. Qu'il déclame contre l'intolérance dont il souffre, ou qu'à son tour il exerce l'intolérance dont il a souffert, si l'on y regarde de près et attentivement, on verra qu'il n'est guère moins intolérant dans le premier cas que dans le second.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
L'instruction est à l'homme ce que la charrue est à la terre.
Émile de Girardin ; De l'Instruction Publique (1838)
L'instruction est la première de toutes les cultures, car elle est celle de l'homme, la viticulture. Perfectionnons celle-là, et toutes les autres se perfectionneront ensuite d'elles-mêmes.
Émile de Girardin ; De l'Instruction Publique (1838)
La pire des tartuferies est celle de l'égoïsme.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Qui persécutera sera persécuté ; quiconque prétendra rétablir l'union et la paix par la persécution ne réussira qu'à perpétuer la discorde et la guerre. La paix n'est possible qu'avec la liberté.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Il n'y a de paix durable que celle qui ne s'achète au prix d'aucune faiblesse.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
La civilisation et la barbarie s'excluent : la barbarie, c'est la guerre ; la civilisation, c'est la paix.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
L'orgueil fait repousser comme mauvaises les meilleures idées.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
L'ordre public, c'est ou ce doit être la liberté individuelle garantie par la force collective.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Si l'optimisme est dangereux, c'est surtout en finances, où il prélude par l'imprévoyance et finit par la panique.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
L'homme qui renie son opinion par intérêt est un drôle.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
L'opinion publique est un corps qui a besoin d'élasticité, autrement ce corps se brise et brise tout avec lui.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)