Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations de Goethe.

1 — Qui est Johann Wolfgang von Goethe ?

Photo de Goethe Biographie courte : Célèbre poète, romancier, dramaturge, scientifique et homme d'état allemand, Johann Wolfgang von Goethe est né le 28 août 1749 à Francfort. Il est l'auteur de nombreuses poésies, romans et pièces de théâtre dont la portée est mondiale. Il connaît le succès dès la publication de son premier livre, Les Souffrances du jeune Werther, publié en 1774. Goethe meurt à l'âge de 82 ans le 22 mars 1832 dans sa maison de Weimar en Allemagne où il repose au mausolée des princes. (Source : Wikipédia)

2 — Les 118 pensées et citations de Goethe :

Pauvre fou, si ta maison brûle, tâche de l'éteindre ; et quand elle a brûlé, rebâtis-la.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

La véritable amitié tient à ce que nous marchons du même pas dans la vie ; que mon ami approuve mes vues, moi les siennes, et que nous avançons ensemble constamment, si différentes que soient d'ailleurs nos manières de vivre et de penser.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

De la conduite d'un homme on juge de son éducation.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les hommes se connaîtraient mieux les uns les autres si chacun ne voulait être l’égal de son semblable.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Nul n'est plus chanceux que celui qui croit à sa chance.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Trouver partout le bien et l'apprécier, c'est en cela que se montre l'amour de la vérité.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les botanistes ont une classe de plantes qu'ils appellent les incomplètes ; on peut dire aussi qu'il y a des hommes incomplets. Ce sont ceux dont les désirs et l'ambition ne sont pas en harmonie avec leurs actes et avec leurs œuvres.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Parmi les absurdités étranges qui fourmillent dans les écoles, je n'en connais pas de plus ridicule que ces débats sur l'authenticité des anciens écrits, des anciens ouvrages. Est-ce l'auteur ou l'écrit, qui est l'objet de notre admiration ou de notre blâme ? C'est toujours l'auteur que nous avons sous les yeux ; que nous importe le nom, quand nous expliquons une œuvre intellectuelle ?

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les militaires les plus grossiers savent rester dans leur sphère, et, en cas de besoin, ils sont toujours prêts à se rendre utiles, car la conscience de la force est inséparable d'une certaine bonté instinctive.

Johann Wolfgang von Goethe - Les affinités électives (1809)

Des habitudes, tant qu'il te plaira, mais non une habitude.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Louer quelqu'un, c'est se rendre son égal.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Il n'y a point d'art national, ni de science nationale. L'art et la science appartiennent au monde entier, comme toutes les grandes choses ; et ils ne peuvent avancer que par une libre action réciproque de tous les contemporains les uns sur les autres, accompagnée d'une étude constante des débris, que nous possédons du passé.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Il faut laisser à certains esprits leurs idiotismes.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

L'expérience est la maîtresse de la vie.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)

L'appel à la postérité prend sa source dans un pressentiment pur et vif, qu'il y a quelque chose d'impérissable, qui, s'il n'est pas reconnu immédiatement, finira par obtenir la majorité.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Chacun ne se sent vivre que dans l'autre.

Johann Wolfgang von Goethe - La fiancée de Corinthe (1797)

Le monde est une cloche qui a une fente ; elle fait du bruit, mais elle ne sonne pas.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Celui qui s'adonne aux sciences souffre d'abord par les retards, puis par les préoccupations qu'il rencontre. La première fois, les hommes ne veulent reconnaitre aucun mérite dans ce que nous leur présentons ; ils donnent ensuite à entendre que tout ce que nous avons pu leur présenter leur était déjà connu.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

La superstition est la poésie de la vie, aussi ne sied-il pas mal au poète d'être superstitieux.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Nous vivons tous du passé, et c'est le passé qui nous tue.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Quand on ne parle pas des choses avec une partialité pleine d'amour, ce qu'on dit ne vaut pas la peine d'être rapporté.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Il est libéral de ses pas celui qui vient prier le chat de lui céder son lard.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

La libéralité obtient la faveur générale, surtout si l'humilité l'accompagne.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Il n’arrive jamais à un homme sensé d’avoir une petite folie.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Qui ne s'étend pas selon la couverture reste les pieds découverts.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Comment peut-on se connaître soi-même ? Jamais par la méditation, mais bien par l’action. Cherche à faire ton devoir et tu sauras ce que tu vaux.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Tout ce qui est désirable n'est pas accessible.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Cent chevaux gris ne font pas un seul cheval blanc.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

J'avais tué mille mouches le soir, mais il s'en est trouvé une pour m'éveiller au point du jour.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Vous aurez beau diguer et curer la rivière, l'inondation ne se laisse pas marchander.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les fleurs de la vie n'ont qu'un moment. Combien se fanent sans laisser de trace ! Combien peu donnent des fruits, et qu'il est rare que ces fruits mûrissent ! Quelques-uns cependant parviennent à maturité, et, faut-il les dédaigner, les laisser perdre sans en jouir ?

Johann Wolfgang von Goethe - Les souffrances du jeune Werther (1774)

Plains-moi, cher ami, je n'ai plus de force, plus d'activité. Toutes mes facultés sont frappées d'une douloureuse inertie. Je ne puis rester oisif, et pourtant je suis incapable de rien faire. Mon imagination est éteinte, la belle nature a perdu ses charmes à mes yeux. La conversation m'ennuie, la lecture me fatigue. Hélas ! tout nous manque quand nous nous manquons à nous-mêmes. Heureux, mille fois heureux le paisible journalier qui le soir en se couchant, envisage pour le lendemain un but, une tâche, une espérance !

Johann Wolfgang von Goethe - Les souffrances du jeune Werther (1774)

L'insuffisance s'oppose plus qu'on ne pourrait croire à ce qui est suffisant.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Ce qui retarde le plus les sciences, c'est que les hommes qui s'en occupent sont des esprits inégaux. Ils ont du zèle, mais ils ne savent pas ce qu'ils doivent en faire.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Celui qui veut tromper les hommes doit avant tout rendre l'absurde plausible.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Si du rapprochement des deux sexes naît un enfant, on peut dire que le connu a engendré l'inconnu. D'un autre côté si l'intelligence encore obscure de l'enfant reçoit des idées claires, il devient homme et apprend à connaître l'avenir par le présent.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

À un degré inférieur, la raison trouve presque tout risible ; à un degré supérieur, presque rien.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les réunions les plus agréables sont celles où règne entre tous les membres une politesse naturelle qui n'exclut pas la gaieté.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Si nous regardons volontiers devant nous, c'est que nous nous plaisons secrètement à arranger au gré de nos désirs ce qui flotte vaguement dans l'avenir.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

On doit chercher à gagner, par la conduite et les bonnes mœurs, ce qu'on ne pourrait obtenir autrement que par la force, et même ce que la force ne donne pas toujours.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Le savoir-vivre, loin de nuire à l'originalité, devrait lui prêter un nouveau lustre.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Ce qui doit arriver arrivera, quoi que tu fasses.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)

Cette vie est insipide et sans charme lorsque tous les efforts, toutes les peines, n'aboutissent qu'à de nouveaux efforts et à de nouvelles peines, lorsqu'aucun but chéri ne s'offre pour récompense.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)

On ne blâme pas une âme malheureuse poursuivie par ses douleurs et sans aucune consolation.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)

Un fait accidentel où nous ne découvrons pour le moment ni une loi de la nature ni un effet de la liberté, nous l'appelons un accident de la vie commune.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

L'absurde, représenté sous une forme élégante, excite à la fois la répugnance et l'admiration.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les discours si brillants, où l'on ajuste à plaisir des rognures pour l'humanité, sont stériles comme les vents brumeux qui sifflent dans l'automne à travers les feuilles séchées.

Johann Wolfgang von Goethe - Le premier faust (1808)

Les orgueilleux sont souvent frappés par l'opprobre.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)

La modération procure des joies sans mélange.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)

La présence est une puissante déesse.

Johann Wolfgang von Goethe - Torquato Tasso (1790)

Un regard de toi, une seule parole m'en dit plus que toute la sagesse de ce monde.

Johann Wolfgang von Goethe - Faust (1808)

Tout ce qui passe n'est que symbole.

Johann Wolfgang von Goethe - Faust II (posthume, 1832)

Garde-toi, dans la vie, de rien différer : que ta vie soit l'action, encore l'action !

Johann Wolfgang von Goethe - Les années d'apprentissage de Wilhelm Meister (1796)

Dans la plénitude du bonheur, chaque jour est une vie tout entière.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Dieu ne fait pas notre compte à la fin de chaque semaine.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Il faut parfois concéder que les navets sont des poires.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Où se perd l'intérêt, se perd aussi la mémoire.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Souvent le bonheur enfante la peine.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)

L'envie allume un sang fiévreux et joint ses maux à ceux du chagrin.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)

Un projet divulgué ne nous appartient plus.

Johann Wolfgang von Goethe - La fille naturelle (1804)
Les citations suivantes »

3 — La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top