Jean-Lucien Arréat (3)

Les meilleures citations de Lucien Arréat :

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Force est bien de nous régler sur l'expérience du passé, mais l'expérience de l'avenir n'est pas encore faite.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Le choc de deux orgueils est parfois tragique ; la dispute de deux vanités n'est que ridicule.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Commence par estimer les hommes à qui tu parles, il sera toujours temps de les mépriser.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Bien téméraire l'homme qui se repose sur sa constante fortune !
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
L'indulgence véritable aux fautes d'autrui est un heureux profit de la sévérité envers soi-même.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Le jaloux que sa passion prend tout entier croit sentir sans cesse l'ombre de quelqu'un passer sur lui, et l'obsession pénible qu'il en a peut grandir jusqu'à la fureur ou à la haine.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
L'admiration est une émotion autant qu'un jugement.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Rien ne dure est une vérité qu'on oublie trop.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
L'excès de louange, c'est une brèche à la gloire.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
La pire misère est qu'on se console de la mort de ceux qu'on a aimés.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Sachons gré à certaines gens de nous estimer assez pour être ingrats.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
À ne vouloir être que soi, on finit pas être moins que soi.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
À l'ordinaire, bon sens passe bon cœur.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Le désir et l'aversion règlent la balance de la vie.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Ce qui rend un homme intolérant, ce n'est pas la qualité de sa doctrine, mais l'assurance qu'il a de posséder la vérité. À quels excès ne vient point un « libre-penseur », dès qu'il a foi en lui-même e si peu qu'il ait quelque âcreté dans le sang !
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Il importe peu de détester le passé, mais beaucoup de préparer l'avenir.
Lucien Arréat ; Une éducation intellectuelle (1877)
Je suis, à chaque moment, tout ce que j'ai été, plus ce que je suis en l'instant rapide qui s'écoule et me fait déjà ce que je serai.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Il ne faut pas trop regarder dans les coins avec les personnes que l'on fréquente.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
On ne fait pas l'éducation d'un enfant avec le savoir qu'on a, mais avec son caractère.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
La grande illusion est celle qu'on a, dans la jeunesse, de vivre toujours.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Une nation trouve son droit à la victoire dans la quantité d'énergie dont elle dispose.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Une morale sans obligation ni sanction se discute, elle ne s'enseigne pas.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
La vie du cœur tient entre ces deux moments : attendre, se souvenir.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
La mélancolie des jeunes n'est que l'appétit du bonheur ; celle des vieillards en est le regret.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
L'esprit et la bêtise sont de proches voisins, mais des voisins qui ne se fréquentent pas.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
On ne jette pas en l'air une bêtise, qu'un badaud ne la rattrape.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Parmi nos hommes célèbres combien il s'en trouve qui n'ont jamais pensé à rien !
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Plus d'une fois la secrète indifférence prend le vêtement d'un chaud discours.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Un vice, a-t-on dit, c'est de la vertu mal employée.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Nos défauts et nos qualités se tiennent, affaire de degré et de moment.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Ce qui est un défaut dans la pensée peut aussi être une qualité dans l'action.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
J'entends parler d'arts qu'on ne pourrait dépasser ni rajeunir. Mais où donc finit la perfection ?
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Ce que la langue dépense, l'action ou la réflexion le perd.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
On ne dispute guère pour s'entendre, on s'accorde pour disputer.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
L'art, quel qu'il soit, transfigure le sentiment qu'il exprime ; et c'est par là que les divers arts restent voisins l'un de l'autre, tandis qu'ils semblent si différents, par leurs moyens d'expression, par leur langage.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Croire est peut-être une naïveté, douter une faiblesse, mais c'est la marque assurée d'un esprit inquiet d'être incapable de la foi comme du doute.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Vice ou défaut, l'habitude du mensonge emporte une diminution de soi.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Pitié banale, celle que fait naître la vue d'une plaie saignante. Pitié plus rare, celle qui s'emploie à garder autrui d'une souffrance.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)
Compte sur la pitié qui vient de la raison, celle qui vient du sentiment est plus variable.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)

La liste des auteurs populaires :