Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Charles-Louis de Secondat, dit Montesquieu (3)

Les meilleures citations de Montesquieu :

L'extrême obéissance suppose de la soumission.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)
On aurait dû mettre l'oisiveté continuelle parmi les peines de l'enfer ; il me semble au contraire qu'on l'a mise parmi les joies du paradis.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
La crainte ajoute à nos peines, comme les désirs ajoutent à nos plaisirs.
Montesquieu ; Mes pensées (posthume, 1899)
Un fond de modestie rapporte un très grand fond d'intérêt.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
L'âme est l'ouvrière de la détermination.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
On peut bien cesser d'être homme, mais non pas d'être sensible.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
La lumière du jour n'est pas plus pure que le feu qui brûle dans le cœur de nos femmes.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
Les gens de bonne compagnie ne sont souvent que ceux dont les vices sont plus raffinés.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
Qui aime à s'instruire n'est jamais oisif.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
Dix femmes qui obéissent embarrassent moins qu'une qui n'obéit pas.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
Le temps, qui consume tout, détruira les erreurs mêmes.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
Vérité dans un temps, erreur dans un autre.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
C'est un malheur de n'être point aimée, mais c'est un affront que de ne l'être plus.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
Les mœurs font toujours de meilleurs citoyens que les lois.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
Ce n'est pas l'esprit qui fait les opinions, c'est le cœur.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
Une religion qui peut tolérer les autres ne songe guère à sa propagation.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)
Le mérite console de tout.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
Il faut éclairer l'histoire par les lois et les lois par l'histoire.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)
Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi, il faut les suivre.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
L'histoire du commerce est celle de la communication des peuples.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)
Qui connaît bien le prix d'un véritable ami passe sa vie à le chercher.
Montesquieu ; Eloge à la sincérité.
Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine.
Montesquieu ; Cahiers, III, 349 - Posthume.
La gravité est le bouclier des sots.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
La faveur est la grande divinité des Français.
Montesquieu ; Les lettres persanes (1721)
La raillerie est un discours en faveur de son esprit contre son bon naturel.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
L'amour de la démocratie est celui de l'égalité.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)
L'opulence est dans les mœurs et non pas dans la nature.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
Lorsque l'on veut changer les mœurs et les manières, il ne faut pas les changer par des lois.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)
La vertu même a besoin de limites.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)
Le ciel peut seul faire les dévots ; les princes font les hypocrites.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
La plupart des mépris ne valent que des mépris.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
Un homme n'est pas malheureux parce qu'il a de l'ambition, mais parce qu'il en est dévoré.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
Pour réussir dans le monde, il faut avoir l'air fou et être sage.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
Les vieillards qui ont étudié dans leur jeunesse n'ont besoin que de se ressouvenir, et non d'apprendre.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
On veut être plus heureux que les autres ; et cela est presque toujours difficile, parce que nous croyons les autres plus heureux qu'ils ne sont.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
L'effet naturel de l'amour est de rendre heureux ceux qui s'aiment.
Montesquieu ; Arsace et Isménie (1730)
On est heureux que quand on tient dans ses bras ce que l'on aime.
Montesquieu ; Arsace et Isménie (1730)
L'avantage de l'amour sur la débauche, c'est la multitude des plaisirs.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
Il faut avoir beaucoup étudié pour savoir peu.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
Les grâces se trouvent plus ordinairement dans l'esprit que dans le visage.
Montesquieu ; La délicatesse (1728)
L'amour voit tout ce qu'il craint.
Montesquieu ; Arsace et Isménie (1730)

La liste des auteurs populaires :