Pascal Bruckner

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Pascal Bruckner

Romancier et essayiste français né le 15 décembre 1948 à Paris, Pascal Bruckner a obtenu de nombreuses distinctions, dont le prix Médicis en 1995, le prix Renaudot en 1997, le prix Montaigne en 2007, et le prix Duménil en 2014.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 49 citations de Pascal Bruckner :

Les livres m'ont sauvé du désespoir, de la bêtise, de la lâcheté, de l'ennui. Les grands textes nous hissent au-dessus de nous-mêmes, nous élargissent aux dimensions d'une république de l'esprit. Entrer en eux, c'est comme aborder la haute mer ou décortiquer un mécanisme d'horlogerie extrêmement sophistiqué.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)

La nuit, je rêve que mon corps quitte le lit et vole dans l'espace. Je colle au plafond comme si j'étais doté d'un parachute ascensionnel. Je veux rester suspendu dans la stratosphère, voir le monde d'en haut sans en partager les soucis.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)

Le seul moyen d'échapper à sa famille, c'est de s'en donner d'autres, de se rattacher spirituellement à de nouvelles traditions.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)

La monnaie est un révélateur, elle désigne le pingre, le prodigue, l'avare, l'envieux qui se trahissent rien qu'en mettant ou non la main à la poche.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

Bien penser, c'est aussi apprendre à bien dépenser, pour soi et pour autrui.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

Dieu est un chemin à parcourir semé d'embûches et de chausse-trappes.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)

Le bonheur est de jadis ou de demain, dans la nostalgie ou l'espérance, jamais d'aujourd'hui.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)

On ne peut rien bâtir sans passion, on ne peut rien bâtir de durable sur la seule passion.
Pascal Bruckner ; Le mariage d'amour a-t-il échoué ? (2010)

Le sentiment est une machine à détruire le semblable, parce qu'il fait des élus et des exclus.
Pascal Bruckner ; Le mariage d'amour a-t-il échoué ? (2010)

Pour établir des ponts entre les hommes, il faut commencer par rétablir des portes qui délimitent les territoires de chacun.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)

Que devrait être un antiracisme bien compris ? Une sagesse de la cohabitation, une séduction de la diversité quand des individus, de toutes origines, se côtoient dans un même espace. Mais aussi une intelligence du discernement capable de distinguer ce qui relève de la vexation et ce qui ressort de la liberté d'expression.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)

Tout ce qui distingue les hommes finit par les opposer. Le moindre désaccord ou malaise est retraduit en disqualification raciale : dès qu'une personne se sent agressée, ne serait-ce que d'un regard ou d'une formule, elle peut vous accuser, pointer sur vous un doigt vengeur.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)

À l'hymne entonné à la coexistence heureuse répond l'image d'une humanité émiettée.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)

Il n'y a plus de races sinon celle, proliférante, des racistes qui pullulent comme vermine à rééduquer.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)

Dépendre de la bonne volonté d'un tiers pour notre survie est la situation la plus humiliante qui soit. Il est une charité qui émancipe, il en est une autre qui rabaisse les êtres.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

Un mort en France est plus émouvant que 10 000 morts à l'étranger. Le premier est une tragédie, les seconds une statistique. La sensibilité suit la loi de la proximité.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

Dans la philanthropie, seul compte le résultat et non les intentions.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

Mieux vaut le bénévolat par vanité qu'une vanité sans bénévolat.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

Mieux vaut la compétition ostentatoire des générosités qu'une apathie dans l'égoïsme repu.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

La société serait invivable sans cette multitude de petits gestes d'entraide, d'amitié qui poussent les gens à s'épauler au niveau quotidien, sans attendre des secours de l'Etat.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

Les hommes peuvent être les artisans de leur ruine dans la réussite comme dans la déconfiture. La richesse oblige ou afflige.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)

Le pire service qu'on puisse rendre à un livre outrageant, c'est de l'autoriser.
Pascal Bruckner ; Le paradoxe amoureux (2009)

La peur ne tue pas, elle empêche de vivre.
Pascal Bruckner ; Le divin enfant (1992)

L'ennui est un compagnon qu'on ne supporte que dans la solitude.
Pascal Bruckner ; Lunes de fiel (1981)

Aucune difficulté n'est en soi insurmontable ; seul est dangereux d'apporter des réponses anciennes à des situations nouvelles.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)