Pascal Bruckner

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Pascal Bruckner
Romancier et essayiste français né le 15 décembre 1948 à Paris, Pascal Bruckner a obtenu de nombreuses distinctions, dont le prix Médicis en 1995, le prix Renaudot en 1997, le prix Montaigne en 2007, et le prix Duménil en 2014. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 79 citations de Pascal Bruckner :

Si la pauvreté, selon saint Thomas, c'est de manquer du superflu alors que la misère est manque du nécessaire, nous sommes tous pauvres en société de consommation : nous manquons forcément à tout puisque tout est en excès.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)
Raffinement suprême du salaud : imputer à sa victime le mal qu'il lui a infligé.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)
Naître, c'est comparaître.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)
Si la paix favorise le commerce, le commerce n'a jamais garanti la paix.
Pascal Bruckner ; La misère de la prospérité (2002)
Quand le marché se met au service de la morale et prétend promouvoir l'entraide et la solidarité, c'est la morale qu'il met à son service parce qu'elle est devenue rentable.
Pascal Bruckner ; La tentation de l'innocence (1995)
Les pères brutaux ont un avantage : ils ne vous engourdissent pas avec leur douceur, leur mièvrerie, ne cherchent pas à jouer les grands frères ou les copains. Ils vous réveillent comme une décharge électrique, font de vous un éternel combattant ou un éternel opprimé. Le mien m'a communiqué sa rage : de cela je lui suis reconnaissant. La haine qu'il m'a inculquée m'a aussi sauvé. Je l'ai retournée en boomerang contre lui.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
Les livres m'ont sauvé du désespoir, de la bêtise, de la lâcheté, de l'ennui. Les grands textes nous hissent au-dessus de nous-mêmes, nous élargissent aux dimensions d'une république de l'esprit. Entrer en eux, c'est comme aborder la haute mer ou décortiquer un mécanisme d'horlogerie extrêmement sophistiqué.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
Écrire a toujours été inséparable pour moi d'un art de vivre : du style avant tout, une esthétique de l'existence, la jouissance des petites choses, l'espérance des grandes.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
La nuit, je rêve que mon corps quitte le lit et vole dans l'espace. Je colle au plafond comme si j'étais doté d'un parachute ascensionnel. Je veux rester suspendu dans la stratosphère, voir le monde d'en haut sans en partager les soucis.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
Les torgnoles d'un père, les coups de pied importent peu. Ce sont douleurs qui passent. Mais s'humilier devant son bourreau, le prier de vous laisser la vie sauve parce qu'on a lu dans ses yeux un éclair meurtrier, c'est inexcusable. Plus tard, en regardant des films policiers, je regretterai toujours cette tendance des victimes à implorer la clémence des tueurs. Elle attise leur sadisme au lieu de les attendrir. S'il faut mourir, que ce soit dignement.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
Je souris à tous, je suis habité par l'Ange du Bien en personne.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
Tout fils unique se cherche un frère spirituel avec qui partager ce qu'il ne peut confier à ses parents.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
Le trajet est rapide entre l'adulation et la destitution dès lors que l'objet élu ne répond plus à notre attente.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
Le seul moyen d'échapper à sa famille, c'est de s'en donner d'autres, de se rattacher spirituellement à de nouvelles traditions.
Pascal Bruckner ; Un bon fils (2014)
La monnaie est un révélateur, elle désigne le pingre, le prodigue, l'avare, l'envieux qui se trahissent rien qu'en mettant ou non la main à la poche.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)
Bien penser, c'est aussi apprendre à bien dépenser, pour soi et pour autrui.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)
Dieu est un chemin à parcourir semé d'embûches et de chausse-trappes.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)
Le bonheur est de jadis ou de demain, dans la nostalgie ou l'espérance, jamais d'aujourd'hui.
Pascal Bruckner ; L'euphorie perpétuelle (2000)
On ne peut rien bâtir sans passion, on ne peut rien bâtir de durable sur la seule passion.
Pascal Bruckner ; Le mariage d'amour a-t-il échoué ? (2010)
Le sentiment est une machine à détruire le semblable, parce qu'il fait des élus et des exclus.
Pascal Bruckner ; Le mariage d'amour a-t-il échoué ? (2010)
Pour établir des ponts entre les hommes, il faut commencer par rétablir des portes qui délimitent les territoires de chacun.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)
Que devrait être un antiracisme bien compris ? Une sagesse de la cohabitation, une séduction de la diversité quand des individus, de toutes origines, se côtoient dans un même espace. Mais aussi une intelligence du discernement capable de distinguer ce qui relève de la vexation et ce qui ressort de la liberté d'expression.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)
Tout ce qui distingue les hommes finit par les opposer. Le moindre désaccord ou malaise est retraduit en disqualification raciale : dès qu'une personne se sent agressée, ne serait-ce que d'un regard ou d'une formule, elle peut vous accuser, pointer sur vous un doigt vengeur.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)
Ne pas vivre en couple, c'est renoncer à sa propre légende, c'est perdre l'unité d'une histoire.
Pascal Bruckner ; Lunes de fiel (1981)
À l'hymne entonné à la coexistence heureuse répond l'image d'une humanité émiettée.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)
Il n'y a plus de races sinon celle, proliférante, des racistes qui pullulent comme vermine à rééduquer.
Pascal Bruckner ; Un racisme imaginaire (2017)
Forme perverse de la générosité : Rappeler constamment à l'autre les bontés qu'on a eues envers lui, pour le maintenir en état de débiteur.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)
Tous les cadeaux n'ont pas la même valeur ; certains sont de simples formalités, d'autres, plus onéreux, engagent tout l'être et sont réservés aux proches. Le bon présent est un facteur d'intensification ; il réchauffe des relations guettées par le ressassement.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)
Rien ne s'oublie plus vite qu'une faveur.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)
Le cadeau n'a rien à voir avec son prix, il tient tout entier dans l'intention et la beauté du geste. Si humble soit-il, il est comme un émissaire de la personne et garde sur lui son empreinte.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)