Pierre-Marc-Gaston de Lévis, Duc de Lévis (3)

Les citations du duc de Lévis :

L'oisiveté est aussi fatigante que le repos est doux.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
L'oisiveté est la rouille de l'âme.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Le temps est comme l'argent ; n'en perdez pas, vous en aurez assez.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Les conséquences sont les échelons du génie.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Il n'y a d'impossible que ce qui implique contradiction.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Tout est relatif, excepté l'infini.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
L'humeur porte sa peine.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Gouverner, c'est choisir.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur la politique (1808)
L'attention est le burin de la mémoire.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)
Tel court un danger, qui n'oserait l'attendre.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'honneur (1808)
Il ne faut pas trop regarder à travers les bonnes actions.
Pierre-Marc-Gaston de Lévis ; Les réflexions sur l'honneur (1808)
L'honneur est le fils du courage et de la vanité.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'honneur (1808)
Vous qui gouvernez les états, exercez votre générosité envers ceux dont vous n'aurez jamais entendu dire que du bien ; ils sont dignes de vos faveurs, mais ne leur confiez point de places importantes. L'envie signale le mérite supérieur, et n'épargne que la médiocrité.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Les décorations extérieures et les titres ont ce grand avantage pour la société, qu'en obligeant à la bienséance ceux qui en sont revêtus, ils diminuent le nombre des mauvais exemples.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
La seule garantie d'une longue paix entre deux États est l'impuissance réciproque de se nuire.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Il est assez facile de trouver une maîtresse, et bien aisé de conserver un ami ; ce qui est difficile, c'est de trouver un ami et de conserver une maîtresse.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amour et l'amitié (1808)
La vie se passe à promettre sans tenir, et à tenir sans promettre.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amour et l'amitié (1808)
Lorsque l'on est réduit à ne pouvoir justifier ses amis, il faut encore les défendre.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
La force de l'expression est en raison de l'énergie de la pensée.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Rarement ce que l'on n'entend pas sans peine vaut-il la peine d'être entendu.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Dans la prospérité, la fierté rend affable et contraste avec l'insolence de la bassesse parvenue.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Dans l'infortune, la fierté soutient le courage et donne de la dignité.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
L'indulgence et la générosité sont des plaisirs de prince.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes de politique (1808)
La vertu est le triomphe de la générosité sur l'intérêt.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
La délicatesse est la fleur de la vertu.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Les succès couvrent les fautes, les revers les rappellent.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Noblesse oblige.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Si les peines détruisent le bonheur, les plaisirs le dérangent.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
L'économie est fille de l'ordre et de l'assiduité.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Sans la bassesse, le ridicule ferait justice des insolents.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
La finesse n'a guère plus de peine à tromper l'esprit qu'à duper la bêtise.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Le goût est la raison sentie.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Persévérance vaut mieux qu'adresse.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Le doute est une mer agitée dont la religion est l'unique port.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Le génie recule les limites du possible.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
La plainte console des maux que la paresse entretient.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Le génie crée, l'esprit arrange.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
La résignation est au courage ce que le fer est à l'acier.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur la vie (1808)
L'amitié double l'existence ; la paternité et l'amour de la gloire la prolongent.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amitié et l'amour (1808)
L'on peut aimer plus d'une fois, mais non pas la même personne.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amour (1808)
L'infidélité irrite l'amour, mais n'en guérit point.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amour (1808)
Il y a autant d'égoïsme dans l'esprit des femmes, que de dévouement dans leur cœur.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur les femmes (1808)
L'ingratitude ne décourage pas la bienfaisance, mais elle sert de prétexte à l'égoïsme.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Pouvoir jouir vaut mieux que jouir.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
La loi doit être la justice écrite, comme le gouvernement est la force concentrée.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes de politique (1808)
La philosophie est la raison du juste.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)
L'activité est aussi nécessaire au bonheur que l'agitation lui est contraire.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)
Rien n'assure mieux le repos du cœur que le travail de l'esprit.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)
Combien de désirs sont décorés du nom de volontés.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)
Si vous voulez fixer l'attention de l'homme le plus distrait ; s'il est jeune, parlez-lui de sa copine, de sa maîtresse ou de ses sorties ; s'il commence à vieillir, parlez-lui de sa santé.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)
La plus commune des inconséquences est de ne pas vouloir les moyens de ce que l'on veut.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)
La vertu triomphe de la générosité sur l'intérêt.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Le temps use l'erreur et polit la vérité.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
En Europe, les femmes valent mieux que les mœurs ; en Orient, c'est tout le contraire.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur les femmes (1808)

La liste des auteurs populaires :