Rémy de Gourmont (3)

Les meilleures citations de Rémy de Gourmont :

Une femme de caractère trouve toujours moyen de se débarrasser d'un mari jaloux.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
Les vacances de l'amour ne vont pas sans quelque mélancolie.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
La fête, c'est un dimanche un peu plus animé, voilà, tout.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
L'espéranto, c'est à dégoûter de tous langages, c'est à rendre muet !
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
Perdre son temps à des riens, telle est la devise des hommes.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
La santé insulte à la maladie, comme la richesse insulte à la pauvreté.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
Le soupir annonce la tempête comme un vol précipité d'oiseau.
Rémy de Gourmont ; Les histoires magiques (1894)
L'amour n'est grand que dans l'inconscience de sa grandeur.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
Une pensée n'est guère autre chose qu'une fleur desséchée, mais l'homme a péri et la fleur reste couchée dans son herbier. Ce n'est plus que le témoin d'une vie disparue, d'une sensibilité abolie.
Rémy de Gourmont ; Les pensées inédites (1920)
Les amantes platoniques sont toujours un peu méprisables.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
Le joueur est toujours tenté de s'attribuer une valeur supérieure à sa valeur réelle.
Rémy de Gourmont ; Les promenades philosophiques (1905)
Les gens qui ont des convictions ne sont pas à mépriser, c'est une maladie de l'esprit.
Remy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Le travail, qui permet de respirer et de manger, il n'y en a pas pour tous !
Remy de Gourmont ; Une nuit au Luxembourg (1906)
Apprendre pour apprendre est aussi grossier que manger pour manger.
Remy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Jeune faire et faire pénitence, me mettent grand deuil en la panse.
Rémy de Gourmont ; Les trois légendes du moyen âge (Posthume, 1919)
Aumône faire et Dieu prier, rien ne peut si fort m'ennuyer.
Rémy de Gourmont ; Les trois légendes du moyen âge (Posthume, 1919)
Pour conserver un trésor, il faut l'avoir trouvé !
Rémy de Gourmont ; Un cœur virginal (1907)
La vie est une chose qui doit rire, et quand on ne rit pas, c'est qu'on ne vit pas.
Rémy de Gourmont ; Les couleurs, Contes nouveaux (1908)
L'amour, en se fixant son but, se fixe ses limites.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)
Le temps qui passe ne s'en va pas plus vite que les minutes heureuses.
Rémy de Gourmont ; Les idées du jour (1915)
Il est temps que nous apprenions à vivre dans la minute, à nous accommoder de l'heure qui passe.
Rémy de Gourmont ; La culture des idées (1900)
L'injustice est l'une des conséquences de l'exercice de la liberté.
Rémy de Gourmont ; Les chevaux de Diomède (1897)
Le principe de la charité est le don gratuit, pur et simple, sans désir, sans espérance, sans but.
Rémy de Gourmont ; La culture des idées (1900)
On peut bien maudire un peu ceux que l'on aime toujours et qui ne vous aiment plus.
Rémy de Gourmont ; Les chevaux de Diomède (1897)
L'aimant est l'ennemi des femmes adultères.
Rémy de Gourmont ; Le latin mystique (1892)
La sottise est peut-être ce qu'il y a de plus constant dans l'humanité.
Rémy de Gourmont ; Le joujou et trois autres essais (Posthume, 1926)
La chasteté en amour n'est qu'une espèce d'avarice, une sotte d'égoïsme.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)
L'amour est toujours triste, parce qu'il est toujours passé quand on s'en aperçoit.
Rémy de Gourmont ; Les lettres intimes à l'Amazone (Posthume, 1926)
Une tristesse véritable ne vient qu'après la joie suprême.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)
Chez la femme, le désir satisfait provoque la reconnaissance.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)
Avoir un fonds solide de scepticisme, c'est avoir la faculté de se reprendre à tout moment.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Acquérir la pleine conscience de soi, c'est se connaître.
Rémy de Gourmont ; Le livre des masques (1896)
Rien ne donne la satisfaction du devoir accompli comme une bonne nuit de sommeil.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Si l'amitié se brise, l'un des amis ne poursuit jamais l'autre de ses fureurs.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)
Savoir ce que tout le monde sait, c'est ne rien savoir.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Plus on veut être aimé, et moins on y réussit.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)
Il y a deux voies pour le prophète : ou annoncer un avenir conforme au passé, ou se tromper.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
C'est un plaisir de renoncer à un plaisir pour assurer la joie ou le repos d'un être que l'on aime.
Rémy de Gourmont ; La culture des idées (1900)
Toute pensée est une tige qui deviendra fleur, qui deviendra fruit.
Rémy de Gourmont ; Les pensées inédites (1920)
La politique dépend des hommes d'État, à peu près comme le temps dépend des astronomes.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
La pitié n'est peut-être, au fond, que de la lâcheté.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Les femmes, ça a une âme, une toute petite âme !
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
L'amourette passe, et l'amour reste.
Rémy de Gourmont ; Couleurs, Contes nouveaux (1908)
Il est honteux d'avoir honte de ses plaisirs.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Une femme a quelquefois pitié des chagrins qu'elle cause sans remords.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Les femmes poussent l'esprit d'imitation jusqu'au délire.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Il y a des choses qu'il faut avoir le courage de ne pas écrire.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Les femmes poussent l'hypocrisie assez loin pour que tous les enfants puissent dire de leur mère, avec conviction : C'était une sainte.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Si l'amour est souvent tragique, le mariage est grotesque et terrible.
Rémy de Gourmont ; Esthétique de la langue française (1899)
La guerre a augmenté la sensibilité aux dépens de l'intelligence.
Rémy de Gourmont ; Dans la tourmente (1915)
L'homme est un animal de génie ; le génie ôté, l'homme est un animal comme tous les autres.
Rémy de Gourmont ; Les promenades philosophiques (1905)
L'impossible est peut-être ce qu'il y a de plus raisonnable au monde.
Rémy de Gourmont ; Un cœur virginal (1907)
Les victimes du vice ne sont peut-être pas plus nombreuses que les victimes de la vertu.
Rémy de Gourmont ; Le chemin de velours (1902)
La morale est un talent de société.
Rémy de Gourmont ; Les promenades philosophiques (1905)
Le bonheur, comme la richesse, a ses parasites.
Rémy de Gourmont ; Les promenades philosophiques (1905)
Aimer, c'est donner ; s'aimer, c'est se donner.
Rémy de Gourmont ; La culture des idées (1900)
La postérité, c'est un écolier qui est condamné à apprendre cent vers par cœur. Il en apprend dix, bredouille quelques syllabes du reste : les dix c'est la gloire ; le reste, c'est l'histoire littéraire.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
La vérité est une illusion, et l'illusion est une vérité.
Rémy de Gourmont ; Une nuit au Luxembourg (1906)
La pudeur est la forme délicate de l'hypocrisie.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)

La liste des auteurs populaires :