Les citations célèbres de Rémy de Gourmont

Rémy de Gourmont (2)

Les citations célèbres de Rémy de Gourmont :

En amour, selon les psychologues, si la femme rit, l'homme pleure.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)

Le mâle est un accident ; la femelle aurait suffi.
Rémy de Gourmont ; La physique de l'amour (1903)

L'art doit être à la mode ou créer la mode.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)

L'oubli est un meurtre ; l'homme le plus doux traverse la vie le poignard à la main.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)

La pudeur sexuelle est un progrès sur l'exhibitionnisme des singes.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)

La tare est la conscience qui crée l'indécision, la gaucherie, et qui altère la volonté.
Rémy de Gourmont ; Le chemin de velours (1902)

Pour expliquer un brin de paille, il faut démonter tout l'univers.
Rémy de Gourmont ; Le chemin de velours (1902)

L'esprit de contradiction fait de grands ravages dans les âmes orgueilleuses.
Rémy de Gourmont ; Sixtine (1890)

Qui veut faire pleurer doit pleurer le premier.
Rémy de Gourmont ; Sixtine (1890)

Qui ne meurt pas une fois par jour ignore la vie.
Rémy de Gourmont ; Le livre des masques (1896)

Les hommes sont très méchants, mais surtout très bêtes.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

Le monde est bête ; cependant il faut lui plaire ; il faut donc, pour lui plaire, dire des bêtises : disons des bêtises.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

L'essence de l'Art est la liberté. L'Art ne peut admettre aucun code ni même se soumettre à l'obligatoire expression du Beau. L'Art est libre de toute la liberté de la conscience ; il est son propre juge et son propre esthète ; il est personnel et individuel, comme l'âme, comme l'esprit.
Rémy de Gourmont ; L'idéalisme (1893)

Il n'y a plus besoin de bûchers pour les mauvais livres, les flammes de la cheminée suffisent.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

La sincérité, comme un diamant, a plus d'une facette.
Rémy de Gourmont ; Sixtine (1890)

La fête, c'est un dimanche un peu plus animé, voilà, tout.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

L'espéranto, c'est à dégoûter de tous langages, c'est à rendre muet !
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

Perdre son temps à des riens, telle est la devise des hommes.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

La santé insulte à la maladie, comme la richesse insulte à la pauvreté.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

L'amour n'est grand que dans l'inconscience de sa grandeur.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

Une pensée n'est guère autre chose qu'une fleur desséchée, mais l'homme a péri et la fleur reste couchée dans son herbier. Ce n'est plus que le témoin d'une vie disparue, d'une sensibilité abolie.
Rémy de Gourmont ; Les pensées inédites (1920)

La vérité sort de la bouche des enfants.
Rémy de Gourmont ; Le puits de la vérité (1922)

Les amantes platoniques sont toujours un peu méprisables.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

Apprendre pour apprendre est aussi grossier que manger pour manger.
Remy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)

Aumône faire et Dieu prier, rien ne peut si fort m'ennuyer.
Rémy de Gourmont ; Les trois légendes du moyen âge (Posthume, 1919)