Georges Elgozy

Quelques mots sur l'auteur :

Georges Elgozy

Écrivain, économiste et fonctionnaire français de haut niveau né le 15 avril 1909 à Oran en Algérie, Georges Elgozy est décédé le 13 juillet 1989 à Paris à l'âge de 80 ans.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 49 citations de Georges Elgozy :

Administration : Le mot administration qui jouissait d'une honorable réputation — surtout dans les milieux de fonctionnaires — traîne désormais après soi, comme un chien sa casserole, un chapelet de qualificatifs malsonnants qui le disqualifient à tous échos.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Il est aussi ardu de faire boire un âne qui n'a pas soif que de faire rire un homme qui se dit ou se croit sérieux.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Il est toujours trop tard pour savoir naître ; il n'est jamais trop tard pour savoir vivre.
Georges Elgozy ; Le Paradoxe des technocrates (1966)

Académie : Mot équivoque qui désigne aussi bien un corps de quarante vieux messieurs que celui d'une frétillante strip-teaseuse.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Assistante sociale : Fonctionnaire de haut dévouement, grâce à laquelle le nombre des assistés sociaux a décuplé en moins de dix ans.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Acte de naissance : Acte ainsi appelé parce qu'il légitime un acte commis neuf mois avant une naissance.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Administrateur de société : Personnage ainsi qualifié parce qu'il n'administre rien, et surtout pas sa société.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Sémantique : Art de semer à l'antique — c'est-à-dire à tout vent — des mots qui prendront racine et germeront à terme.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Liberté d'expression : L'expression est libre ; c'est le citoyen qui ne l'est pas.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Plan-calcul : Plan modèle demeuré en plan, pour d'incalculables raisons.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Porte-parole : Secrétaire d'Etat spécialement chargé de se taire sur les affaires d'Etat.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Demi-mesures : Mesures ainsi qualifiées parce qu'elles sont deux fois plus nuisibles que des mesures entières.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Table ronde : Meuble à géométrie variable et à inutilité invariable.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

De deux maux, comme de deux mots, mieux vaut choisir le moindre.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Bon calembour vaut mieux que mauvais poème.
Georges Elgozy ; De l'humour (1979)

Connerie : D'aucuns estiment que la connerie est héréditaire ; les autres ont des enfants.
Georges Elgozy ; L'esprit des mots ou l'antidictionnaire (1981)

Quand un homme et une femme se marient, ils ne font plus qu'un : reste à savoir lequel !
Georges Elgozy ; L'esprit des mots ou l'antidictionnaire (1981)

Autorité bien ordonnée commence par soi-même.
Georges Elgozy ; Le paradoxe des technocrates (1966)

Qui veut être digne de diriger l'économie d'une nation doit savoir diriger son destin.
Georges Elgozy ; Le paradoxe des technocrates (1966)

La science n'est rien sans conscience ; ou bien elle peut être catastrophe.
Georges Elgozy ; L'Europe des européens (1961)

Un écrivain n'est rien d'autre qu'un scribe inspiré, dans la meilleure des hypothèses : quand il est inspiré.
Georges Elgozy ; Lettre ouverte à un jeune technocrate (1968)

En France, l'administration prévoit tout ; ce qui ne veut pas dire qu'elle pourvoit à tout.
Georges Elgozy ; Nos mécontemporains (1970)

À l'autorité sans compétence les Français préfèrent la compétence sans autorité.
Georges Elgozy ; Lettre ouverte à un jeune technocrate (1968)

La politique est l'art de rendre possible ce qui est nécessaire ; ce qui est nécessaire, c'est d'être élu.
Georges Elgozy ; Nos mécontemporains (1970)

Savoir-faire, pour les technocrates, implique rarement savoir quoi faire.
Georges Elgozy ; Lettre ouverte à un jeune technocrate (1968)