Le comte Joseph de Maistre

Quelques mots sur l'auteur :

Joseph de Maistre

Homme politique, philosophe et écrivain français né le 1er avril 1753 à Chambéry en Savoie, le comte Joseph de Maistre est décédé le 26 février 1821 à Turin en Italie.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 50 citations de Joseph de Maistre :

Il faut amuser les jeunes gens, afin qu'ils ne s'amusent pas.
Joseph de Maistre ; Pensées diverses (1821)

Celui qui ne comprend point, comprend mieux que celui qui comprend mal.
Joseph de Maistre ; Pensées diverses (1821)

La raison ne peut que parler, c'est l'amour qui chante, et voilà pourquoi nous chantons nos symboles ; car la foi n'est qu'une croyance par amour ; elle ne réside point seulement dans l'entendement : elle pénètre encore et s'enracine dans la volonté. Un théologien philosophe a dit avec beaucoup de vérité et de finesse : Il y a bien de la différence entre croire et juger qu'il faut croire.
Joseph de Maistre ; Pensées diverses (1821)

Les changements les plus heureux qui s'opèrent parmi les nations sont presque toujours achetés par de sanglantes catastrophes dont l'innocence est la victime.
Joseph de Maistre ; Les soirées de Saint-Pétersbourg (1821)

Lorsque nous recevons par la lecture une sorte de pâture spirituelle, chaque esprit s'approprie ce qui convient plus particulièrement à ce que je pourrais appeler son tempérament intellectuel, et laisse échapper le reste. De là vient que nous ne lisons pas du tout les mêmes choses dans les mêmes livres ; ce qui arrive surtout à l'autre sexe comparé au nôtre, car les femmes ne lisent point comme nous.
Joseph de Maistre ; Les soirées de Saint-Pétersbourg (1821)

Ô faiblesse de l'esprit de l'homme, qu'il voit peu de choses ! Et ce qu'il prévoit est beaucoup moins encore ! ce qu'il peut, presque rien !
Joseph de Maistre ; Pensées diverses (1821)

Voulez-vous connaître un grand caractère ? Racontez-lui une grande action. À l'instant il s'enflamme, et la porte aux nues. L'effet contraire dévoilera le vilain.
Joseph de Maistre ; Pensées diverses (1821)

L'homme par lui-même n'est rien, c'est un ballon qui n'est par lui-même qu'un vaste chiffon, dont la grandeur, la beauté et la puissance dépendent uniquement du gaz qui le remplit ; ce gaz se nomme religion, liberté, orgueil, colère, etc... En un mot, tout dépend du sentiment moral qui enflamme l'homme, et qui augmente ses forces sans mesure.
Joseph de Maistre ; Pensées diverses (1821)

Je ne cesserai de le dire comme de le croire : l'homme ne vaut que parce qu'il croit. Qui ne croit rien ne vaut rien. Ce n'est pas qu'il faille croire des sornettes, mais toujours vaudrait-il mieux croire trop que ne croire rien.
Joseph de Maistre ; Pensées diverses (1821)

Le glaive de la justice n'a pas de fourreau, toujours il doit menacer ou frapper.
Joseph de Maistre ; Les soirées de Saint-Pétersbourg (1821)

Il y a bien moins de difficulté à résoudre un problème qu'à le poser.
Joseph de Maistre ; Considérations sur la France (1796)

Il n'y a rien de si infortuné qu'un homme qui n'a jamais éprouvé l'infortune : car jamais un tel homme ne pourrait être sûr de lui-même, ni savoir ce qu'il vaut.
Joseph de Maistre ; Les soirées de Saint-Pétersbourg (1821)

Les souffrances sont pour l'homme vertueux ce que les combats sont pour les militaires, elles le perfectionnent et accumulent ses mérites. Le brave s'est-il jamais plaint à l'armée d'être toujours choisi pour les expéditions les plus hasardeuses ? Il les recherche au contraire et s'en fait gloire.
Joseph de Maistre ; Les soirées de Saint-Pétersbourg (1821)

L'orgueil est immense de sa nature, il détruit tout ce qui n'est pas assez fort.
Joseph de Maistre ; Lettre à la marquise de Costa (1794)

L'exagération est le mensonge des honnêtes gens.
Joseph de Maistre ; Les soirées de Saint-Pétersbourg (1821)

Dès qu'une branche est coupée, elle n'appartient plus à l'arbre.
Joseph de Maistre ; Lettre à Madame de S***, le 12 août 1815.

Savoir, c'est savoir par les causes.
Joseph de Maistre ; Lettre au vicomte de Bonald, le 20 mai 1816.

L'amitié est soupçonneuse, et ce défaut lui fait honneur.
Joseph de Maistre ; Lettre au comte de Blacas, le 8 février 1816.

Pour se battre, il faut être deux.
Joseph de Maistre ; Lettre à la comtesse de P***, le 20 janvier 1816.

On est toujours prêt à penser et à parler mal.
Joseph de Maistre ; Lettre à la comtesse de P***, le 20 janvier 1816.

Une vengeance anticipée est le comble de la prudence.
Joseph de Maistre ; Lettre à Madame de S***, le 12 août 1815.

L'unique réfutation d'une mauvaise histoire est une bonne histoire.
Joseph de Maistre ; Lettre à Madame de S***, le 12 août 1815.

Le doute est le remords de l'erreur.
Joseph de Maistre ; Lettre à Madame de S***, le 12 août 1815.

Le doute n'habite point la cité de Dieu.
Joseph de Maistre ; Lettre à Madame de S***, le 12 août 1815.

Qui dispute avec sa conscience, elle le pince ; c'est son métier.
Joseph de Maistre ; Lettre à Madame de S***, le 12 août 1815.