Marie-Louise Félicité Angers, dite Laure Conan

Quelques mots sur l'auteur :

Laure Conan

Écrivaine canadienne de langue française née à La Malbaie au Québec le 9 janvier 1845, Laure Conan est décédée le 6 juin 1924 à l'Hôtel-Dieu de Québec. À la suite d'une intervention chirurgicale afin de lui enlever une tumeur cancéreuse, Laure Conan meurt à l'âge de 79 ans, elle repose au cimetière de La Malbaie.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 61 citations de Laure Conan :

L'amour chez l'homme est comme ces feux de paille qui jettent d'abord beaucoup de flammes, mais qui bientôt n'offrent plus qu'une cendre légère que le vent emporte et disperse sans retour.
Laure Conan ; Angéline de Montbrun (1882)

Le vrai contentement, c'est ne rien espérer, ne rien désirer, ne rien attendre.
Laure Conan ; Elisabeth Seton (1903)

Lorsqu'on souffre, rien n'est plus pénible comme le contact des indifférents.
Laure Conan ; Angéline de Montbrun (1882)

La patience et la volonté font des miracles.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

Le bonheur humain se compose de tant de pièces, qu'il en manque toujours quelques-unes.
Laure Conan ; Angéline de Montbrun (1884)

Un cœur noble aime ce qu'il doit aimer, et donne une beauté auguste à tous ses devoirs.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

Hélas ! il n'est pas facile de rencontrer l'âme avec laquelle on voudrait faire le voyage de la vie.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

On ne choisit pas celle qu'on aime.
Laure Conan ; La sève immortelle (1925)

Si l'amour prenait racine, j'en planterais dans mon jardin.
Laure Conan ; La sève immortelle (1925)

Quand la vie est douce, la jeunesse est éternelle.
Laure Conan ; La sève immortelle (1925)

Aimer ou être heureux, c'est la même chose ; mais il faut la pureté pour comprendre l'amour.
Laure Conan ; Angéline de Montbrun (1884)

Le salut d'une âme vaut mieux que la conquête d'un empire.
Laure Conan ; À l'œuvre et à l'épreuve (1891)

On cesse de s'aimer si personne ne nous aime.
Laure Conan ; Angéline de Montbrun (1884)

Rien n'est beau comme la voix humaine, quand elle est belle.
Laure Conan ; À l'œuvre et à l'épreuve (1891)

Aimer, admirer, c'est le bonheur ! mais, combien l'ont en ce monde ?
Laure Conan ; La sève immortelle (1925)

Ma jeunesse, vieillie tout à coup, n'a plus d'espoir, et mon cœur défaille devant la vie.
Laure Conan ; À l'œuvre et à l'épreuve (1891)

Les grandes passions, comme les grands feux, sont agréables à voir de loin.
Laure Conan ; Œuvres romanesques (1974)

Que de foyers d'où l'amour est absent !
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

L'amour aime les excès.
Laure Conan ; La sève immortelle (1925)

Il y a des excès de sensibilité que la raison réprouve sévèrement.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

Une grande affection est l'une des raretés de ce monde.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

Dans l'alcoolisme, il faut voir surtout la détresse suprême de l'âme.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

La vie intérieure est impénétrable.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

Les souffrances arides et continuelles gâtent le caractère.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)

Oh ! qu'on est peu sincère, même avec soi-même.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)