Louise Ackermann

Notre citation favorite :

La citation favorite

Louise Ackermann a dit :
Aimer, c'est fleurir ; cesser d'aimer, c'est se flétrir.

Les 25 citations de Louise Ackermann :

Tout se liquide en perte dans la vie : mourir, c'est déposer son bilan.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

La mort n'est en réalité qu'une banqueroute définitive.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Si Dieu existe, je ne voudrais point être à sa place ; ne pas pouvoir cesser d'être, quel supplice !
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Être et avoir sont deux verbes aussi nécessaires dans la vie que dans la grammaire.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Les croyances religieuses sont comme les vieilles dents : cela branle, mais cela tient !
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Si l'amour n'est qu'erreur et souffrance, un cœur peut être fier de n'avoir point aimé.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

L'homme est grand lorsqu'il aime.
Louise Ackermann ; L'amour et la mort (1871)

Le doute est un progrès sur la négation.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Dans la société, les ridicules sont des discordances.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

À force d'annoncer les événements, on en provoque l'accomplissement.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

En fait d'amour qui dit maternel dit fort tendre.
Louise Ackermann ; Le chasseur malheureux (1863)

Il n'est de raconter vieillard qui ne raffole.
Louise Ackermann ; Le chasseur malheureux (1863)

Certains époux habitent des mondes différents et parfois même hostiles !
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Aimer, c'est fleurir ; cesser d'aimer, c'est se flétrir.
Louise Ackermann ; Le chasseur malheureux (1863)

La meilleure manière d'être revenu de bien des choses, c'est de n'y être jamais allé.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Aimant, pleurant, le Temps toujours avance ; c'est un vieillard, mais un vieillard pressé.
Louise Ackermann ; Savitri (1863)

Qui n'est rien ou n'a rien n'existe pas.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

La vie est comme la journée : elle a ses heures mortes.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Une grande intelligence ne met pas à l'abri de toutes sortes d'erreurs et de faiblesses.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Fanatisme ou hypocrisie, l'homme ne peut pas sortir de là.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

La maladie n'a qu'un droit, c'est le droit au remède.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

C'est un métier que d'affirmer : il y a même des gens payés pour cela.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Combien le cœur de l'homme est insuffisant ! Il se refuse à la continuité des plus justes douleurs ; un long amour finit par le lasser ; il faut qu'il se repose ou qu'il change.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

Les causeurs sont des prodigues ; causer, c'est jeter son esprit par la fenêtre.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)

La passion explique bien des choses, mais ne justifie rien.
Louise Ackermann ; Pensées d'une solitaire (1903)