Jean-Lucien Arréat

Quelques mots sur l'auteur :

Lucien Arréat

Écrivain français né à Pertuis dans le Vaucluse le 27 décembre 1841, Lucien Arréat est décédé le 8 mars 1922 à Paris. Lauréat du concours Péreire, et outre ses pensées, Lucien Arréat a publié chez Alcan : Une éducation intellectuelle (1877), Journal d'un philosophe (1887), La morale dans le drame ( 1889), et bien d'autres oeuvres de qualités totalement à ce jour oubliées.

Les 75 citations de Lucien Arréat :

Le courage est une monnaie d'argent, le sang-froid une monnaie d'or.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

La facilité du divorce aura fait plus de blessures qu'elle n'en aura guéries.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Le progrès ne se fait qu'avec de l'ordre, et il modifie l'ordre continuellement.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Nos pensées pénibles sont comme les mouches : on les chasse, mais elles reviennent.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Les seuls points communs à tous les hommes : la naissance, puis la mort.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Tous les hommes sont mortels : nul ne le conteste, mais chacun, pour soi-même, n'y croit pas.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

L'injustice est cruelle et amère pour le cœur d'un jeune homme !
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Le plaisir des yeux est cruel toute la vie.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

La pire des ignorances est d'ignorer ses compétences.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Il est vain d'accuser le temps où l'on vit, puisqu'on n'en peut pas sortir.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

On ne se lasse pas de changer les institutions, ne pouvant pas changer les hommes.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

L'avare préfère son or à ses enfants.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Du pain et de la justice, voilà le premier besoin du peuple.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

« Je ne sais pas. » Une phrase que ne connaissent pas les imbéciles.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Divorcer est plus facile que discuter.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Ce n'est pas la balle qui tue, c'est la destinée.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

La philosophie passe moins aisément dans les faits, que les faits ne passent dans la philosophie.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Combien d'hommes se dispensent d'un devoir par une grimace !
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Mieux vaut mourir que de vivre dans la douleur.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Mieux vaut faire un emprunt volontaire qu'un emprunt forcé.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

En politique, il n'est point de gens plus pressés de marcher que ceux qui ne savent où ils vont.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

La vie vaut ce que nous la faisons.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Le plaisir des yeux est le point de départ du sentiment.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

Trop de sagesse empêche parfois de faire de grandes choses.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

La pire ignorance est celle qui vient d'un peu de science.
Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)