Mikhaël Aïvanhov dit Omraam Mikhaël Aïvanhov

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Omraam Mikhaël Aïvanhov

Maître spirituel, philosophe et pédagogue français d'origine bulgare né le 31 janvier 1900 à Serbtzi en Macédoine, Omraam Mikhaël Aïvanhov est décédé le 25 décembre 1986 à Fréjus dans le Var.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 41 citations de Omraam Mikhaël Aïvanhov :

Quand Dieu a créé le monde, c'est Lui qui a donné le plan de la création et Ses serviteurs, les Anges et les Archanges, sont venus pour le réaliser.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

Dieu a inventé le mariage pour donner du fil à retordre aux humains.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

Les humains sont extraordinaires : Ils veulent l'amour, ils veulent la paix, ils veulent la joie, ils veulent la richesse, et ils s'arrangent pour n'attirer que l'hostilité, la bagarre, les chagrins et la ruine. Ils ne savent pas travailler. Quand vous voulez quelque chose, il ne faut pas attendre qu'on vienne vous le donner, c'est vous qui devez commencer à donner. Vous voulez qu'on vous aime ? Aimez, c'est tout. Celui qui aime suscite dans l'univers des forces de même nature, et ces forces reviendront un jour vers lui. Même s'il veut leur échapper, il ne pourra pas : Tout le monde l'aimera !
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

Très peu de gens sont capables de discernement ! Quand ils sont dans une situation déplorable il leur est impossible de comprendre comment ils en sont arrivés là. – D'ailleurs, le principal argument est en général toujours le même : Ce sont les autres qui sont fautifs. Oui, ce sont les autres qui ne les comprennent pas, qui ne les aident pas, qui leur veulent du mal. Eux, bien sûr, sont impeccables. Jamais ils n'admettront qu'il y a eu à un moment quelque chose dans leur tête ou dans leur cœur qui leur a fait faire fausse route. Ils s'obstinent dans cette voie en trouvant chaque fois de nouveaux arguments, de nouvelles raisons pour se justifier, sans se rendre compte que le monde qu'ils fabriquent dans leur tête n'a aucun rapport avec la réalité. Et c'est ainsi que beaucoup ont fini par sombrer dans la folie.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

Le bien produit toujours du bien et le mal produit du mal. Faites le bien, vous le rencontrerez même si vous ne voulez pas. Et si vous commencez par rencontrer le mal parce qu'il y a des gens bornés ou mal intentionnés, ce n'est pas ce qui doit tellement vous préoccuper, car ce mal est passager et la justice divine viendra un jour vous rétablir dans vos droits ; elle tiendra compte de tout ce que vous avez souffert en faisant le bien et votre récompense en sera d'autant plus grande.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Le verseau et l'avènement de l'âge d'or (1981)

Tous ceux qui se laissent aller à déverser leur colère ou leur haine sur les autres, doivent savoir qu'avant d'atteindre ces « autres », ces sentiments les traversent d'abord eux-mêmes et les empoisonnent. Vous voulez « empoisonner » quelqu'un ?... Allez-y, mais c'est vous qui serez empoisonné avant lui.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

On ne cueille pas des cerises sur un pommier.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

Qui plante un figuier ne récoltera pas des raisins.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

Qui travaille trop s'épuise, et qui ne travaille pas s'ankylose.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

On récolte ce qu'on a semé ou planté. Cette loi est absolument véridique dans le plan physique et elle est tout aussi véridique dans les autres plans. Cela veut dire que si vous vous manifestez avec égoïsme, violence, cruauté, ce sont comme des graines que vous semez, et un jour, vous-même vous récolterez l'égoïsme, la violence et la cruauté de la part des autres.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)

Dieu a mis la terre, l'eau, l'air, le feu à notre disposition et nous devons apprendre à les considérer et à les utiliser avec respect, car ils ne sont pas uniquement des substances matérielles ; ce sont des entités très puissantes, très vastes et habitées par d'innombrables êtres vivants.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Zémia, la terre (1976)

L'amour du prochain enseigné par Jésus, et qui découle de cette vérité que les humains sont fils et filles d'un même Père, a permis à l'idée de fraternité de se frayer un chemin.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Qu'est-ce qu'un fils de Dieu ? (2012)

Être adulte ou être enfant n'est pas une question d'âge mais une question d'attitude.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Qu'est-ce qu'un maître spirituel ? (1982)

L'amour est un microbe virulent qui fait de grands ravages parmi les êtres.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Amour, sagesse, vérité (1946)

Le meilleur remède à la peur, c'est l'amour : si vous aimez, la peur disparaît.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Les méditations quotidiennes (1976)

L'art véritable, c'est de faire de son existence et de son être entier une œuvre d'art.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Les méditations quotidiennes (1976)

Toujours plaindre quelqu'un est le meilleur moyen d'augmenter sa faiblesse et sa paresse.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Qu'est-ce qu'un maître spirituel ? (1982)

Les humains ne veulent pas se voir tels qu'ils sont, ils préfèrent vivre dans leurs illusions.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Qu'est-ce qu'un maître spirituel ? (1982)

On ne peut rien trouver extérieurement que l'on n'ait au préalable trouvé intérieurement, c'est une loi.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Les méditations quotidiennes (1976)

L'enfant doit être conçu dans l'amour et nourri dans l'amour.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Une éducation qui commence avant la naissance (1981)

Devenir riche avant d'être sage, c'est la meilleure façon de se faire haïr des autres.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La nouvelle religion (1978)

Dis-moi comment tu manges, et je te dirai qui tu es.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Amour, sagesse, vérité (1946)

La solitude est la plus terrible des souffrances qui puisse éprouver l'homme au cours de sa vie.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Les deux arbres du paradis (1956)

Le bonheur, c'est d'aimer à l'infini.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La nouvelle religion (1978)

Mieux vaut être illettré mais heureux et vivre une vie de plénitude, que d'être savant, bien placé dans la société, mais triste, inquiet, angoissé.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Le verseau et l'avènement de l'âge d'or (1979)

L'amour et la sagesse s'unissent pour donner naissance à la vérité.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Qu'est-ce qu'un maître spirituel (1982)

Savoir aimer est la chose la plus grandiose.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La pédagogie initiatique (1980)

Être tout le temps avec les autres, c'est être incapable de vivre seul.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; L'égrégore de la Colombe ou le règne de la paix (1982)

Vivre, c'est être toujours rayonnant, lumineux, expressif, c'est faire jaillir de soi la vie.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; Vie et travail à l'école divine, II (1980)

L'action est toujours l'enfant de l'intellect et du cœur.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; L'homme à la conquête de sa destinée (1981)